Blackout Index du Forum
 
 
 
Blackout Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé]
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Blackout Index du Forum -> HORS-JEU -> Archives -> Archives RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alistair Haarp
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 2 578
Localisation: Seattle

MessagePosté le: Dim 4 Oct 2009 - 15:14    Sujet du message: Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé] Répondre en citant


    S`il aurait été normal que je juge cette façon de vivre, je ne m`en préoccupais que très peu. Son appartement était certainement le plus pitoyable que je n`avais jamais vu. Je n`étais même pas sûr que quelque chose était aux normes. Si seulement mes yeux n`étaient pas fixés sur elle - peut-être serais-je déjà parti. Peut-être aurais-je prit peur devant cet espace pitoyable. Elle était réellement touchée par ce que je pouvais penser même si je ne traduisais rien. Mon visage portait une expression de quiétude et ce sourire extraordinaire. J`attendais qu`elle parle avec une impatience particulière. J`attendais de la voir s`adresser à moi et ne plus s`occuper de l`état de son logis. Elle avait honte, oui. Honte de quoi ? Honte de ne pas avoir assez d`argent pour être une femme convenable ? Pour ne pas avoir à se prostituer à tout bout de champs pour pouvoir se payer de quoi se droguer et de quoi s`instruire ? Elle ne devait avoir honte car je n`y voyais aucune raison. Je lui portais même un certain respect devant ces centaines d`œuvres qu`elle entretenait. Ainsi, j`avais contre mon torse de glace croisé mes bras, la regardant toujours et avait prit la parole pour briser le silence imposé. J`étais toujours dans l`ironie - ma présence ne pouvait être ennuyeuse. Je le savais. Elle ne mit pas longtemps à me répondre.

« Vous, vous ne me dérangez pas Alistair ... ça serait plutôt
à moi de me sentir mal je dois avouer ... Que ... C`est un peu le cas ... »

    Elle passa délicatement sa main dans ses cheveux ; je détaillais chacun de ses gestes. Quand elle posa ses yeux sur ma chemise déchirée, j`arquais les sourcils. Je n`étais que peu fier de mon accoutrement, j`étais en accord avec le ton donné par ces quartiers, il fallait l`avouer. Je ne me sentais pas mal face à son regard car c`était plus de la désolation. Je ne souhaitais pas m`attarder sur cet histoire, il ne me serait difficile de m`en acheter une autre. J`étais homme plutôt aisé si on ne me donnait pas le statut de riche. Oui, j`étais déjà issu de la haute société lors de mon enfance et mon argent n`avait cessé de s`accroitre depuis cette belle époque. Je pouvais m`offrir tout ce que je voulais. Faire face à n`importe quel caprice. Pourtant, je n`étais pas vraiment du genre à utiliser ma fortune à tout bout de champs, pas que je sois économe ou mesquin à ce sujet, loin de là. Disons que cela ne m`intéressait pas tellement. Je vivais à mes envies et Dieu sait que j`en avais. Envie de sang, le plus souvent. Lily se leva dans le but de faire quelque chose pour moi - me servir à boire ? Oui, il était vrai que c`était cette invitation qu`elle m`avait lancé pour que je vienne jusqu`à son appartement. Il serait plutôt de mauvais goût de refuser cette offre, malheureusement, je ne buvais pas. Mis à part le sang de mes victimes. Je ne mangeais pas non plus, la nourriture humaine avait le don de me donner la nausée. Il me suffisait de ce délicat liquide ... celui qui coulait dans ses veines, dont j`entendais le si mélodieux débit. Je la suivais du regard - elle se baissa vers une sorte de réfrigérateur. Je ne pouvais refuser, non. Il me serait facile de me débarrasser de mon verre en temps voulu.

« Je ... hurm ... Je peux vous proposer du cola, du jus d`orange ou
un peu de vin si vous voulez ... Je sais je n`aies pas beaucoup de choix,
je suis désolée ... »

    J`acquiesçais sa proposition quand elle cita le vin. C`était sûrement ce qui serait le moins vomitif si je devais vraiment boire. Ainsi, quand elle me tendit cet unique verre qu`elle avait en sa possession, je m`en saisis, la remerciant et laissa mon bras tomber le long de mon corps, tenant le vin du bout de mes doigts. Ses pensées m`étaient bien troublantes. Pourquoi était-elle tant mal à l`aise par ma présence ? Etais-je dans mon comportement gênant ? Avais-je fait quelque chose de mal ? Elle avait compris sans grand mal que je ne venais pas de ce genre de quartier, que j`étais quelqu`un de bien plus noble que cela. Elle savait que je n`étais pas dans mon univers et elle avait raison sur ce point. Seulement, elle se trompait quand elle croyait que je n`étais pas à ma place à ses côtés - car je m`y sentais bien. L`ambiance ne me gênait pas tellement car j`avais trouvé en elle un mystère véritable et cela me plaisait.

« Voilà votre verre ... Je ... Je peux faire quelque chose
pour votre chemise que j`ai... Abîmée ? Je peux vous donner un peu
d`argent pour que vous la changiez si vous voulez, je ... J`ai vu comment
votre peau était froide ... »

    Mes lèvres se pincèrent. Je la remerciais pour le verre et essayais de trouver un moyen de sortir de la situation dans laquelle elle venait de nous plonger sans vraiment le savoir. Je devais à présent trouver une excuse valable pour ma peau si glaciale. Que pouvais-je lui dire ? Qu`il était naturel chez moi d`être si froid ? Non, elle n`en croirait pas un mot. Mais il était bien difficile d`expliquer ce genre de phénomène même si la vraie raison était plutôt simple. Mon corps était mort - mort depuis bientôt plus de deux siècles. Je ne vivais que par le biais des humains et seul mon esprit et mon âme me restait. Bien entendu, j`avais le contrôle de mes faits et gestes mais ... mes caractéristiques physiques avaient bien changés. Un sourire discret traversa mon visage, j`appris alors qu`aujourd`hui était un jour particulier. Son anniversaire.

      – Gardez votre argent, offrez-vous quelque chose. À dire vrai, je ne l`appréciais pas plus que ça cette chemise, je vous remercierais plutôt. Et puis ... ma peau. (hum). Disons qu`avant votre rencontre, j`ai beaucoup trainé sous la pluie et je dois avoir attrapé froid. Ne vous inquiétez pas ...

    Mon excuse ne tenait pas debout, je le savais bien mais j`espérais qu`elle ne chercherait à en savoir plus. Je ne voulais pas lui faire peur, je ne voulais pas qu`elle sache que j`étais différent d`elle à un point que j`en devenais un prédateur. J`étais certain qu`elle le savait au fond d`elle mais elle ne devait se l`avouer. Semblais-je humain ?

_________________
FICHE • &&

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 4 Oct 2009 - 15:14    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Lily O'Connors
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2009
Messages: 2 743
Localisation: Avec lui, pour le pire comme le meilleur

MessagePosté le: Dim 4 Oct 2009 - 18:16    Sujet du message: Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé] Répondre en citant

Plus en profondeur...

    Alistair la remercia du verre servit s'en saisissant sans pour autant y gouter immédiatement voulant certainement la laisser finir de parler, ce qu'elle fit en lui proposant de lui rembourser sa chemise malgré ses faibles moyens. Mais il fut très clair dans sa réponse sur ce sujet, il ne voulait pas entendre parler d'argent venant de sa part lui conseillant de plutôt s'offrir quelque chose.

    – Gardez votre argent, offrez-vous quelque chose. À dire vrai, je ne l`appréciais pas plus que ça cette chemise, je vous remercierais plutôt. Et puis ... ma peau. (hum). Disons qu`avant votre rencontre, j`ai beaucoup trainé sous la pluie et je dois avoir attrapé froid. Ne vous inquiétez pas ...

    Lily soupira de soulagement à l'idée de pouvoir se payer son livre ses lèvres dessinant un petit sourire, les dires de son invité sonnaient dans sa tête comme s'il savait qu'elle avait en elle la profonde envie de se faire un cadeau, comment était-ce possible? Cette question ne traina pas longtemps dans sa tête le bel homme dans son appartement s'expliquant sur sa peau si froide, une explication qui posa souci à la jeune femme ou plutôt qui dérangea son esprit une nouvelle fois... Alors qu'il avouait avoir prit froid l'homme avait tout de même retiré son manteau pour la couvrir, pour qu'elle ne soit pas malade à rester sur ce sol humide restant en chemise par une température loin d'être appropriée pour une personne malade. Une nouvelle fois cette question vint s'imposer à la jeune femme, pourquoi était il si gentil envers elle et sa situation? Pourquoi lui mentait il? A peine ce doute se dessina que Lily essaya de le faire disparaître n'aimant pas douter de la parole des gens et encore moins de celle d'un homme cherchant à prendre soin d'elle. Mais en réalité ce n'était pas aussi facile, elle ne se souciait en général que peu des gens et des choses qu'ils pouvaient bien lui dire et encore moins de la véracité de leurs dires et pourtant en cet instant l'envie d'en savoir plus n'arrivait à la quitter...

    "Vous n'auriez du me laisser votre veste alors... Vous êtes sur que ça ira? Je peux vous donner... Un t-shirt si vous voulez... Ils ne sont pas aussi joli que votre chemise bien que vous ne l'aimiez pas, mais... Ils sont secs."

    Un frisson parcouru sa peau, il fallait croire que l'humidité présente dans sa robe avait enfin fini par faire son travail éveillant les sens de Lily sur le fait qu'elle aussi commençait à avoir froid... Ses yeux se dirigèrent alors vers le jeune homme devant elle, mise à part cette pièce il n'y avait qu'une minuscule salle de bain sans porte où elle pourrait se changer sans que ses yeux ne se posent sur elle, mais avant cela elle devrait aussi nettoyer les douces plaies qu'elle s'était faite avant de quitter son appartement et pour ce faire utiliser certaines choses présentes autour de son lit... Lily se leva s'appuyant sur la table ses yeux se posant finalement sur ceux d'Alistair pour lui montrer qu'elle n'avait aucune envie qu'il ne parte ainsi, le vert émeraude des pupilles du jeune homme l'envoutant à nouveau de la plus belle des manières confirmant cela.

    "Je... Je voudrais me changer car je commence aussi à avoir froid et... Enfin... Si vous voulez bien rester ici le temps que... Je revienne dans la pièce? Vous pourrez faire de même si vous voulez bien un de mes t-shirt..."

    Lily, en temps normal, se moquait éperdument que les yeux d'un homme se posent sur ses courbes alors qu'elle se mettait à nue, mais ce n'était pas pareil cette fois-ci. Alistair était bien différant de tout ce qu'elle avait pu connaître et à force d'y penser la jeune femme aux longs cheveux se rendait compte qu'elle ressentait certaines choses de similaire que ce qu'elle avait pu ressentir lors de sa rencontre avec Ashley... La jeune femme reprit la parole proposant une autre alternative tout aussi simple, mais qu'elle trouvait moins correcte...

    "Vous pouvez aussi attendre dehors si vous préférez , mais... Cela me dérange un peu de vous mettre dehors comme ça... Je préférais que vous restiez ici... Enfin... Du moment que vous voulez bien et que..."

    N'osant finir sa phrase pour ne pas offenser son hôte la jeune femme sourit timidement un peu gênée...

_________________
Revenir en haut
MSN
Alistair Haarp
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 2 578
Localisation: Seattle

MessagePosté le: Dim 4 Oct 2009 - 23:10    Sujet du message: Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé] Répondre en citant


    Le soulagement que je lu sur le visage de la jeune humaine alors que je venais de refuser son argent me fit sourire. Elle qui n`avait déjà pas grand chose pour assouvir ses caprices, rares devaient-ils être, quel homme serais-je si je lui enlevais des mois et des mois de souffrance ? Bien entendu, j`aurais même pu lui offrir ce livre qu`elle voulait tant avoir, y ajouter une carte d`anniversaire car cela se faisait entre ... amis. Non, je n`étais pas ce qu`on pouvait appeler un ami, je n`étais même pas une connaissance. Je n`étais sûrement que cet homme qu`elle avait bousculé, à qui elle avait arraché la chemise comme une sauvage l`aurait fait. Je n`étais qu`un parfait inconnu et elle une prostituée. Même si je n`étais pas avec elle pour la raison qui serait évidente, je ne m`empêchais pas de la regarder comme n`importe quel homme devait la regarder. Elle était très belle, et cela devait être incontestable aux yeux de tous. Surtout aux miens ... Je me fichais bien de savoir qu`elle vendait son corps, je me fichais bien de savoir qu`elle s`ouvrait les veines et qu`elle se droguait chaque jour, qu`elle espérait sûrement trouver la mort et qu`elle ne pouvait plus vivre dans de telles conditions. Mais je ne pouvais en aucun cas me trahir moi-même. Je ne devais pas lui montrer que je savais bien plus que ce qu`elle m`avait dit à voix haute. Je savais tellement plus d`elle qu`elle en savait de moi. Je savais que son père l`avait abusé, frappé et qu`elle s`était sauvée. Je savais qu`elle était arrivée à Seattle en espérant une vie bien meilleure - et qu`elle n`était tombée que plus bas. La drogue, la prostitution. Une vie bien triste pour une si belle femme. J`aurais aimé la sortir de là mais je n`étais pas au courant - non, je ne savais même pas qu`aujourd`hui était le jour de son anniversaire. Je n`étais pas sensé connaitre ces petits détails alors il était bien nécessaire que je fasse attention à mes paroles et à mes actes. Je n`étais rien - mis-à-part ce vampire qu`elle avait bien malheureusement rencontré. J`étais déçu de constater qu`elle ne croyait que peu en ma théorie de la maladie. Remettrait-elle mes paroles en doutes ? Non, elle ne le fit pas et cela me soulagea à mon tour. Je ne souhaitais lui expliquer quel genre d`homme j`étais alors qu`elle commençait juste à me faire confiance. Je ne pouvais lui avouer que son sang était pour moi ce que la lumière du jour était pour un fou. Je ne pouvais me résoudre à lui allouer cette vérité qu`était celle qui faisait de moi le monstre - le prédateur le plus redoutable de toute la chaine alimentaire de cette triste planète. Elle savait au fond d`elle que je lui mentais. Elle savait que ma peau n`était qu`une couche de glace recouvrant mon être. Comment lui expliquer avec délicatesse que j`étais un vampire et qu`elle était la jeune humaine sur qui mon dévolu était jeté ? Il serait bien déplacé ...

« Vous n`auriez du me laisser votre veste alors ... Vous êtes sur que ça ira ?
Je peux vous donner ... Un t-shirt si vous voulez ... Ils ne sont pas aussi joli
que votre chemise bien que vous ne l`aimiez pas, mais ... Ils sont secs. »

    J`aimais l`idée qu`elle s`inquiète de ma santé alors que je ne pouvais être touché par ce qu`ils appelaient le froid. Non, cela ne me touchait pas. Si ma chemise était déchirée, sa robe à elle était mouillée et elle se risquait à attraper une pneumonie. Bien entendu, il ne devait pas y avoir de chauffage dans cet immeuble - il était donc important qu`elle se change. Elle en avait d`ailleurs l`idée raisonnable. Elle voulait aussi penser ses plaies ce qui me gênait bien plus que de la voir se mettre à nu. Je ne pourrais rester à proximité d`elle en restant insensible à ses fragrances si délicates.

« Je ... Je voudrais me changer car je commence aussi à avoir froid et ...
Enfin ... Si vous voulez bien rester ici le temps que ... Je me change ?
Vous pourrez faire de même si vous voulez bien un de mes t-shirt ... »

    J`acquiesçais sa demande d`un signe de la tête.  J`approuvais qu`elle change de vêtements même si les futurs habits risquaient d`être beaucoup plus rustres que ceux qu`elle portait à ce moment là. Il était aussi important que je change de haut. J`imaginais qu`elle me proposait un maillot unisexe, ce qui ne m`étonnerait que très peu. J`étais plutôt longiligne, même un haut de petite taille aurait pu couvrir mon buste. Ainsi, je retirais ma chemise, découvrant mon torse parfaitement sculpté. Je n`étais pas du genre pudique mais vite je pris soin de plier la chemise déchirée que je tenais entre mes doigts et la laissa tomber sur le lit.

« Vous pouvez aussi attendre dehors si vous préférez, mais ... Cela me
dérange un peu de vous mettre dehors comme ça ... Je préférais que
vous restiez ici ... Enfin ... Du moment que vous voulez bien et que ... »

      – Je vais rester ici si cela ne vous gêne pas, prenez votre temps.

    Je me tournais vers elle et lui sourit.

_________________
FICHE • &&

Revenir en haut
Lily O'Connors
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2009
Messages: 2 743
Localisation: Avec lui, pour le pire comme le meilleur

MessagePosté le: Lun 5 Oct 2009 - 01:41    Sujet du message: Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé] Répondre en citant

Une situation bien délicate...

    Les yeux de Lily s'écarquillèrent alors que l'homme ayant acquiescé à sa proposition quittait sa chemise laissant apparaître son torse nu, un torse si beau et parfaitement sculpté que toute femme un temps soit peut humaine ne pouvait que trouver attirant. La vue d'un corps d'homme à demi nu ne lui était certes pas inconnu et encore moins dans cet appartement vu le nombre de mâle qu'elle avait pu côtoyer ici pour ses passes, mais ce fut la toute première fois qu'elle fut surprise que l'un d'eux ne fasse aussi naturellement et sans gêne. Surtout qu'il s'agissait d'un homme qui ne l'avait payé pour profiter de ses talents.

    – Je vais rester ici si cela ne vous gêne pas, prenez votre temps.

    "D'a... D'accord. Je... Je vous laisse de quoi vous changer tout de suite j'espère que ça vous ira..."


    Il n'était pas difficile pour Alistair de déceler le profond trouble que ses actions venaient de faire naître dans l'esprit de la prostituée qui se redressait doucement avant de se diriger vers la porte à coté de l'entrée. Son regard se détacha enfin du corps de son invité lorsqu'elle se retrouva devant sa faible garde robe, Lily y recherchât aussitôt un large t-shirt blanc avec lequel elle avait habitude de dormir pratiquement chaque jour. Il n'était peut être pas des plus neuf mais il était certainement le seul qu'elle avait à sa taille, celui-ci lui arrivant à mi-cuisse pour sa part il devrait être parfait. S'en saisissant la jeune femme se dirigea vers son invité lui tendant le t-shirt avec le sourire n'osant lui glisser dans la main et ainsi rentrer en contact avec sa peau si parfaite avat que ses pupilles ne croissent à nouveau celles de son vis à vis... Puis sans un mot Lily se dirigea vers son lit prenant alors une chemise qui trainait au milieu des draps ainsi que plus discrètement une des bandes blanches présentes à coté du lit la dissimulant dans la chemise avec soin priant pour que l'homme n'ait rien vu. Aussitôt eut elle la bande en main la belle se redirigea vers son placard pour poser entre ses bras des sous vêtements ainsi qu'un pantalon en jean usé avant de se diriger vers la petite salle de bain.

    "Je vous laisse le temps de me changer, je ferais au plus vite... Si vous avez envie de prendre un autre verre ne vous gênez pas il reste un peu de vin dans la bouteille..."

    A peine les mots venaient de sortir de sa bouche que la jeune femme s'insulta mentalement, si l'envie lui prenait de se servir à boire il verrait que ce n'était que de la piquette ce qui n'était pas si important en vrai puisqu'il l'aurait déjà sentit en le buvant mais ce point là était complètement sortie de la tête de Lily qui n'était pas une grande amatrice de vin, mais il était de toute façon trop tard pour changer cela... Souriant un peu bêtement elle pénétra dans la salle de bain sans porte et s'assit sur le petit tabouret pour soulager sa cheville toujours douloureuse se mettant alors au travail commençant par retirer son haut noir à manches longues. Les goutes de sang qui l'imprégnaient se mirent alors à couler le long de sa peau et dans ses cheveux, Lily déposa le morceau de tissus dans le bac à douche puis fit de même avec sa robe la dégrafant avec soin pour ne pas l'abimer celle-ci étant la seule robe présentable qu'elle possédait. Retirant la bande rougeâtre autour de son avant-bras la jeune femme examina ses plaies qui s'étaient refermées avant de les recouvrir de la bande propre serrant celle-ci au mieux pour éviter que la mésaventure qu'elle venait de connaître ne se réitère.

    Se levant, elle retira ses sous vêtements qui se trouvaient être tout aussi humides que sa robe, pour les déposer avec le reste de ses habits avant de passer sur sa peau nue un gant humide pour faire disparaître les traces du liquide carmin avant qu'elle ne puisse sécher son corps. Ses pensées étaient toutes concentrées sur ses actes et le soin particuliers qu'elle y prenait pour paraitre présentable. Une fois sa peau sèche, Lily passa avec délicatesse ses sous vêtements avant de les recouvrir de son jean's bleu usé ainsi de sa chemise blanche soupirant doucement heureuse d'avoir fini cela. Après une toute petite dizaine de minutes la prostituée refaisait donc son apparition dans la pièces où se trouvait Alistair lui souriant en reprenant la parole.


    "voilà, j'espère ne pas avoir été trop longue, mais je dois bien avouer me sentir mieux ainsi..."

    Quand serait il pour son vis à vis?

_________________
Revenir en haut
MSN
Alistair Haarp
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 2 578
Localisation: Seattle

MessagePosté le: Lun 5 Oct 2009 - 20:38    Sujet du message: Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé] Répondre en citant


    Quand mes yeux se tournèrent vers Lily alors que je venais de retirer ma chemise, elle avait ses yeux fixés sur mon buste comme si c`était la première fois qu`elle en voyait un. Mes sourcils s`arquèrent, j`attendais patiemment qu`elle en revienne à notre discussion. Je n`étais aucunement gêné que ses pensées soient exclusivement portée sur ce que je pouvais être. Bon, je devais avouer que j`aurais préféré qu`elle s`intéresse à autre chose qu`à mon physique plus qu`avantageux mais je me contentais de peu. Elle aussi eut pour penser le nombre d`homme qu`elle avait vu dans cette tenue défiler. Peut-être qu`elle avait pour habitude de se trouver nue bien avant ses " clients ". Je n`en étais pas un et je ne le serais probablement jamais.

« D`a ... D`accord. Je ... Je vous laisse de quoi vous changer
tout de suite j`espère que ça vous ira ... »

    Je restais face à elle, la regardant sans rien dire. Elle semblait tellement troublé de mes gestes que je pris soin de garder une certaine distance entre elle et moi, autant physiquement que mentalement. Je ne comprenais pas ce que j`avais de plus malgré mes atouts plus que visibles. Elle devait être habituée à voir tous les genres d`homme défiler devant elle - elle se fichait sûrement de savoir qu`un tel était beau ou qu`un tel était peu avantagé par la nature. Tout ce qu`on lui faisait enduré devait être d`une douleur plus que évidente. Alors pourquoi arrivais-je à attirer si facilement son attention ? Qu`avais-je fait pour que ça ne soit pas de dégoût qu`elle me regarde ? Me voici à mon tour troublé. La prostituée finit par détacher ses yeux de mon torse et se dirigea vers un petit placard que j`avais remarqué. Ce devait être sa garde-robe. Il était bien triste de voir qu`elle ne pouvait être de ces demoiselles s`adonnant régulièrement au shopping. Sûrement ses yeux devaient-ils briller devant les vitrines des boutiques de luxe que l`on trouvait dans tout Seattle. Je ne voulais pas parler d`argent - pas avec elle. Un sourire dessina mes lèvres quand elle revint avec la seule et unique chose qui devait m`aller - un t-shirt simple et sans distinction de genre. Elle me l`allouait avec une rapidité telle que j`en fus presque vexé. « Je vous laisse le temps de me changer, je ferais au plus vite ... Si vous avez envie de prendre un autre verre ne vous gênez pas il reste un peu de vin dans la bouteille ... » me dit-elle. Je ne souhaitais plus de ce vin - il aurait été millésimé que je ne l`aurais bu. Je la suivais du regard alors qu`elle attrapait quelques affaires, quelques bandages pour ses blessures et elle disparut dans la salle de bain.

    Il n`était pas difficile pour moi d`imaginer ce qu`elle pouvait faire dans cette petite pièce adjacente. Mon ouïe fine décelait chacun de ses mouvements, chacune de ses inspirations comme chacune de ses expirations. Je ne m`adonnais plus à l`écoute furtive de ses pensées ce qui provoquait un certain vide dans ma tête. Je sentais toujours cette forte odeur de sang qui résidait dans cet appartement comme si un meurtre y avait été commis. Il m`aurait été plutôt simple de la rejoindre et d`assouvir un à un chacun de mes désirs les plus flagrants. Je me serais déjà contenté de son corps, de ses courbes et de son effluve divin. J`étais resté étrangement immobile suite à sa sortie mais tout en reprenant le cours de mes songes, je pris conscience que j`étais toujours à moitié dénudé dans l`appartement d`une femme que je ne connaissais pas il y avait de cela une petite heure à tout casser. Il aurait été un cas de figure des plus communs si seulement j`étais présent pour ce que j`osais appeler sa profession si c`en était vraiment une. Bien entendu, j`avais eu cela en tête peut-être quelques secondes mais je n`étais qu`un homme après tout. Comme le fait de vouloir la vider de tout son sang - de lui mordre délicatement le cou et de lui retirer la vie lentement et dans la souffrance à son paroxysme. Quoi de plus banal pour un suceur de sang de mon espèce ? Je tenais entre mes doigts le maillot qu`elle m`avait généreusement cédé. Il portait sa douce odeur. Non, pas celle d`autres hommes ni celle de son sang. Seulement celle de sa peau, son corps, son parfum. Je ne le mis malgré ma raison. Sûrement me prendrait-elle pour un fou - pourquoi rester ainsi ? Peu importe. Je pris soin de ne plus m`occuper de Lily et versa le contenu de mon verre dans un évier qui se trouvait dans un coin de la pièce. Je me dirigeais suite à cela près de la petite fenêtre qui donnait vue sur la rue. Je me tenais contre le mur, mes yeux voguant dans le vide. Le temps était tristement gris et j`aimais cela. Plus que le calvaire des jours de Soleil en tout cas. Je n`étais pas tellement pressé qu`elle revienne - une trève m`était des plus agréables. Mais ce moment arriva plus tôt que prévu et mes iris verts émeraudes se reposèrent sur une nouvelle Lily - encore différente. Elle souriait. Moi aussi d`ailleurs.

« Voilà, j`espère ne pas avoir été trop longue, mais je dois bien avouer me sentir mieux ainsi ... »

    Je finis par passer le t-shirt et plaçait mes cheveux derrière mes oreilles. Mon visage se creusa quand je remarquais la présence de sang dans ses cheveux. Je ne pouvais vraiment faire face à ce genre de situation malgré toute ma bonne volonté. Ainsi, au risque qu`elle se pose à nouveau des questions, je restais là où j`étais, la regardant sans vraiment grand expression.

      – Longue ? Non, absolument pas ... 

_________________
FICHE • &&

Revenir en haut
Lily O'Connors
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2009
Messages: 2 743
Localisation: Avec lui, pour le pire comme le meilleur

MessagePosté le: Lun 5 Oct 2009 - 23:18    Sujet du message: Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé] Répondre en citant

Une sensation...

    L'homme toujours à demi-nu se tenait près de la fenêtre, immédiatement après qu'elle eut fini de parler une question vint taper dans son esprit, le t-shirt qu'elle venait de lui proposer n'était il pas à la hauteur de ses espérances? Comment pouvait elle faire mieux? Il était évident qu'elle ne pouvait lui proposer mieux! La pauvre prostituée n'avait pas des moyens comparables à ceux des femmes qu'il devait fréquenter en général dans un milieu bien plus acceptable que le sien... Pourquoi se posait elle ce genre de question, pourquoi essayait elle de se comparer avec d'autres femmes dont elle n'avait aucune connaissance et qu'elle ne connaîtrait certainement jamais, était-ce parce que cette homme tout inconnu qu'il était l'intrigué? C'était bien la toute première fois, mais cela n'était pas si étonnant puisque c'était le seul homme depuis qu'elle était libre qui était ici pour elle et non ce qu'elle était, un catin... Quelques instants après pourtant Alistair passa le morceau de tissu couvrant ainsi sa peau blanchâtre et glacé comme s'il avait entendu les reproches qu'elle s'était faite. Affichant alors un sourire il la regarda un instant dans son nouvel ensemble avant de reprendre la parole.

    –Longue ? Non, absolument pas ...

    Le sourire de la jeune femme s'élargit alors qu'elle entendait la réponse de son invité heureuse d'avoir était au moins à la hauteur sur ce point. Lily s'avança vers la table reprenant place sur la chaise relâchant alors la pression qu'elle avait imposé sur son articulation en restant debout le temps que son vis à vis ne s'habille sous ses yeux.

    "Je... Je tiens à vous remercier d'avoir été si gentil avec moi... Vous savez, rares sont les hommes aussi attentionnés envers moi à cause de mon métier... En général c'est... Vous voulez autre chose, un quelque chose à manger ou à boire à nouveau...?"

    La jeune femme tua dans l'œuf ses pensées changeant radicalement de sujet avant de s'engager dans une conversation qu'elle ne pourrait que regretter par la suite. Qu'avait elle en tête de commencer à parler de prostitution avec lui qui n'était ici pour rien de tout cela, lui qui par ses dires si déplacés n'osait se rapprocher d'elle. Qu'elle conne elle était, enfin elle pouvait discuter de choses et d'autres avec une personne qui pouvait la considérer pour une femme tout ce qu'il y avait de plus normale... Relevant ses pupilles la jeune Lily les posa sur la silhouette d'Alistair toujours à l'écart se demandant ce qu'elle pouvait faire pour le mettre plus à l'aise, de quoi pouvait elle bien lui parler pour qu'il se rapproche? Elle ne voulait pas le laisser partir ainsi peut être pouvait elle engager la conversation sur une de ses passions espérant qu'il la partage... Son esprit passa en revue les choses qu'elle aimait et la belle se rendit compte qu'elle pouvait les compter sur les doigts d'une mains, la drogue, le sang et les livres... Il n'était pas convenable de parler des deux premiers sujet, d'une part car cela reviendrait à s'engager à nouveau dans une conversation des plus glauque et loin d'être utile pour mettre l'homme dans la pièce à l'aise, il ne restait donc que les livres...

    "J'allais acheter un livre quand vous m'avez rencontré... Je veux dire quand je vous aies bousculé, j'allais acheter un livre pour me... Armand le vampire, c'est le titre du livre... Vous aimez lire?"

    Voilà qui était fait. Les paroles de la jeune femme s'étaient interrompues plusieurs fois essayant de ne pas mettre les pieds dans le plats en retombant dans les sujets délicat comme sa situation... Lily était mal à l'aise, elle n'avait pas l'habitude de faire la conversation mise à part avec Ashley et encore elle avait parfois beaucoup de mal... Elle n'était décidément pas faite pour le monde normale et les mondanités...

_________________
Revenir en haut
MSN
Alistair Haarp
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 2 578
Localisation: Seattle

MessagePosté le: Mar 6 Oct 2009 - 20:17    Sujet du message: Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé] Répondre en citant


    Ses yeux ne se fixèrent pas sur mon corps alors qu`elle était apparu dans la pièce, derrière moi. Ce n`était du moins pas mon torse coupé dans le marbre qu`elle jugeait. Encore une fois, elle se jugeait en se posant des questions. Elle se sentait tellement ... gueule à terre. Je voulais dire par cette rude expression qu`elle ne se voyait que comme une triste prostituée qui se faisait vulgairement prendre par tous les hommes qui avaient de quoi lui payer une petite dose de drogue ou du moins, de quoi économiser pour. Pourquoi ? Simplement car je ne m`étais encore vêtu du maillot qu`elle m`avait si gentiment alloué. Ce n`était pas parce qu`il ne venait pas d`un grand couturier ou je ne sais quoi encore. Je ne fréquentais pas que le beau monde - pas plus loin que les mondanités en fait. Je ne m`attaquais pratiquement qu`aux prostituées que ça soit pour l`homme ou pour le vampire que je faisais. Un plaisir ? Non, disons que je faisais cela depuis toujours - ou plutôt depuis le temps où je vivais en Angleterre. Maintenant que j`étais à Seattle, je ne changeais pas vraiment mes habitudes - mis-à-part que j`élargissais de plus en plus mon champ de chasse. Ainsi, je finis par passer le t-shirt que j`avais longuement tenu entre mes doigts. Le retour de ses pensées provoquait en moi un bouleversement assez important. Je ne voulais pas de remarque orale de sa part - je faisais plutôt attention à mes faits et gestes. Que Diable, juste pour une trainée ! Oui, je devais vraiment être fou pour ne pas l`avoir encore vidée de son sang mais que voulez-vous ... Je n`étais pas quelqu`un de méchant, bien sûr, mon éducation était telle que je me tenais à juger sans connaitre l`objet de mes critiques. La grâce, le charisme, le bon parlé, la beauté naturelle et tant d`autre petite chose qui importait à mes yeux. Loin de moi l`idée de paraitre superficiel, mais j`étais probablement né à la mauvaise époque pour cela. Les castes sociales ne sont plus reconnues de nos jours et à mon grand malheur, la servitude non plus. Cruelle tristesse ; nous, hommes de haut statut étions aussi bien traités que de vulgaires vilains mécréants et sans esprit. Bien entendu, les lois humaines n`étaient plus tellement reines car nous étions à présent connu pour exister et non pour être des mythes voire même des fantasmes. Un fantasme bel et bien réel ... Je ne la jugeais pas, elle. Je ne condamnais en aucun cas ce qu`elle était, ce qu`elle avait subit, ni même ce qu`elle pouvait se faire.

« Je ... Je tiens à vous remercier d`avoir été si gentil avec moi ...
Vous savez, rares sont les hommes aussi attentionnés envers moi
à cause de mon métier ... En général c`est ... Vous voulez autre chose,
un quelque chose à manger ou à boire à nouveau ..? »

    Mes sourcils s`arquèrent de nouveaux devant ses dits. Je ne comprenais pas vraiment pourquoi elle était si ... en fait, j`avais réellement l`impression qu`elle redoutait ce que je pouvais penser d`elle. Oui, Seigneur, que pensais-je donc d`elle ? Bonne question. Rares étaient donc les hommes qui gardaient une tenue respectable devant elle. Rares ou inexistants ? Enfin, peu importait car elle avait tristement changé de sujet ce qui au fond n`était pas si mal. Je me doutais bien qu`elle allait exprimer toute la violence et toute la haine qu`elle devait subir sans jamais ne pousser un cri, sans jamais laisser couler une larme. Quand on essayait de lui arracher toute sa fierté, quand on essayait de lui faire comprendre qu`elle n`était rien d`autre qu`un objet. Gardait-elle de la fierté ? J`en doutais bien ... Je lui répondis par un signe de négation à sa question - restant tout de même poli. Elle pensait que c`était à cause de ce qu`elle disait que je restais bien éloigné d`elle. Dieu sait que j`aurais aimé me rapprocher ... mais ce n`était pas une chose que me donnait le droit de faire. Elle cherchait quelque chose qui pourrait me faire m`approcher, quelque chose qui me mettrait plutôt à l`aise. Je ne savais ce qu`elle pourrait trouver - peut-être que je finirais par venir à elle. Mais pour quelle raison ? Pour enfin en finir avec elle ? Pour lui soupirer que j`étais ce que jamais jusqu`ici elle ne s`était douté que je sois. Un suceur de sang - un chasseur - un monstre - un prédateur - un sang-froid - un anthropophage - un ... homme.

« J`allais acheter un livre quand vous m`avez rencontré ...
Je veux dire quand je vous aie bousculé, j`allais acheter un livre pour me ...
Armand le vampire, c`est le titre du livre ... Vous aimez lire ? »

    La lecture ... en voilà un sujet bien choisit. Oui, je lisais beaucoup et cela depuis que j`avais neuf ou dix ans. C`était il y a une éternité, je vous l`accorde mais il m`était resté cette véritable passion pour les mots.

      – Je lis souvent, oui. Mais je vous accorde que vous ne comprendriez sûrement traitre mot des manuscrits auxquels je touche. J`ai une préférence pour les vieux elzévirs venant de mon pays.

    N`importe qui entendrait le mot elzévir, comprendrait que son interlocuteur vient de pays scandinaves. Il était pour moi les Pays-Bas. Voilà toutes mes origines et d`ailleurs, le pays qui me manquaient le plus. Il avait été de mon envie de retourner là-bas avant d`arriver sur ces terres mais mon histoire était là-bas bien de trop lourde. Mélancolie et nostalgie était de loi quand je me retrouvais sur les terres salies par la modernisation. Les terres où j`avais longtemps regardé les femmes travaillées, mon père monter à cheval et partir pour la ville, ne revenant que des jours plus tard. C`était par lui que j`avais eu accès à l`éducation que tout bon garçon méritait. Une éducation de plus rudes mais je ne le regrettais pas. Je n`avais pas fait attention au titre de l`œuvre qu`elle souhaitait s`approprier. Bien entendu, cela avait suscité chez moi un long frisson. Je ne voulais en aucun cas me trahir - je ne voulais qu`elle puisse douter de moi.

      – Vous vous intéressez aux vampires ?

_________________
FICHE • &&

Revenir en haut
Lily O'Connors
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2009
Messages: 2 743
Localisation: Avec lui, pour le pire comme le meilleur

MessagePosté le: Mar 6 Oct 2009 - 22:56    Sujet du message: Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé] Répondre en citant

Une question...

    Lily garda ses yeux dans ceux de son vis à vis essayant de s'imaginer la suite des évènements priant pour qu'il lui réponde qu'il était un passionné et qu'il se lance dans de grands laïus qui le mettrait à l'aise, mais surtout qui permettrait à la jeune femme de paraître au mieux dans le sujet qu'elle maîtrisait plutôt bien. Alistair avait d'ailleurs du s'en rendre compte avec la quantité de livre présent entre les quartes murs de son petit appartement.

    – Je lis souvent, oui. Mais je vous accorde que vous ne comprendriez sûrement traitre mot des manuscrits auxquels je touche. J`ai une préférence pour les vieux elzévirs venant de mon pays.

    Elzévirs... Mais de quoi pouvait il bien parler... Pourquoi fallait il que tout soit si compliqué avec cet homme, tout cela en était déprimant. Lily gardant malgré tout son sourire sur les lèvres, celui-ci était apparu dès qu'elle avait entendu la réponse positive de son invité sur la lecture, se mit à réfléchir à la signification de tout ceci. Ashley aurait certainement pu l'aider sa culture en terme d'auteur étant bien plus large que la sienne, mais elle n'était pas ici... D'après l'homme ces écrits étaient ancien c'était certainement pour cela qu'elle ne savait rien d'eux, pourquoi n'avait il pas choisi quelque chose de plus simple, de plus commun, elle n'allait pas savoir quoi dire sur ce sujet... C'est alors qu'Alistair reprit la parole changeant radicalement de sujet, sujet qui la mit immédiatement mal à l'aise.

    – Vous vous intéressez aux vampires ?


    Le cœur de Lily se mit à battre de plus en plus fortement dans sa poitrine alors qu'elle écoutait la question d'Alistair l'obligeant à faire son possible pour qu'il m'en paraisse rien. La jeune femme se mit alors à respirer un peu plus profondément sa cage thoracique commença à se mouvoir un peu plus fortement montrant cet état, état qu'elle s'efforça de dissimuler se tassant légèrement sur sa chaise reposant sa cheville blessée sur le sol. Et bien voilà qui était encore pire comme question, mais pourquoi fallait il qu'il aille dans de tels sujet au combien délicat... La jeune femme n'avait pas envie de lui mentir mais elle ne pouvait en aucun cas lui dire la vérité sans quoi il découvrirait bien vite qu'elle se droguait en plus de vendre son corps Elle ne pouvait lui sourire et lâcher ainsi: "Oui oui je m'y intéresse, en fait j'ai entendu dire qu'ils avaient une drogue... Une drogue bien plus puissante que tout ce que j'ai déjà pu essayer et dieu sait que j'en ai testé beaucoup que ce soit à sniffer, à fumer ou bien à s'injecter..." Non elle ne pouvait certainement pas dire cela...

    Mais elle lisait ce genre de littérature aussi, elle était même prête à y dépenser cent vingt dollars simplement pour lire un écrit sur eux, un écrit fait par une des plus grandes écrivains du sujet, Howard Allen O'Brien surnommée Anne Rice. Lily avait déjà lu la plus part des livres qui composaient ses chroniques des vampires ainsi que certains autres de ses livres et bien que ce ne soit prouvé la belle brune espérait secrètement que cette femme ait réellement connu des vampires avant qu'ils ne se dévoilent au monde. C'était cet idée qui la poussait à lire les plus grandes œuvres de cette femme, œuvres tells Qu'entretient avec un vampire qu'elle avait littéralement dévorée comme si Lestat allait lui apparaitre sous les yeux alors qu'elle lisait. Alors pouvait elle véritablement dire qu'elle ne s'y intéressait pas et pour autant paraître crédible? Il valait mieux qu'elle ne mente pas sur ce sujet là cela serait plus simple que d'expliquer pourquoi elle avait autant de livre parlant du vampirisme...


    "Je... Je lis beaucoup de choses sur eux oui... Je les trouve un peu... Déroutant à vrai dire... Dans les histoires que l'on peut lire sur eux ils sont si... Improbables... Et pourtant..."

    La jeune femme aux cheveux ébènes sourit délicatement à la fin de sa phrase ne voulant trop s'avancer, elle qui était certaine, qu'ils étaient pourtant bel et bien réels, qu'ils vivaient en secret parmi eux depuis des centaines et des centaines d'années. Lily se savait pas vraiment pourquoi ceux-ci s'était révélés aux yeux de tous, ni même pourquoi certaines personnes n'y croyaient toujours pas, mais les faits étaient là, ils étaient parmi eux elle en était certaine. A cette pensée elle posa ses yeux sur le petit meuble de chevet où se trouvait sa drogue avant de les rediriger vers Alistair.

    "Et vous? Vous êtes des personnes qui les croient parmi nous?"

    Alors qu'elle finissait de parler la jeune femme avait complètement oublié de continuer à dissimuler sa respiration intense devant la passion que les vampires faisait naître en elle...

_________________
Revenir en haut
MSN
Alistair Haarp
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 2 578
Localisation: Seattle

MessagePosté le: Mer 7 Oct 2009 - 14:25    Sujet du message: Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé] Répondre en citant


    Alors qu`elle me regardait dans les yeux, je ne pouvais m`empêcher de me concentrer sur ce que ses iris vert bleuté me reflétaient. Bien entendu, je savais qu`elle attendait de moi une réponse pertinente. Si j`aimais lire ... oui, bien entendu car cela composait ma principale passion. Je me donnais à cœur joie quand il s`agissait de me plonger dans les pages jaunâtres de livre quelque en soit l`origine. Après deux cent ans, je parlais quelques langues ce qui jouait plutôt en ma faveur. Je pouvais lire autant du hollandais que du français ou de l`anglais. Du latin ou du grec. Enfin, peu importait. Il me plaisait de garder un certain contact avec mes origines, c`est pour cette raison que je gardais précieusement l`elzévir que m`avait offert mon père avant que je ne parte à la guerre. Ainsi, j`avais répondu de manière plutôt simple à l`humaine qui se tenait à quelques mètres de moi. Ma voix était claire, sa tonalité basse et chantante. À ses pensées sur ce que je venais de dire, j`eus un sourire, plutôt flatté. Trouvait-elle la situation complexe ? Et moi donc ! Je comprenais bien qu`en général, rien avec moi n`était joué dans la simplicité. Peut-être parce que je n`étais pas un être que l`on pouvait qualifier de sommaire. Je ne voulais pas débattre sur cela, c`est ainsi que je pris pour décision de changer de sujet comme elle l`avait si radicalement fait quelques minutes auparavant. Je voulais vraiment savoir ce qu`elle pensait des vampires car ses pensées n`en traduisaient pas un traitre mot. Oui, il était important pour moi de savoir si elle avait une histoire commune à mon espèce. Je voulais tellement savoir quel sentiment elle pouvait ressentir vis-à-vis de nous. Vis-à-vis de moi. De la passion ? De la peur ? De la haine ? Tout cela combiné ... Nombreux étaient les humains qui ne voulaient que nous voir de nouveau disparaitre - ceux qui avaient pour connaissance notre existence du moins. Beaucoup de bruit courait sur le sujet en ce moment mais il était dans de nombreuses villes, officiel que nous existons. Depuis bientôt plus de dix millénaires, oui. Lily était-elle de ceux à qui je pouvais avouer ? J`en doutais fort ... Peut-être avait-elle des proches qui eurent été tué par mes semblables, cela ne m`étonnerait qu`à moitié s`ils avaient ce charisme naturel qu`elle possédait et cette beauté. J`attendais donc une réponse clair et précise à ma question. J`attendais qu`enfin elle s`exprime. J`entendais son cœur battre à tout rompre, pompant le sang qui s`écoulait dans ses veines. Elle respirait avec une force beaucoup plus profonde. Mes lèvres s`ouvrirent légèrement, mes sourcils se levèrent de nouveau. Que lui arrivait-il ? J`eus un geste en sa direction mais très vite je revins à ma position de départ. C`était donc ça ... la droguée qu`elle était ne voulait pas se faire découvrir en avouant la suave théorie qui avait été lancé sur notre propre sang. Celle qui disait qu`il n`existait drogue plus puissante que celle que nous fabriquions naturellement. Le leur contre le notre ... Alors que ferait-elle si je lui avouais que ce qu`elle cherchait - que ce sur quoi elle fantasmait dans le meilleur de ses rêves étaient seulement à quelques pas d`elle. Quelle serait sa réaction de savoir que je pouvais lui offrir tout ce qu`elle désirait et tout ce qui était de plus précieux à ce monde ? Sûrement aurait-elle peur, deviendrait-elle hystérique. Je me posais vraiment des questions sur ce qu`elle avait en tête. Etait-elle folle ? Probablement. Néanmoins, je ne pouvais me sentir qu`honoré qu`elle croit en mon existence. Mais Dieu sait que je n`aurais vraiment le courage de lui confesser tout cela.

« Je ... Je lis beaucoup de choses sur eux, oui ... Je les trouve un peu ...
Déroutant à vrai dire ... Dans les histoires que l`on peut lire
sur eux ils sont si ... Improbables ... Et pourtant ... »

    Déroutant ? Improbable ? Un rire sourd s`abattit dans mon torse, le faisant s`agiter de manière très charmante. Elle était donc superficiellement au courant de ce qui se passait sur sa terre. L`équilibre rompu et tout cela ... Enfin, je n`étais pas tellement investi dans ce mouvement. Je restais un homme très discret et un vampire des plus anonymes. C`était ce qui faisait de moi le tueur le plus célèbre au monde car j`étais l`unique à qui on reconnaissait la perfection des crimes. Jack ou peut importe le nom que l`on me donnait - j`étais à cet époque un fantasme comme je pouvais l`être par ces jours grâce à ma douce nature.

« Et vous ? Vous êtes des personnes qui les croient parmi nous ? »

    Cette question apporta un énorme blocage en moi. Si je croyais en l`existence des vampires ? Etait-ce une blague que j`oserais me faire à moi-même ? Que lui dire ... Que je n`y croyais pas ? Cela serait mentir. Et Dieu sait que je détestais particulièrement le mensonge. Lily semblait vraiment heureuse de partager une conversation sur mon espèce avec une autre personne. Sa respiration, l`air qu`elle recrachait qui s`entrechoquait avec celui qui nous entourait. Je pouvais sentir l`effluve sensuel de sa respiration et entendre chaque pulsion cardiaque qui agitait sa poitrine.

      – On peut dire ça comme ça, oui.

_________________
FICHE • &&

Revenir en haut
Lily O'Connors
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2009
Messages: 2 743
Localisation: Avec lui, pour le pire comme le meilleur

MessagePosté le: Mer 7 Oct 2009 - 17:22    Sujet du message: Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé] Répondre en citant

Comment se trahir...

    Alistair se mit à rire alors qu'elle lui répondait sur le fait qu'elle croyait bel et bien en l'existence de ces êtres surnaturels ce qui la vexa de prime abord, son cœur battant de plus en plus vite dans sa poitrine. Comment pouvait il, après avoir lui même posé cette question se moquer d'elle et de sa réponse. Certes celle-ci n'était pas des plus clair il fallait bien l'avouer, la jeune femme n'avait dit clairement: "oui je lis beaucoup d'ouvrage sur les vampires car je crois qu'il sont bels et bien réels et j'aimerais pouvoir en croiser à chaque coins de rue...", tout cela car elle ne voulait pas expliquer pourquoi elle avait justement envie d'en croiser un. Cela donnait il le droit à son invité de se moquer de sa réponse pour autant? Non certainement pas et il ne fallut que quelques instants d'attentes supplémentaires pour que Lily comprenne qu'elle s'était fourvoyée sur le sens de ce rire alors que son vis à vis répondait à sa question.

    – On peut dire ça comme ça, oui.

    On peut dire ça comme ça, alors... Il ne se moquait pas de ses croyances sur les vampires? Peut être qu'il n'avait jamais rencontré personne du même avis que lui auparavant et le rire qu'il avait eut venait de là? Lily sourit timidement alors que son cœur s'apaisait attendant la suite de sa réponse, pour confirmer sa pensée, suite qui ne vint pourtant jamais l'obligeant à reprendre la parole pour essayer de démêler tout ça...

    "On peut dire ça? Je... Je suis pas très compliquée en général, même jamais en fait, mais... Vous ne voulez pas être un peu plus précis? Enfin je veux dire vous ne me dites jamais rien par vous même..."

    La jeune femme se leva doucement tout en prenant appui sur la table décidant de parler un peu plus ouvertement de ce qu'elle pensait d'eux, dans l'espoir que son vis à vis se sentent un peu plus à l'aise ou tout du moins ne se sente pas obligé de répondre par simple politesse sans plus... A chaque fois qu'elle avait lancé un sujet la réponse s'était retrouvé la même, une simple petite phrase sans plus, mais sans savoir pourquoi c'était lui qui l'avait lancé dans ce sujet là, il devait donc bien avoir autre chose à dire que: "On peut dire ça comme ça, oui"? Non? Elle se dirigea aussitôt vers une pile de livres pour y rechercher le livre qu'elle avait en tête soulevant les ouvrages les uns après les autres. Plus elle fouillée et plus elle commençait à douter du bien fondé de sa démarche, après tout peut être qu'il la trouvait tout simplement intéressante et qu'il ne lui répondait que par simple gentillesse, ce qui soit dit en passant n'aurait que peu étonné la jeune femme. Devait elle s'excuser à nouveau pour l'avoir bousculé et le laisser s'en aller ainsi, elle ne savait trop comment faire par ailleurs pour lui montrer qu'il pouvait partir sans pour autant le virer...

    La jeune femme sentit son cœur se remettre à battre fortement, pourquoi ce trouble à nouveau. Dès qu'il s'agissait de quitter cet homme ou de faire quelque chose de dérangeant vis à vis de lui elle se sentait à nouveau mal. Elle lui était redevable certes mais pas au moins d'être son obligé pendant des lustres non plus et pourtant, repensant à ses yeux couleurs émeraudes elle n'en était pas si certaine... Par "chance" Lily mit la main sur le livre qu'elle recherchait, ou plutôt les livres qu'elle recherchait à savoir, Entretien avec un vampire, Lestat le vampire ainsi que La reine des damnées, les autres ouvrages de cette série n'étant pas en sa possession bien qu'elle ait pu en lire certains. Oubliant toutes les questions qu'elle se posait quelques instants auparavant, comme à nouveau envahie par une sorte de passion pour ce qu'ils pouvaient représenter, Lily se redressa avec un peu de mal avant de se retourner vers Alistair. S'avançant de quelques pas pour se retrouver face à lui, à moins de trente centimètres lui elle déposa ses livres dans les mains du jeune homme.


    "Moi je suis certaines qu'ils existent ici avec nous... Vous les avez lu? Si vous les avez lu comme moi j'ai pu les livres maintes et maintes fois et maintenant comme nous savons qu'ils existent en vrai... Vous ne pensez pas qu'elle en connaisse elle même? Qu'elle les connaisse vraiment?"

    Revenant à la situation la jeune femme baissa les yeux se rendant compte qu'elle s'était certainement un peu trop emballée...

    "Désolée... C'est jute que... Jamais personne n'en parle avec franchise d'eux, du moins jamais personne avec qui je peux parler comme ça.... Comme avec vous..."

_________________
Revenir en haut
MSN
Alistair Haarp
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 2 578
Localisation: Seattle

MessagePosté le: Mer 7 Oct 2009 - 20:18    Sujet du message: Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé] Répondre en citant

    Je ne souhaitais en aucun cas qu`elle pense que je m`étais moqué d`elle en rigolant. En fait, je trouvais la situation très comique malgré le fait que j`étais plutôt mal à l`aise face à tout ce qu`elle pouvait penser. Et si jamais elle venait à découvrir que j`étais ce fantasme, ou plutôt que j`étais un des nombreux êtres qu`elle avait toujours rêvé croiser. Je pensais réellement être le premier arrivé sur son chemin, comment aurait-il pus, le vampire ayant croisé la belle, se retenir avec cette flagrance si délicieuse et attractive. Moi-même je me demandais comment je pouvais y parvenir alors un autre, ne vous imaginez même pas que cela puisse être. Alors, si elle me forçait à lui démontrer implicitement que j`étais ce suceur de sang au cruor ayant des propriétés aux limites inimaginables, j`ignorais ce qu`elle ferait de moi. C`était avec ce même sang que nous transformions nos victimes par une renaissance plus que douloureuse - bien pire que la mort -, après les avoir vidé de leur liquide. Il ne m`était encore jamais arrivé de faire boire mon sang à un de mes martyrs, peut-être n`en avais-je pas le courage ou alors, peut-être bien que j`attendais d`y voir celle que je voudrais pour l`éternité. En soi, ce n`était pas si mal. Le cœur de Lily s`était mis à battre tellement vite qu`il m`en devenait presque insupportable de l`entendre. Il n`était de mon objectif de lui sauter à la gorge mais sûrement ne tiendrais-je dans de telles situations. Dès l`or que j`eus parlé, tout changea. Un véritable miracle ou plutôt, un apaisement pour elle comme pour moi. Mes mots l`avaient calmé - elle prenait conscience que je ne me moquais aucunement d`elle mais plutôt de l`ironie de la situation. Même si elle n`y voyait pas la même raillerie que moi. Si mes mots s`étaient fait rassurant, elle fut tout de même déçu que je ne lui explique clairement mon point de vue. Je le sentais - et elle me le dit ...

« On peut dire ça ? Je ... Je suis pas très compliquée en général, même
jamais en fait, mais ... Vous ne voulez pas être un peu plus précis ?
Enfin je veux dire vous ne me dites jamais rien par vous même ... »

    Stupide humaine, tu veux que je te fasse un dessin ? J`attrapais nerveusement ma lèvre inférieure entre mes dents et la mordillais. Nerveusement ? Moi ? Non, je n`étais jamais soucieux à mon habitude. Alors pourquoi sa présence me troublait-elle tant ? J`élargis la distance qui se trouvait entre nous quand elle se leva. Qu`allait-elle faire ? Me provoquer pour que je parle enfin ? Me faire sortir de son misérable logis ? Me prouver l`existence des vampires, peut-être ..? Elle s`appuyait sur une petite table, sa cheville devait encore la faire souffrir. Elle se sentait presque frustré que je ne sois pas plus loquasse sur un sujet que j`avais moi-même abordé. Il est vrai que je n`étais pas le stéréotype du grand timide mais je n`étais pas non plus ce que j`appellerais familièrement un véritable petit moulin à paroles. Je préférais écouter et analyser - là était mes spécialités. Mais je me trouvais face à une prostituée qui n`avait jamais l`occasion de parler avec des hommes. Non, il ne lui était autorisé de parler quand ils lui défonçaient le bassin à coups de hanche. Elle pensait à présent que je la trouvais sans intérêt - et partis vers une grande pile de livre, désirant y trouver un livre sur mon espèce. Ce genre de tissu de mensonge que les humains adoraient lire, vous voyez ... Alors elle fouillât, continuant de penser au fait que je pouvais n`être là que par simple politesse. Je n`étais pas être voué à la miséricorde alors si je m`étais réellement ennuyé, je ne serais encore dans la même pièce qu`elle. Je n`appréciais guère le fait que son cœur reprit une fréquence rapide - il avait tendance à vouloir m`envouter. Quand elle revint avec trois ouvrages, je ne pus cette fois échapper à la proximité de nos deux corps. Elle était vraiment proche de moi et me donna simplement les livres. Mes yeux détaillèrent un long moment son visage d`ange - le vert émeraude de mes iris pétillait pour une raison qui ne me semblait pas évidente. Je finis par ne plus la regarder elle, mais ce qu`elle venait de m`allouer encore une fois si généreusement. Je savais ce que j`allais trouver à l`intérieur mais ma curiosité me poussait à vouloir les lire. Je passais mes doigts sur la couverture de celui qui se trouvait au dessus de la pile et finit par les poser tout trois sur la petite table.

« Moi je suis certaines qu`ils existent ici avec nous ... Vous les avez lu ?
 Si vous les avez lu comme moi j`ai pu les livres maintes et maintes fois et
maintenant comme nous savons qu`ils existent en vrai ... Vous ne pensez
pas qu`elle en connaisse elle-même ? Qu`elle les connaisse vraiment ? »

    Mes lèvres s`ouvrirent délicatement, j`étais près à parler de tout ce qui devait être dit, mais bien vite, je me ravisais. C`était elle qui prit la parole sans même que je n`eus l`occasion de lui faire savoir que je croyais bel et bien en l`existence des vampires car moi-même j`en étais un.

« Désolée ... C`est juste que ... Jamais personne n`en parle
avec franchise d`eux, du moins jamais personne avec qui
je peux parler comme ça ... Comme avec vous ... »

    Un geste tout à fait incongru. Ma main se leva comme pour lui faire comprendre que je ne voulais pas en entendre plus. Je n`avais pas pour espoir qu`elle se taise, au contraire, j`appréciais qu`elle parle avec moi comme on parlerait à quelqu`un que l`on connaissait depuis des années entières. Bien entendu, il restait entre nous cette marque de distinctions particulières. Le vouvoiement. J`avais ainsi été éduqué - je n`étais pas habitué à la tonalité amicale que prenait les humains entre eux. Surtout quand ils avaient en dessous de trente années. Bien entendu, j`en avais bien deux cent vingt, mais physiquement, je ne paraissais pas beaucoup plus que vingt ans et c`est sûrement l`âge qu`elle me donnait à cet instant.

      – Je n`ai pas tellement d`avis sur la question en fait, et pour ne pas vous mentir, je n`ai pas lu ces livres que vous me tendez-là. Mais dites-moi un peu Lily, que savez-vous des vampires ? Que savez-vous de leurs caractères physiques à travers tous ces livres ?

    Ce que je cherchais à lui faire comprendre ? Rien, absolument rien. Je voulais qu`elle m`en dise simplement plus sur ce qu`elle croyait de mon espèce et donc ce qui était vrai ou faux.

_________________
FICHE • &&

Revenir en haut
Lily O'Connors
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2009
Messages: 2 743
Localisation: Avec lui, pour le pire comme le meilleur

MessagePosté le: Mer 7 Oct 2009 - 23:05    Sujet du message: Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé] Répondre en citant

Un sentiment...

A peine eut elle fini de parler que le bel homme leva la main pour lui intimer l'ordre de ce taire ce qu'elle fit surprise. Cette acte la fit revenir aussi un peu plus profondément dans la réalité de la situation, car bien qu'elle se soit excusée Lily n'avait pas fait attention à la proximité qu'elle avait instauré entre eux ce qui la mit alors mal à l'aise. Ses yeux avaient suivi la main d'Alistair et se trouvaient maintenant une nouvelle fois plongés dans ceux de cet homme. La jeune femme sourit à nouveau de la situation alors que son vis à vis prit la parole sur un ton calme et posé.

– Je n`ai pas tellement d`avis sur la question en fait, et pour ne pas vous mentir, je n`ai pas lu ces livres que vous me tendez-là. Mais dites-moi un peu Lily, que savez-vous des vampires ? Que savez-vous de leurs caractères physiques à travers tous ces livres ?

Le sourire qu'elle affichait s'agrandit après qu'elle eut écoutée la réponse, une réponse qui confirma sa pensée ainsi que ses dires sur la personne qui se trouvait devant elle, un homme avec qui elle pouvait parler comme à un ami et non comme un client... Ami... Cette pensée la réjouie par le simple fait qu'elle ait utilisé ce mot, ce mot qu'elle ne pensait jamais utiliser pour un homme à vrai dire et ce malgré les pensée tout autres qu'elle avait pu avoir alors qu'elle était à la recherche des trois livres. Lily posa avec lenteur sa main contre le bras de son invité la laissant ensuite glisser vers les livres qu'il avait en main l'envie de lui les prêter naissant en elle pour qu'il puisse profiter de ses si beaux livre. La jeune femme s'efforça de quitter les iris de son invité en baissant le regard vers sa main avant s'éloigner d'un pas et de prendre place sur le lit juste à coté d'eux pour soulager sa cheville.


"Ce que je sais, ils... Ils gardent leur apparence physique quand ils deviennent des vampires, ils sont très charismatiques par la suite et leurs sens devient très développés, ils sont très fort aussi. Leur peau est assez blanche sauf s'il boivent souvent du sang pour ressembler aux humains et leur contact est froid s'il n'en boivent pas... Mais dans beaucoup de livre ce n'est pas vrai ou différant... Ils boivent du sang pour survivre avec leurs canines qu'ils peuvent faire apparaître à volonté. L'argent les brule comme l'eau bénite et les croix... Le soleil peux les tuer, comme la décapitation ou même s'ils boivent du sang d'un mort ou bien un pieux dans le cœur même si dans certains livre ça ne fait que les paralyser... Dans des livres ils peuvent se changer en animaux mais... Je n'y crois pas trop... Ou les plus ancien peut être... Et ils... Ils ont beaucoup de secrets."

La jeune femme passa doucement sa main dans ses cheveux pour essayer de voir si elle n'oubliait rien, elle avait lu tant de choses différentes sur eux mais les seules choses qu'elle tenait pour acquis était la plus part du temps dans les livres d'Anne Rice la plus part des choses qu'elle rapporte revenant dans de très nombreux écrits. Lily sourit relevant les yeux pour les poser sur Alistair comme une élève qui venait de répondre à un interrogation orale essayant de voir si elle avait bien répondue... C'était stupide mais si gratifiant pour une fois, si gratifiant qu'enfin un homme s'intéresse à elle pour ses idées ou bien pour le savoir tout théorique qu'elle pouvait avoir. Pour une fois que ce n'était pour sa poitrine, ses hanches, ses fesses ou bien son entre jambe ou encore les lèvres et toutes autre parties de son anatomie...

"Et vous, vous en savez quoi Alistair? Je veux dire... Vous avez lu quels livres sur eux pour vous y intéresser? Vous pouvez me donner les titres si je les trouve?"

La prostituée posa ses mains sur son lit pour se soulever de quelques centimètres cherchant une position plus adapter alors qu'elle avait les yeux rivées sur le jeune homme. Toutes ses pensées , toutes ses questions au sujet de la situation s'étaient envolées pour laisser place à une attente des plus fortes quand à la réponse de son vis à vis.

_________________
Revenir en haut
MSN
Alistair Haarp
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 2 578
Localisation: Seattle

MessagePosté le: Jeu 8 Oct 2009 - 20:47    Sujet du message: Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé] Répondre en citant

    Mes paroles avaient de nouveau provoqué chez elle une réaction immédiate. Un sourire, grandissant de plus en plus et devenant des plus déroutants pour moi. Moi, pauvre vampire exposé parfaitement aux folies d`une humaine qui en avait particulièrement à mon espèce puisqu`elle y trouvait la chose qu`elle désirait le plus au monde ; la drogue. Etais-je une drogue ? Je ne l`avais jamais regardé de cet œil mais maintenant que vous le dites ... il est vrai que j`avais les pouvoirs de faire les choses les plus magnifiques comme les plus horripilantes. Que l`on m`incrimine pour des choses terribles, je le concevais mais ... tout ce que je pouvais de magique - cette drogue qu`était mon propre sang, cette sensation de renaissance - d`envole - d`invincibilité - d`immortalité - d`éternité. N`était-ce pas la quête humaine après tout ? Qui s`abreuverait dans le saint Graal vivrait l`infinité. Ou je ne sais encore quoi ... Pourquoi vouloir vivre autant quand on ne sait déjà pas que faire de quelques dizaines d`années. Oui, en voilà une question. Et si je provoquais le plaisir à son apogée, le délire à son paroxysme même ! Oui, si je pouvais provoquer ce trouble mental chez les humains, bien tôt ils se rendraient compte que je n`aurais fait qu`une chose pour eux ... damner leurs âmes inconscientes. Lily, elle, ne paraissait pas comprendre tous les signes que je lui envoyais pour qu`elle comprenne d`elle-même ce que j`étais. Ce que je pourrais être si seulement elle comprenant ... Elle pensait plus généralement au fait que j`étais sûrement le premier homme à qui elle parlait depuis un certain temps ... Le premier en tout cas qui ne la regardait pas comme un objet mais plutôt comme une femme avant tout. Un ami. Je n`irais jusque là car l`amitié était une chose à laquelle je ne croyais pas. Et puis, je ne la connaissais que depuis quelques heures alors elle restait une simple connaissance. Une connaissance, oui. Alors pourquoi je ressentais cette petite chose que je ne comprenais qu`à moitié ? Une sensation étrange ; une part de désir et une part d`autre chose. Pas un désir charnel, non. Juste le sang qui coulait si mélodieusement dans ses veines. Son sang qui m`appelait à elle comme un aimant - comme l`objet de mon attraction. Il était difficile pour moi de rester loin d`elle tout en restant proche. Elle se tenait devant moi - et sa main s`approcha de mon bras. Je ne baissais pas les yeux, me contentais de stopper toutes respirations, attendant que cela finisse enfin. Sa main glissant sur mon avant-bras, mon ventre et mes pommettes se creusant. Seigneur, qu`elle arrête ...

    Quand ses yeux quittèrent les miens, je fis prit d`un déséquilibre. Elle recula et prit place sur le lit qui se trouvait à nos côtés. Je la suivis du regard mais ne la rejoins pas. J`étais plutôt soulagé qu`elle rompt le contact qu`elle avait elle-même formée. Je ne me sentais pas mien, non. Je me sentais seulement moins en danger. Ou moins Un danger.

    « Ce que je sais, ils ... Ils gardent leur apparence physique quand ils deviennent des vampires, ils sont très charismatiques par la suite et leurs sens deviennent très développés, ils sont très forts aussi. Leur peau est assez blanche sauf s`ils boivent souvent du sang pour ressembler aux humains et leur contact est froid s`il n`en boivent pas ... Mais dans beaucoup de livre ce n`est pas vrai ou différent ... Ils boivent du sang pour survivre avec leurs canines qu`ils peuvent faire apparaître à volonté. L`argent les brûle comme l`eau bénite et les croix ... Le soleil peut les tuer, comme la décapitation ou même s`ils boivent du sang d`un mort ou bien un pieux dans le cœur même si dans certains livres, ça ne fait que les paralyser ... Dans des livres, ils peuvent se changer en animaux mais ... Je n`y crois pas trop ... Ou les plus anciens peut être ... Et ils ... Ils ont beaucoup de secrets. »

    Je la regardais - complètement ébahi par cette liste de choses plus ou moins vraies qu`elle venait de m`exposer sur moi et mes semblables. Pouvions-nous trouver tout cela dans les livres modernes ? J`en étais plutôt étonné. Quand elle eut parlé de notre peau, un léger frisson avait parcourut mon échine. Elle ne semblait pas comprendre ce qu`elle venait de faire comme constat. Ma peau était blanche et froide - comme elle l`avait si bien décrite. Ce n`était d`ailleurs que par ma carrure impressionnante que l`on me décrivait physiquement ; un corps dessiné dans le marbre le plus pure - une pierre sculptée et froide comme la glace. Il était plutôt plaisant de savoir que cela ne déplaisait pas à la moitié des femmes que je fréquentais. Peut-être était-ce un peu superficiel de penser de cette manière - de profiter ainsi de mes atouts physiques.

    « Et vous, vous en savez quoi Alistair ? Je veux dire ...
    Vous avez lu quels livres sur eux pour vous y intéresser ?
    Vous pouvez me donner les titres si je les trouve ? »

    De nouveau, je me mis à mordiller ma lèvre inférieure, sachant que je n`avais jamais rien lu véritablement sur les vampires. Peut-être quelques articles au début de ma nouvelle vie mais je préférais m`intéresser à des choses autres qu`à ce que j`étais sensé être jusqu`à la fin de ma vie. J`hésitais mais ma réponse fut rapide.

      – Vous savez, je n`aime pas mentir alors je serais franc ... Je n`ai jamais rien lu sur les vampires pour l`unique et seule raison que ...

    J`en suis un.

      – Je ne crois pas aux théories. J`aime les faits.

    Mon hésitation avait à peine été remarquable. J`espérais du moins que ça ne provoquerait chez elle aucune altération de jugement. Il était plutôt vrai que je ne croyais pas aux théories - ni aux légendes d`ailleurs. J`aimais avoir les preuves de ce qui était avancé. Dans cette situation par exemple, j`étais l`argument incontestable pour défendre cette thèse qu`était celle qui se posait sur l`existence des suceurs de sang. J`en étais un voyez-vous alors ... voici une preuve de cette entité.

_________________
FICHE • &&

Revenir en haut
Lily O'Connors
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 15 Sep 2009
Messages: 2 743
Localisation: Avec lui, pour le pire comme le meilleur

MessagePosté le: Jeu 8 Oct 2009 - 21:54    Sujet du message: Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé] Répondre en citant

Une question si troublante...

    Puis après sa réponse s'en suivie un blanc, un blanc dès plus court, mais qui permis à Lily de se rendre compte qu'elle avait oubliée certaines choses sur les vampires, des choses qu'elle n'aurait pu passer sous silence. Les vampires n'avaient pas de reflet, que ce soit dans les miroirs ou bien les pélicules et il leur était impossible de traverser l'eau vivre... Lily n'avait point de télé, s'il en avait été autre elle aurait pu se rendre compte que leur reflet s'imprimait parfaitement sur les pellicules, mais aussi constater certains de leurs extraordinaires pouvoirs. En effet la jeune femme connaissait leur existence par le bouche à oreille, elle n'avait jamais pu voir les émissions où ils s'étaient dévoilés ni même se payer des journaux... A vrai dire à l'époque elle ne s'y était que peu intéressée pour la simple et bonne raison qu'elle avait plongeait dans la drogue depuis peu et que celle-ci occupée toutes ses pensées, on pouvait même dire qu'elle ne vivait que pour s'en fournir...

    – Vous savez, je n`aime pas mentir alors je serais franc ... Je n`ai jamais rien lu sur les vampires pour l`unique et seule raison que ... Je ne crois pas aux théories. J`aime les faits.


    Les faits? Elle aussi aimait cela mais il n'était pas simple d'en trouver et encore moins d'en voir de ses propres yeux. Depuis près de six mois qu'elle s'intéressait fortement à eux elle n'avait jamais eut l'occasion d'observer le moindre fait réels de leur présence dans ce monde, du moins de ses propres yeux. Lily avait déjà entendu plusieurs filles dans la rue parler d'endroit ou un vampire les avaient accoster pour passer du bon temps avec elles, mais jamais Lily n'avait pu le vérifier malgré le fait qu'elle s'y soit rendu plusieurs fois par la suite. En y repensant elle se serait certainement retrouvée comme une conne si l'un d'eux était apparu devant elle... Et puis une pensée vint frapper contre sa boite crânienne, les faits! Ils connaissait un vampire! Le cœur de Lily s'arrêta un instant, de longues secondes à vrai dire, comme si cette révélation venait de la choquer au plus profond d'elle même, vous savez ce genre de nouvelle que vous attendez depuis des lustres et qui vous provoque un blocage si désagréable quand elle vous ait annoncé. La prostituée ouvrit la bouche mais la seule chose qui en sortie fut une toue sèche alors que son cœur reprit un rythme normal moins d'une seconde avant de batte à plus de cent dix battements minutes... Les questions virent s'entrechoquer les unes contre les autres dans son esprit toutes plus confuses les unes que les autres, aucunes n'étaient construites, des bouts de phrases, voir simplement quelques mots... Que devait elle dire, comment s'y prendre...

    "Vous..."

    Lily se redressa d'un seul coup ses yeux plongeant dans ceux d'Alistair, la main qu'elle avait fait passer dans ses cheveux se posa contre le t-shirt qu'elle avait donné au jeune homme laissant une très légère marque de sang sur le tissus, sang qui était présent dans sa douce et si belle chevelure. La respiration de la jeune femme se fit un peu plus rapide, les battements si puissant de son cœur obligeant son corps à s'adapter en conséquence. Quelques goute de sueur vint se perdre dans sa nuque alors qu'elle reprenait la parole.


    "Vous en... Connaissez un? Réellement? Dans cette ville?"

    Lily était choquée par une telle idée au point d'en oublier complètement la douleur qui s'était réveillé une nouvelle fois au niveau de sa cheville...

_________________
Revenir en haut
MSN
Alistair Haarp
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 2 578
Localisation: Seattle

MessagePosté le: Jeu 8 Oct 2009 - 22:42    Sujet du message: Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé] Répondre en citant


    Je savais qu`elle aurait voulu rajouter tant de chose - à mon - au sujet des vampires. Peut-être avait-elle l`intention de me surprendre - de me montrer tout son savoir sur cette espèce tant convoitée pour tant de choses différentes. Tant de choses qu`elle savait mais qui était en partie fausse. Bien sûr, nous étions éternellement voué au même physique - nous ne vieillissions jamais mais nous étions aussi stériles - un point non mentionné car peu connu. Là était le regret que je pouvais avoir. Jamais ne donner la vie, juste offrir la mort. J`avais été père - il y a bien longtemps. Quelques secondes à peine ... Mais ce temps était bien enfouit dans ma mémoire. Il y avait aussi cette théorie des plus reconnues comme quoi nous mourrions sous les rayons du Soleil. En partie fausse mais je ne pouvais nier le fait que tout cela était fortement bien réfléchit. Nous étions plutôt fragile à l`exposition des lumières vives, mais la souffrance restait supportable jusqu`à un certain point. Et puis - en passant de nombreux détails -, il y avait notre sang possédant des vertus aphrodisiaques, fantasmagoriques ou encore curatives. Cet élixir qu`elle semblait rechercher - mais qui l`aveuglait étrangement. C`était sûrement pour cette raison qu`elle n`avait toujours pas compris, même après mes mots, que j`étais ce que j`étais. Ou plutôt, ce qu`elle désirait le plus à cet instant. J`attendais qu`elle réagisse enfin, j`attendais qu`elle s`exclame et qu`elle fasse un geste qui montrerait qu`elle avait compris. Elle était dans ses songes - se demandant ce que je pouvais appeler " faits " et repensant à comment elle avait appris notre présence en ville ou plutôt, sur toute cette planète. L`équilibre étant rompu, nombreux étaient ceux qui étaient au courant de notre sombre et triste existence. Bien entendu, nous étions plutôt craints et reniés de cette terre. Eux - les hommes - qui pendant de nombreux siècles s`étaient cru tout en haut de la chaine alimentaire ... Triste réalité que voilà. Nous et les Djinns étions les deux seules espèces ayant le pouvoir de faire basculer cette vision des choses. Là était d`ailleurs le but de mes confrères et de Théobald - les Djinns de leur côté préféraient les règles établies ... Nous voir morts.

« Vous ... »

    Je continuais d`attendre et ses pensées à présent, m`exaspéraient. Je n`étais pas en contact avec un vampire pardi ! Pourquoi voulait-elle tant compliquer les choses ? Il était pourtant évident - il serait évident aux yeux du monde que j`étais près à lui attraper les poignets et à glisser mes lèvres dans son cou. Les glisser contre sa peau brûlante et y planter mes canines ... Les planter pour déverser dans ma jugulaire le plus délicieux des liquides - Ô grand Dieu, la plus somptueuse boisson que je pourrais trouver. Mes yeux se baissaient, mes lèvres tremblaient. Je compris alors pourquoi cet enchainement de réactions en moi. Sa main posée sur mon torse de marbre - ses doigts glissés sur le maillot qui collait à ma peau de glace. Et ce sang qui y résidait. Ce sang auquel je ne pouvais plus échapper.

« Vous en ... Connaissez un ? Réellement ? Dans cette ville ? »

    Mes iris verts émeraudes revinrent se poser sur son visage et dans un simple élan de raison, je reculais jusqu`au mur. Quand mon dos ressentit enfin la pierre, je compris que je ne pouvais pas plus reculer. Ca ne suffisait pas - je ne pouvais plus la regarder sans agir. Je la voulais, je la désirais mais je ne pouvais pas m`attaquer à elle. Je ne pouvais pas lui faire de mal. Pas que je ne voulais pas - non, je l`aurais fait mourir dans les plus atroces souffrances. Je l`aurais abusée, battue, éviscérée, ... tant de choses. Mais il n`était pas dans mes possibilités de le faire. Je devais m`empêcher de fantasmer sur cette fragrance qui m`était intouchable - ainsi, je retirais le t-shirt avec une rapidité et le lançait à ses pieds. Elle pouvait bien garder tout cela, je ne devais m`attarder. Je me trouvais mal élevé - c`est pour cette unique raison que je pris soin de lui répondre, restant collé au mur.

      – J`en connais un, oui. Je le connais même très bien. 

_________________
FICHE • &&

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 10:56    Sujet du message: Une rencontre chaotique... [PV Alistair] [Terminé]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Blackout Index du Forum -> HORS-JEU -> Archives -> Archives RP Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5  >
Page 2 sur 5

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com