Blackout Index du Forum
 
 
 
Blackout Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Retrouvailles [Djalil]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Blackout Index du Forum -> HORS-JEU -> Archives -> Archives RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Lizzy Chaplin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 4 Mai 2011 - 10:32    Sujet du message: Retrouvailles [Djalil] Répondre en citant

28ème nuit après ma renaissance.

Je n’avais pas revu Mathias. Dans le fond, ça m’arrangeais. Je n’avais jamais été quelqu’un qui aimait être gouverné et j’appréciais qu’il en soit encore ainsi. Il me laissait vivre ma vie et ne souhaitait pas non plus que j’interfère dans la sienne. Le deal était correct et me convenait. J’avais du mal à gérer mes pulsions, je me sentais constamment assoiffée. Mathias m’avait expliqué brièvement la normalité de cet état qui durerait un temps, avant que l’âge et l’expérience m’assagissent dans ce domaine et me donne un contrôle plus performant de ma condition. Cela ne me dérangeait pas outre mesure dans le sens que depuis la révélation de Théobald, on pouvait agir à notre guise sans risque. Nous étions connus et reconnus. Je me réjouissais de cette opportunité car je crois que j’aurai bien eu du mal à cacher mes méfaits si cela avait du rester secret.

Ma première victime gisait au sol, morte. Elle était jeune et belle et je ne ressentais aucun scrupule de lui avoir ôté la vie. Je repensais à mon job. Il était trop tôt pour que j’y retourne, j’aurai du mal je crois à me contrôler avec mes anciens collègues. Je ne souhaitais pas non plus m’attaquer à Lou. Mais j’y retournerai après, je ne comptais pas laisser tomber. Brièvement je m’essuyais la bouche du revers de ma main, léchant rapidement les dernières goutes de sang. J’avais encore soif, une soif terrible qui me rongeait de l’intérieur. Je devais trouver une autre proie et je me mis alors en chasse aussitôt.

Les rues étaient désertes, quelques âmes s’égaraient encore. J’étais loin du centre ville et de ses animations nocturnes mais je préférais opérer en retrait pour ne pas me faire repérer. J’étais nouvelle, novice et surement pas stupide au point de me jeter dans la gueule du loup. Je savais qu’il existait des chasseurs et je ne souhaitais pas terminer ma non-vie sans l’avoir vécue. Quelques pâtés de maisons plus loin, je m’arrêtais net devant une vitrine qui ne m’était pas inconnue. L’horlogerie du quartier, lieu que je connaissais bien pour l’avoir fréquenté. C’était là que Djalil bossait en journée. Dans les présentoirs, diverses montres étaient installées et une affichette rappelait aux passants que c’était bientôt la fête des pères. Je posais mon front contre la vitre, mes mains aussi, posées à plat, cherchant dans la pénombre des lieux un signe quelconque qui m’indiquerait qu’il serait là. C’était idiot de ma part. Je savais pertinemment qu’il devait se trouver chez lui et qu’à cette heure-ci, il dormait. Je ne l’avais pas revu depuis. Il ne savait même pas ce que j’étais aujourd’hui. Je craignais, c’est vrai, de devoir lui annoncer. Je savais qu’il ne prendrait très mal, qu’il m’en voudrait et surement qu’il ne me le pardonnerait pas. Je me souvenais encore de cette fois, quand il avait su que j’avais été mordue. Sa colère avait été phénoménale.

Mais il ne pouvait pas comprendre, il ne comprendrait jamais. Il était humain et anti-vampire, tout le contraire de moi à présent. Je me reculais vivement de la vitrine, laissant échapper un rire sarcastique. Il ne pouvait plus rien pour moi, plus rien, plus RIEN !! Chassant ces idées stupides, j’humais l’air, ne tardant pas à dénicher une trace appétissante et je me remis en chasse. Les crocs en alerte, la soif me prenait aux tripes et j’accélérais le pas pour tomber sur ce couple d’amoureux. Deux proies pour le prix d’une, j’étais gâtée. La fille fut la première à tomber. Je m’abreuvais d’elle comme une sauvage, sans prendre le moindre gant tandis que le type détalait à grandes enjambées, la peur au ventre. J’eus vite fait de la vider, ne lui laissant rien qui aurait pu la sauver. Je ne cherchais pas à leur laisser une dernière chance. L’abandonnant sur place, je partais ensuite à la recherche de l’autre qui ne devait pas m’échapper, je ne le concevais pas.

Il avait pris de l’avance cet idiot et pensait surement me semer dans la foule des bars. C’était mal me connaitre de croire que j’allais abandonner si vite. Central District était bondé, à croire que les gens préféraient les quartiers mal famés. Sauf qu’ici, ça grouillait de vampires. Cependant je ralentis ma course pour ne pas attirer trop l’attention, suivant la trace de ma proie qui gagna alors un bar rempli. Je décidais alors de rester à l’attendre à l’extérieur.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 4 Mai 2011 - 10:32    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Djalil Noeim
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 6 Mai 2011 - 18:32    Sujet du message: Retrouvailles [Djalil] Répondre en citant

Il était selon moi inutile de revenir sur le fait que j'avais trouvé l'acte de Mathias totalement intolérable et que la rancœur que j'avais contre lui s'était transformée en une haine totale. En une nuit il m'avait arraché une amie et peut-être la femme avec laquelle j'aurai pu envisager de finir le reste de mes jours, même si ce genre de relation n'était pas encouragée par les miens. J'étais en proie à un désarroi profond, le ciel au dessus de moi s'était assombri et je m'étais recroquevillé dans ma coquille, je n'avais plus goût à rien. Pourtant il me fallait continuer d'avancer, je ne pouvais pas me payer le luxe de la mettre en suspens, bien que l'idée de retourner sur Shadukiam m'avait effleuré l'esprit, c'était hors de question. J'avais de nouvelles responsabilités maintenant, je n'étais plus seulement responsable de veiller au bien-être de l'humaine que j'étais censé protéger, je devais aussi m'assurer que Lizzy ne mette pas toute la ville à feu et à sang. Il n'y avait rien de mieux pour attirer une meute de Djinns.

Ma journée avait été difficile, j'étais complétement à coté de la plaque à la boutique, ce qui n'avait pas échappé à mon père adoptif qui avait essayé de m'arracher les vers du nez sans succès. Je ne pouvais pas évoquer le sujet avec lui, il y avait tant de choses qu'il ne comprendrait pas, je ne pouvais pas mesurer sa réaction et je ne voulais surtout pas de problème supplémentaire. Je me demandais d'ailleurs de quelle façon Lizzy allait réagir quand elle apprendrait que mon existence n'était pas aussi banale que ce qu'elle croyait et que nos deux espèces étaient vouées à se haïr et à se confronter à la moindre occasion. Elle avait certainement changé, je ne voulais pas me leurrer d'illusions et j'imaginais le pire chez elle pour ne pas être déçu par la suite même si ces conclusions hâtives étaient plus un leurre pour tromper mon esprit qu'autre chose. Un soupire m'échappait alors qu'il était l'heure de fermer la boutique, machinalement j'avais verrouillé la porte d'entrée et descendu le rideau de fer qui dissuadait les casseurs.

J'étais resté un moment dans l'arrière boutique à mettre de l'ordre dans mes affaires, je n'étais pas particulièrement passionné par mon travail, mais c'était l'occasion pour moi d'occuper le temps, en espérant qu'il passe un peu plus vite. La nuit commençait à tomber sur Seattle, bientôt les vampires seraient de sortie et Lizzy ne ferait pas exception j'en étais certain, depuis plusieurs jours je m'étais mis en chasse, je cherchais des indices qui auraient pu m'indiquer sa trace, la cueillir au saut du lit me semblait trop facile et je ne pouvais pas remettre les pieds dans son appartement pour être franc. 21h passé, j'avais saisi ma veste, laissé mes lunettes de soleil sur le comptoir et j'étais finalement sorti, arpentant les rues animées de la ville éclairées à la lueur des néons. Seattle n'était pas une ville fantôme, il semblait même que l'engouement que les hommes portaient aux vampires les avaient poussé à s'exposer plus que de nature, ils trainaient seuls ou en bande, assis à même les trottoirs à attendre que la mort vienne les surprendre.

J'étais désabusé par leur naïveté, étions-nous les seuls à les voir tels qu'ils étaient vraiment ? Des monstres sanguinaires et sans pitié qui nourrissaient uniquement un intérêt sanguin pour les hommes, sans exception. Ma vision était radicale mais les derniers événements m'obligeaient à tenir cette conduite. Une odeur familière me sortit de mes pensées, c'était celle du sang, avec le temps mon nez était habitué à distinguer les odeurs, j'étais particulièrement doué et il ne fut pas difficile pour moi de tomber sur le cadavre que Lizzy avait laissé derrière elle. C'était une jolie fille, qui devait assurément être pleine de vie, les marques sur sa peau montraient qu'elle s'était débattue. Instinctivement je prenais son pouls, elle était inerte sans aucune surprise et je serrais le poing, encore un qui se croyait tout permis. Avec précaution j'enjambais le corps pour arriver dans la rue adjacente, blindée de monde, il en sortait de partout et il n'était pas difficile pour un vampire de passer inaperçu là-dedans. Seuls des yeux avisés comme les miens auraient pu les démasquer et encore, je n'étais pas infaillible. Surtout pas après ce qui venait de m'arriver, je n'étais qu'à 80% de mes capacités.

Les mains dans les poches, je décidais de me mêler à la foule, progressant lentement en observant minutieusement tout autour de moi pour essayer de distinguer la silhouette du fautif. Vous n'imaginez pas ma surprise quand ce fut la silhouette de Lizzy qui apparue dans mon champ de vision. Je ne voulais pas faire le rapport entre elle et ce qui m'avait conduit jusqu'ici, ça ne pouvait être qu'une simple coïncidence, pourtant de là où j'étais elle avait l'allure d'un prédateur en chasse.

" Merde. "

Je n'avais pas prévu ça et bien que mon instinct premier me sommait de faire demi-tour, mes jambes se mirent en marche dans sa direction et je posais avec un naturel désarmant ma main sur son épaule tout en m'inclinant vers son corps pour lui murmurer des mots dans le creux de l'oreille.

" Tu as perdu quelque chose ? "
Revenir en haut
Lizzy Chaplin
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 31 Mai 2011 - 17:02    Sujet du message: Retrouvailles [Djalil] Répondre en citant

L’attente commençait à devenir longue. Je n’étais pas suffisamment patiente au point d’attendre des lustres qu’il sorte de son trou, ce rat. J’avais fini par m’adosser contre le mur, sortant une clope que j’allumais tranquillement, tout en gardant un œil sur le bar. M’y inviter ne serait pas la solution. Ca devait grouiller de vampire la dedans et je n’avais pas envie de me frotter à plus vieux que moi, au risque de devoir courber l’échine et déclarer forfait. Je me mis alors à observer les gens dans la rue, je devrais peut-être pouvoir lui trouver un remplaçant. Il suffisait de le choisir solitaire et de le suivre. Je tirais une nouvelle bouffée tout en portant mon dévolu sur le type la bas, le vendeur de lunettes. C’était de ces types sans attache, un peu vagabond qui allait au gré de ses envies sans que personne ne s’inquiète vraiment de lui. Au pire, je pourrais lui acheter son stock, l’appât du poisson le mènera dans mes filets sans que j’ai forcément le petit doigt à lever. Cette idée me plaisait et j’en souriais, tirant une nouvelle taffe avant de jeter ma clope par terre que je ne pris même pas la peine d’écraser, me décollant du mur, prête à fondre sur ma proie.

C’était un scénario bien ficelé qui aurait surement tenu la route si on était pas venu me couper dans mon élan. D’abord ce fut une tape sur l’épaule, suivi de quelques mots glissés à mon oreille. Si j’avais perdu quelque chose ? Je me retournais vivement. Celui qui avait osé m’interrompre allait sentir la douleur de son geste. Au pire, il me servirait de proie et j’étais d’autant plus en colère que je n’avais rien senti venir. Sauf que je ne m’attendais pas à ça. C’était comme si je venais de me prendre une gifle monstrueuse. Djalil était là devant moi et sur le coup, j’eu un léger sursaut de recul.

« Djalil ?.. »

Mon cœur n’aurait pas été mort, je crois qu’il aurait fait un bond. Je ne m’étais pas préparée à le revoir, ni à lui dire, ni à .. pas ce soir en tout cas. Qu’est-ce que je vais faire maintenant ? Sa question me revint en tête et je réfléchis rapidement à ce que je pourrais répondre pour ne pas lui paraitre étrange, ni différente.

« Rien.. j’attendais quelqu’un.. »

Mensonge. Et ma voix n’y mettait aucune conviction. Son visage me paraissait si beau, son aura m’aurait envouté s’il l’avait décidé. Ses lèvres pleines et savoureuses me donnaient envie de me jeter sur elles. Je réalisais là, maintenant, combien il me plaisait et c’était stupide de ma part de ne pas avoir vu cela avant, cela aurait tellement pu changer les choses. Je lâchais un léger soupire et m’approchais alors pour venir l’enlacer contre moi, comme à notre habitude. Il m’avait manqué, j’avais besoin de le retrouver et le sentir à nouveau contre moi me fit un bien fou. Je glissais ma joue contre la sienne, humant le parfum de ses cheveux et tout aurait pu continuer ainsi si sa peau anormalement chaude n’avait pas mis mes sens en alerte.

* Surtout n’oublie jamais Lizzy ! Méfie-toi des hommes à la peau chaude, méfie-toi d’eux, comme de la mort ! *

Les paroles de Mathias résonnèrent dans mon esprit comme un signal d’alerte et je me reculais aussitôt, le fixant avec des yeux remplis d’incrédulité. Non, il ne pouvait pas. Il n’avait pas le droit d’être comme eux. Je le refusais. Pas lui ! Pas mon Djalil ! Ma gorge se serrait, je manquais d’air bien que j’en avais plus réellement besoin à présent. La colère bouillait en moi et j’avais besoin de sang. Je secouais la tête dans la négative, incapable de sortir un seul mot de ma gorge, reculant toujours jusqu’à finir par me retourner. Sans attendre, je m’échappais, courant dans la foule pour le fuir.

Je ne savais plus qui il était, je ne savais plus ce qu’il serait et cette idée me torturait cruellement.
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:04    Sujet du message: Retrouvailles [Djalil]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Blackout Index du Forum -> HORS-JEU -> Archives -> Archives RP Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com