Blackout Index du Forum
 
 
 
Blackout Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Hyacinthe De Saint-Lys

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Blackout Index du Forum -> PRESENTATIONS -> Présentations -> Fiches validées -> Vampires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Hyacinthe De Saint-Lys
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2011
Messages: 45

MessagePosté le: Ven 25 Mar 2011 - 19:59    Sujet du message: Hyacinthe De Saint-Lys Répondre en citant

Nom : De Saint Lys
 
Prénom : Hyacinthe
 
Age réel : 6 siècles


Age physique : 20 ans


Caractère : Séductrice, douce, avenante. Bien loin des clichés de la vampire froide et sensuelle, elle possède une grâce bien humaine réhaussée d'un charisme à couper le souffle.  

Manipulatrice, fin stratège, elle mène d'une main de maitre son association et c'est avec minutie qu'elle choisit ceux travaillant sur elle.
Elle a conscience que les traditionnalistes sont de moins en moins nombreux, mais elle connait la loi de l'équilibre et à trop se montrer, à vouloir se fondre dans la masse, en s'expose à un racisme qui peut provoquer des débordements.
Oeuvrant dans l'ombre, elle possède de nombreux contact prêts à la renseigner ou à l'aider, ce qui fait d'elle une personne clef pour les traditionnalistes.
Idéaliste, elle fera tout son possible pour rétablir l'ordre, quitte à contracter des liaisons contre nature.

Au niveau de ses sentiments, c'est une vraie flamme intérieure qui ne demande qu'à s'épanouir toujours un peu plus, créant bien souvent des relations conflictuelles dont elle est bien obligée de s'éloigner, la rendant distante.
 

Physique : On ne peut que remarquer comme ses boucles rappellent le soleil, comme son regard amène aux rêves, comme ses lèvres appellent la gourmandise. Sa noblesse d'origine alliée à son don de la danse lui donne une allure gracile et droite, comme si en pénétrant dans une pièce elle occupait tout l'espace, au point que les regards ne peuvent que se poser sur elle.
Souvent habillée de manière élégante, elle ne rechigne pas face aux tenues modernes qui lui donnent l'air d'une mortelle à la mode.
Il faut avouer qu'elle s'y connait à ce niveau ci, bien qu'elle ne s'expose pas aux projecteurs.

 
Métier : Mécène
 
Histoire : 
 
C'est en 1403 que la jeune Hyacinthe vit le jour. Ses parents, duc et duchesse de Saint Lys en étaient heureux car avant elle, ils avaient déjà eu trois garçons. Elle était donc la petite dernière, qui grandit dans des robes ravissantes, qui eu la chance de recevoir des cours autant de broderie, que de lecture, ou encore de musique ou de peinture. Sa mère, femme libérale dans l'âme et dont le mari était fou amoureux, offrait tout ce qu'elle pouvait à son unique fille. 
 
Cette dernière se révéla être une peintre des plus douées bien que ses oeuvres pouvaient parfois paraitre brutales. Elle exprimait finalement tout ce marasme intérieure qui l'habitait à devoir bien se tenir alors qu'elle bouillonnait intérieurement. Toutefois, lorsque brillait la lune, elle créait des paysages féériques et c'est ce genre d'oeuvre que ses parents gardaient d'elle.
 
C'est donc naturellement qu'on lui promit un mariage heureux et luxueux, chose que la jeune femme âgée de douze ans ne recherchait pas forcément. En effet, bien que possédant déjà les manières d'une grande dame, elle était très intriguée par les jeux des garçons, bien plus violent que ceux des femmes. Elle assistait ainsi au combat d'escrime de ses frères, priant à chaque fois pour qu'on lui proposer de combattre. Mais ce moment ne vint jamais de leur part, et c'est donc seule, mimant de mémoire ce qu'elle voyait d'eux, qu'elle se mit à manier le fleuret.
 
A côté de cela, elle avait tendance à monter assez souvent à cheval, en amazone, certes, mais ses promenades en solitaire ne plurent pas à ses parents qui décidèrent de la confiner dans une de leur dépendance, loin du foyer familial, mais assez proche pour être parcouru en quatre heures. La jeune femme bénéficiait de deux servantes qui lui étaient fidèles, et le soir, elles assuraient ses arrières en lui permettant de quitter le domaine afin de se rendre dans celui de Navarre où des soirées particulières se tenaient.

Agée de quinze ans, elle savait qu'il n'était plus qu'une question de mois avant que ses parents ne lui présentent de nombreux prétendants, car la jeune femme, à chacune des réceptions données, ne laissait personne indifférent. Peut-être était-ce cette pointe de mutinerie qui pointait à travers son regard. Ou bien sa grâce naturelle qui attirait l'attention car elle maitrisait bien la danse, et plus secrètement le fleuret.


C'est ainsi qu'elle pénétra seule dans le domaine de Navarre, réputée pour la tyrannie de celui le gouvernant. Elle avait envie de le voir à l'oeuvre, car il était plus que doué à l'escrime. Habillé comme un homme, avec un chapeau bien engoncé sur sa tête, elle se fondit dans la foule, restant discrète tout en observant le combat qui eu lieu. Mû par l'envie de prouver à ces hommes, qu'une femme ferait l'affaire, elle alla jusqu'à participer au combat sous le regard du baron qui venait de pénétrer dans les lieux. Au début il ne fit pas attention au combat, mais vu les acclamations de la foule, il du bien prêter attention à ce combattant inconnu.
Une fois qu'elle eu remporté le combat, elle décida de se retirer, mais c'était sans compter sur la foule qui en voulait plus. Toutefois, profitant de sa taille moins imposante, elle réussit à sortir du flot humain, mais quelqu'un l'attrapa. Elle eu peur, sursautant sous cette poigne solide. Quand son regard croisa le sien, son coeur sembla s'ébattre dans sa poitrine, mais elle resta silencieuse.
 
"Votre nom..."
 
Avait-il deviné qu'elle était femme? De la voix la plus sourde qu'elle réussit à produire, elle répondit: "De Saint Lys".
 
Il la relâcha et elle se fit la promesse de ne plus revenir sous ce facétieux déguisement dans le domaine de Navarre.
 
Réception au Domaine de Saint Lys: 16eme anniversaire.
 
Il la retrouva sans mal. Il fallait dire que sa famille était réputée. La seule chose qu'elle ne savait pas quand on lui annonça qu'il était présent, c'était s'il savait que c'était elle, ou s'il allait aborder l'un de ses frères.

Ainsi, elle reçut des présents durant tout le début de la réception, et fut heureuse de constater qu'il lui avait offert un fleuret dont le manche était certis de diamant et de perle. Tous les convives furent surpris, mais elle lui offrit un sourire des plus sincères tandis que des murmures fusèrent de toute part. Peu lui importait, il l'avait reconnu et ne semblait pas offusqué du double jeu qu'elle avait joué.


Le reste de la soirée ne fut fait que de victuailles et de danses, et bien entendu sous le regard entendu de ses parents, elle dansa avec Theobald. Encore aujourd'hui, elle ne saurait décrire ce qu'il se produisit en elle, mais ses mains étaient fortes, ses pas précis, elle pouvait danser en toute confiance. Il vint lui murmurer comme elle était belle et gracile, mais à aucun moment il ne l'interrogea sur ce combat qu'elle avait remporté avec brio.
A partir de cet instant, ils se revirent à mainte reprises, en cachette notamment, comme des enfants furibonds.
 
Mais ce n'est pas elle qu'il prit pour épouse, et cela brisa le coeur de la jeune femme que les parents pressaient depuis longtemps. Il avait déjà en vue une autre femme, ou plutôt ses terres. Hyacinthe eu du mal à se relever de ce qu'elle jugea comme un affront et pendant un temps ils ne se virent que très peu.

Ainsi, les rumeurs coururent sur Theobald. Ses aventures plus que nombreuses, ses guerres sans fin où il semblait prendre un réel plaisir. Le temps de leur amour semblait révolu, et pourtant à la mort de sa femme il revint vers elle.


Elle arrêta de lutter face à son désir, et tomba enceinte sans rien lui dire...Elle savait comme il avait traité son propre fils, et au fond d'elle, elle voulut garder loin de Theobald son futur enfant. Sa recherche de mari se fit plus pressante, et tandis que Theobald, inconscient de l'enfant qui grandissait en elle, se voyait transformé, elle trouva le mari idéal...Du moins le croyait-elle.
Arthur. Grand, ténébreux et mort. Bien sûr elle ne le savait pas, mais il l'observait depuis longtemps et son intrépidité fit qu'il la transforma. Elle était quasiment à terme quand il lui offrit l'éternité sans lui demander son avis. Il lui a toujours dit que son enfant était mort né, vu qu'elle était morte elle aussi, mais elle n'y cru jamais.


Toutefois, pour le bien de son enfant, pour que Theobald ne se doute de rien, elle ne le chercha pas.
Auprès d'Arthur, les années fusèrent:
 
Une fois vampire, elle ne put que croiser Theobald. Leur amour était toujours aussi intense, elle avait eu foi en lui...Mais les crimes qu'il commettait l'insupportait de plus en plus, et elle avait bien du mal à garder son calme.

Ainsi, alors qu'il était entouré d'une cour de sbires qui étaient prêts à tout pour lui, elle en tua deux, qui s'apprêtaient à enlever et tuer des anciennes connaissances qu'il ne portait pas dans son coeur. Elle remarquait à quel point son immortalité lui montait à la tête, au point qu'elle ne put que le fuir même si cela déchira son coeur, à nouveau.
En effet, avant cela elle avait fréquenté avec lui les soirées où il s'amusait à torturer des femmes, autant que des hommes...Tout ce sang lui montait à la tête, l'énivrait mais quand elle retrouvait ses esprits, elle ne supportait pas tout ce carnage, car quelque chose lui disait que tout cela remontait bien avant sa transformation.
 
Arthur voyait également d'un mauvais oeil cette relation qu'elle entretenait avec Theobald et il l'éloigna de lui, ce qui lui valut la haine de ce dernier, bien qu'il avait de quoi la détester vu qu'ouvertement elle lui avait dit qu'il n'était qu'un monstre après avoir refusé d'être sa femme, une nouvelle fois.
 
Afin d'apaiser ses émotions contradictoires concernant l'homme qu'elle avait aimé, son sire l'amena à Florence. Elle tomba sous le charme de la ville et trouva même un vampire qui fut charmé par ses oeuvres et dont le charme lui permit de s'éloigner des bras de Theobald.
 
Athanasius Tsvetan. Ils eurent une idylle si brillante, que leur couple fit parler. Elle, artiste féminin qui prenait un nom masculin. Lui, mécène, qui la protégeait tout en admirant ses oeuvres. C'est auprès de lui qu'Arthur la laissa, ayant toute confiance dans le vampire, bien que le menaçant de lui faire le moindre mal.

Athanasius inspira la jeune vampire qu'elle était, au point qu'elle se mit à faire du mécénat, préférant s'éloigner de lui, simplement car bien que leurs âmes s'apprécient et se repectent, leurs coeurs étaient bien trop libertins ainsi que leurs corps. La colère qui les assaillaient tour à tour en voyant l'autre en bonne compagnie les inspiraient au plus haut point, mais rendait leur étreintes si violentes, que Hyacinthe ne pouvait que se souvenir de Theobald.
Ainsi, elle alla parcourir le monde, ayant joie à retrouver Athanasius qui connaissait son passé, mais surtout oeuvrant pour créer une association dont la renommée serait éternelle.


Les années défilèrent rapidement, elle n'eu plus de nouvelles de Theobald alors que dans les premiers temps, la réputation de ses crimes était monnaie courante.

 De son côté, elle était devenue une mécène reconnue, bien qu'à part les siens, les humains la connaissait sous l'association Perle d'or. Elle dénichait des beautés au quatre coins du globe autant humaine que sur toile et faisait de grandes donations aux organismes humanitaires. Cette réputation, elle se l'était forgée avec le temps, au début seule mais ensuite avec l'aide d'autres vampires qui désiraient rester dans l'ombre, tout en oeuvrant pour le monde.

Elle eut bien sûr des aventures, plus ou moins poussées durant les années, mais elle restait nostalgique du temps où elle fréquentait Theobald. Leur charisme était fait de la même trempe, bien qu'elle était plus séductrice que violente, à son image...Moins sadique aussi.
 
Et puis, il réapparut. Au sein même des journaux. Elle qui vivait sur l'ancien continent fut choqué de cette annonce. Comment avait-il pu dire au monde qu'ils existaient? N'ayant comme seule envie que de retrouver l'équilibre qui existait jusqu'à présent, elle se rendit à Seattle. Même si elle ne se l'avouait pas, son coeur battait la chamade à l'idée de le revoir. Mais pouvait-elle le laisser faire encore?
 
 
Information importante : C'est une digne représentante des traditionnalistes, assez en vogue en raison de son association de réputation mondiale: Perles d'Or.
 
Lien éventuel avec un autre personnage :



Theobald de Navarre: ancien amour et amant...Aujourd'hui ennemis plus que jamais...et pourtant le doute subsiste.


Harrison Eliacin: Avant que ce dernier ne connaisse Soledad, ils eurent une relation assez stable et posée. Ce qu'appréciait Hyacinthe était sa douceur, cela l'éloignait du souvenir de Theobald. Pour lui, elle était une femme intelligente et qui oeuvrait pour le bien...Mais c'était sans compter le côté indépendant de Hyacinthe qui eu besoin d'air, et le laissa. Après quoi il rencontra Soledad, et malgré les conseils de son entourage et de Hyacinthe elle-même, il ne voulait rien croire. A l'heure d'aujourd'hui, Hyacinthe fera son possible pour lui ouvrir les yeux...Car elle sait qu'il n'est pas insensible à son charme. elle l'a juste profondément blessé à l'époque.

Soledad Lasheras: Bien que sa façon d'agir amène à controverse, Hyacinthe conçoit qu'elle est douée en affaire. Dommage qu'elle n'aime pas réellement Harrison, sans quoi les deux femmes auraient pu très bien s'entendre, alors que bien sûr c'est loin d'être le cas à l'heure d'aujourd'hui.



Cynthia Brythe: Hyacinthe a vite remarqué comme cette dernière est amoureuse d'Harrison et déteste Soledad. C'est donc naturellement que la jeune femme est venue la séduire, afin d'être deux contre une. Hyacinthe ne rentra pas pour autant dans son jeu, mais lui offre son soutien et la guide un peu à l'image d'une sire.


Frederic Sacquespee: Frederic a connaissance de l'ancienne relation qu'elle a entretenu avec son sire et la souffrance qu'il a vécu par la suite (bien qu'à l'époque il n'était pas là). Ainsi il la surveille, bien que parfois il trouve cette dame blanche moins dangereuse que la dame noire. 


Athanasisus Tsvetan: Un sire d'adoption, mais surtout une des plus fameuses histoire de passion qu'elle ait vécu et qu'elle vit toujours ponctuellement. Elle ne sait pas ce qu'il ressent réellement pour elle ni inversement. ce qui est sûr, c'est que quiconque les voit l'un auprès de l'autre, les prend pour des amants et plus encore.

 
Désirez-vous un binôme? oui
 
Avatar : Melissa Georges
 
Avez vous envoyé les mots de passe à Mnesis ? oui


Comment avez vous connu le forum ?
Theobald...

_________________
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 25 Mar 2011 - 19:59    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mnesis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2009
Messages: 762
Localisation: Dans les limbes

MessagePosté le: Ven 25 Mar 2011 - 21:02    Sujet du message: Hyacinthe De Saint-Lys Répondre en citant

Bonsoir et bienvenue, dame de Saint Lys.
Je gage qu'une traditionaliste telle que vous aidera notre monde à retrouver son équilibre...
C'est un plaisir que de vous recevoir parmi nous, votre fiche est très agréable à lire.

Je vous valide donc, bon jeu!
_________________
[Postes vacants] - [Listes] - [Groupes]
Revenir en haut
Theobald de Navarre
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 11 Fév 2009
Messages: 728
Localisation: Non loin de sa lame

MessagePosté le: Ven 25 Mar 2011 - 21:23    Sujet du message: Hyacinthe De Saint-Lys Répondre en citant

Vous ici? Tiens donc... Votre coeur peut-il donc encore se faire entendre bien qu'il soit mort? Si c'est pour moi qu'il tressaille à ce point, je suis ravi d'être la cause d'un tel miracle Cool

Bienvenue ma chère et au plaisir...
_________________

Revenir en haut
Hyacinthe De Saint-Lys
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2011
Messages: 45

MessagePosté le: Sam 26 Mar 2011 - 00:23    Sujet du message: Hyacinthe De Saint-Lys Répondre en citant

Merci de votre accueil. 


Theobald, ne soyez pas si orgueilleux, vous pourriez le regretter...

Heureuse de vous voir toutefois....
_________________
Revenir en haut
Lily O'Connors
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2009
Messages: 2 743
Localisation: Avec lui, pour le pire comme le meilleur

MessagePosté le: Sam 26 Mar 2011 - 00:56    Sujet du message: Hyacinthe De Saint-Lys Répondre en citant

Bienvenue,

Première traditionaliste si je ne m'abuse, je me demande ce que serait devenue ma vie si mon sire avait fait partie des vôtres...

Amusez vous bien parmi nous.
_________________
Revenir en haut
MSN
Alistair Haarp
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 2 578
Localisation: Seattle

MessagePosté le: Dim 27 Mar 2011 - 01:11    Sujet du message: Hyacinthe De Saint-Lys Répondre en citant

    Bienvenue dans ce monde barbare et bon jeu.

_________________
FICHE • &&

Revenir en haut
Hyacinthe De Saint-Lys
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 25 Mar 2011
Messages: 45

MessagePosté le: Dim 27 Mar 2011 - 10:11    Sujet du message: Hyacinthe De Saint-Lys Répondre en citant

Merci pour votre accueil.

Oui, semble-t-il que je suis la première en ces lieux et j'espère bien qu'il y en aura d'autres qui se joindront à ma cause. 
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:50    Sujet du message: Hyacinthe De Saint-Lys

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Blackout Index du Forum -> PRESENTATIONS -> Présentations -> Fiches validées -> Vampires Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com