Blackout Index du Forum
 
 
 
Blackout Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Sophronie

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Blackout Index du Forum -> HORS-JEU -> Archives -> Archives RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sophronie Lawrence
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 10 Nov 2009 - 09:21    Sujet du message: Sophronie Répondre en citant

Car ce soir tu as dit que tu pensais à moi, Je suis, par conséquent Tu es! ( Sophronie)



Je n'ai aucune larme, rien qu'une douleur....



Nom : Lawrence

Prénom :Sophronie

Âge réel : 28 ans

Âge physique :22 ans



Caractère : (5 lignes minimum) Caractère, voilà une question qui demande une réponse, mais laquelle ? Mon devenir n'est pas encore en place et mon Sire ne me voit pas comme je suis présentement, mais comme je le serais le moment venu m'a-t-il dit : Parce que ce soir-là tu as pensé à moi. Je possède un tempérament pacifique. De part principe, mais surement pas par nature. Humaine je préférerais subir le mal que dans faire et c'est étrangement cette vision de moi qui anima l'œil de mon Sire pour moi. Présentement on me dit faible, mais de qui vient cette boutade acerbe ? Jeune vampire il est vrai de dire que je le suis. Et la faiblesse représente mieux la race humaine que celle de mon Maître. Timide maladive maintenant c'est le mot réservé qui me sied le mieux. Pour résumer, je vous dirais simplement que je suis solitaire et réservé, que mon but dans ma seconde vie est de ressentir toute la gamme des émotions possibles et de voir du pays. Sortir de ma torpeur humaine et enfin prendre le train des interdits. Chose importante, je suis machiavélique et cruelle sournoise et dangereusement hypocrite, un vampire quoi. Ce que je suis.


Physique : (5 lignes minimum) Physiquement je n'ai pas changé depuis les six ans que je suis vampire, la même petite bouille mais changeons-nous vraiment en si peu de temps. Mes yeux reflètent le monde tel que je le vois maintenant. Leur couleur miel doré me confère à la fois la vue, mais aussi la certitude que lorsque je vous regarde, d'avoir toute votre attention. Je ne fais pas tellement d'ombre derrière moi du haut de mes cinq pieds six pouces ce qui est grand peut être petit pour d'autre. Une chute de cheval étant enfant me laisse bancale sur le côté droit, mais il faut vraiment avoir de bons yeux pour le savoir. Par chance mes parents m'ont fait porter des broches, car je souris tout le temps retroussant mes jolies lèvres rose sur la blancheur de l'ivoire, au début pour cacher ma gêne et maintenant pour crier ma haine soit de l'homme ou des circonstances. Quand je penche la tête vers l'avant, en réflexe de mon ancienne vie un rideau de fer acajou, couvre mon visage me permettant souvent de reprendre mes esprits. Ce voile soyeux traine au gré du vent, car il est rare que je les enserre d'une quelconque façon. Sur mon bras droit une marque laissée par le mordant d'une lame est lamentablement caché par un tatouage en forme de nuage gris. Pour le reste je suis une femme, qui n'a pas encore appris de ces charmes comment obtenir ce qu'elle veut. Est-ce le cas?

(Sophronie est une jeune femme dans la vingtaine. Elle mesure un mètre soixante-dix. Proportionnées, ses formes sont menues, sa petite poitrine est ferme et relevée. D'une teinte plutôt foncé ses cheveux frisent et tournent vers l'acajou coiffés le plus souvent libre sur ses épaules. Ces magnifiques yeux en amande couleur miel percent à jour les mensonges. Son visage est sage, mais affirmé, ses lèvres sont parfois boudeuses, mais très sensuelles. Son teint est hâlé et sa peau douce clame la fraicheur de son être, d'un physique agréable quoi!)


Histoire : (15 lignes minimum)

-Pourquoi! Crie déchirant la nuit, crime insolant vers celui et jusqu'à lui : Parce que tu as pensé à moi Sophronie.

** La peur lui lacère le ventre et les battements incontrôlables de son cœur fait ressortir tout le drame de l'instant présent. La belle tourne la tête vers lui, mais il ne la voit pas, elle crie agite les bras dans sa direction, mais encore aucune réponse de sa part. Perdu lentement elle glisse sur le sol tel l'arbre qu'on abat pour faire de la place pour tuer librement, elle suffoque au cœur de la nuit claire, les tremblements viennent-ils d'elle? Elle manque d'air : Écoute-moi reviens, ne fait pas celui qui n'entend pas! Les mots sortent en boucle mortuaire, elle connait l'inévitable, elle sait que le bal de la mort va commencer. Que les robes blanches ne seront pas longues à venir. Je les vois déjà et la main tendue retombe dans l'ombre et fait naître un nuage de poussière. Pourquoi?***

Sursaut dans la nuit, tremblement et agitation. Couverture lancée regard éperdu. Mouvement furtif, départ!

Le jet d'eau tombant sur le visage de Sophronie avait le pouvoir de la combler autrefois tout comme le mur gelé de la douche avait la précieuse présence de réduire la fièvre de ces cauchemars. Mais plus maintenant, plus depuis six ans. Les deux mains de chaque côté de la paroi la jeune femme laisse glisser sur elle l'eau salvatrice d'où monte une agréable vapeur. Non, le trouble, qu'elle ressentait maintenant ne serait-être comblé que lorsque Sophronie sortira, qu'elle portera la main sur sa proie. Arrachant d'un coup violent tout espoir, le tissu recouvrant tel le cocon la délicieuse collation.

Le vampire ouvre la bouche et cueille le liquide chaud, elle n'a plus le reflex maintenant de le boire comme avant, dans la genèse, son commencement. Non elle ne fait qu'apprécier la chaleur sur sa langue puis recrache, le tout rapidement avant de claquer la porte.

Un petit raclement de gorge se fait entendre, le son délicat de lunette qu'on remonte et le frottement d'un sarrau qu'on enfile.

- Vous êtes prêt? On peut y aller docteur.

Fermeture éclaire, noirceur. Déclique et porte qui se referme bruit métallique, une enregistreuse commence son écoute......Sophie est paniquée, entend tout, mais ne peut pas bouger, paralysé par la peur, morte elle est morte, il lui avait dit, il lui avait tout expliqué.

Et voilà ou j'en suis, qu'une statistique de plus et lui qui raconte ma vie à cette machine, le ruban tourne lentement et un affreux crissement englobe chaque parole de cet homme. Plus il parle plus l'envie de le gouter devient fort. Patience me dit une voix patience mon enfant il est encore trop tôt. Je me résigne donc à écouter ce que je sais déjà. : Soit mon histoire.

Sophie Lafrenais, femme âgé de 22 ans, retrouvé morte prêt du lac Taureau. Aucune trace de violence ni de viol apparent. Signe peut-être que la jeune fille connaissait son agresseur. Selon le premier légiste l'heure de la mort serait vers les six heures du matin d'après le refroidissement de son foie. Mais la décomposition du corps est plus lente dû au froid en cette saison. Je n'en serais plus qu'après l'autopsie...Nous avons prévenu ces parents, ils viendront l'identifier. Un beau brin de fille, la fille Lafrenais. Pas de petit ami connu elle peut toujours en cacher un. D'une famille aisée, elle suivait des cours de cuisine et d'hôtellerie.

*** C'est le coup de feu, il est 23h30 heure dans la ville morte. Sophronie s'affère derrière les fourneaux. Aide-cuisinière depuis quelques mois déjà la jeune femme n'a pas encore alarmé les humains et leur odeur alléchante qui la regarde travaillée. D'une main habile et d'une dextérité hallucinante elle découpe et manie la lame avec brio. Mais les yeux qui s'arrêtent de plus en plus sur elle avec questionnement viendront la forcer très bientôt à prendre congé.


Informations importantes :Sophronie est le nom que lui donne son Sire ou son Père.

Lien éventuel avec un autre personnage déjà présent : Non

Désirez-vous un binôme ? [Oui/Non] Oui

Nom de votre avatar : Mylène Jampanoï

Avez-vous envoyé les mots de passe à Mnesis ? Oui

Comment avez-vous connu le forum ? Avec l'aide précieuse de Googles et d'une insomnie ou deux.

***


Car ce soir tu as dit que tu pensais à moi, Je suis, par conséquent tu es!

Je n'ai aucune larme, rien qu'une douleur....
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 10 Nov 2009 - 09:21    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mnesis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2009
Messages: 762
Localisation: Dans les limbes

MessagePosté le: Mer 23 Déc 2009 - 19:57    Sujet du message: Sophronie Répondre en citant

Bonsoir, comptez vous toujours jouer parmi nous? Sans nouvelles de votre part d'ici une semaine, votre fiche sera supprimée
_________________
[Postes vacants] - [Listes] - [Groupes]
Revenir en haut
Sophronie Lawrence
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 10 Jan 2010 - 07:44    Sujet du message: Sophronie Répondre en citant

Toutes mes excuses Mnesis,

Je termine la fiche , Sophronie vous remercie de votre patience.
Revenir en haut
Invité
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 31 Jan 2010 - 22:17    Sujet du message: Sophronie Répondre en citant

31 janvier 2010

Mnesis, je vous demande d'excuser mon retard , et aussi je vous demande la reprise de ma fiche.

Je voudrais retirer Sophronie de votre Forum. L'attention et la patience que vous m'avez donné est j'avoue très agréable. Je vous demande de bien vouloir excuser ma vampire et moi par la même occasssion...


Bonne chance pour votre forum est est tout simplement génial. Et bien fait..

Sophronie
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:52    Sujet du message: Sophronie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Blackout Index du Forum -> HORS-JEU -> Archives -> Archives RP Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com