Blackout Index du Forum
 
 
 
Blackout Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Appartement 413

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Blackout Index du Forum -> HORS-JEU -> Archives -> Archives RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Alistair Haarp
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 2 578
Localisation: Seattle

MessagePosté le: Dim 13 Sep 2009 - 16:24    Sujet du message: Appartement 413 Répondre en citant

    Alors que le Soleil disparaissait peu à peu, laissant place à l`obscurité, le vent décuplait sa force et la température baissait remarquablement. Cette journée avait été une suite d`événements des plus incongrus. Je n`aurais d`ailleurs jamais imaginé que mon ennui me mènerait à une telle rencontre. J`avais vu en l`endroit qu`était le Lac Green, un lieu où la tranquillité et la solitude serait maître. Pourtant, alors que je me dirigeais vers les quartiers riches de la ville, une jeune femme se trouvait dans mes bras ; Eden.

    J`avais pris soin de l`envelopper parfaitement dans mon manteau, espérant qu`elle n`aurait plus froid même contre moi, cet iceberg vivant. J`empruntais les routes les plus courtes, parfois même, des chemins impraticables pour les humains. Je posais de temps à autre mon regard sur le visage d`Eden, me demandant si elle était toujours lucide bien que je sentais son petit cœur battre délicieusement. Je m`en voulais de la voir ainsi, dans un tel état car c`était en grande partie de ma faute, il fallait l`admettre. Bien sûr, si elle n`avait pas délibérément étalé son sang sur mes lèvres, ce ne serait pas arrivé – pas aujourd`hui en tout cas. Le ciel était illuminé par quelques éclairs, pour cette unique raison, mes pas se pressèrent. Je n`avais pas mis plus de dix minutes pour atteindre la grande avenue où se trouvait ma modeste résidence.

« Written in pain, written in awe. »

    Mes pas nous menèrent dans le hall dans l`immense et luxueux immeuble qui se trouvait là. Les portiers ne firent en aucun cas attention à mon accoutrement de mécréants et à la jeune femme que je tenais contre moi. Ils me saluèrent même avec la plus grande politesse. Par respect, je fis de même - leur adressant mes vœux pour une douce nuit. Ce n`est que dans l`ascenseur que je pris soin de remettre Eden sur ses pieds, continuant de la soutenir. J`étais gêné - vraiment. Sûrement resterait-elle cette nuit pour se reposer et je me contenterais de la regarder dormir. Regarder son visage d`ange et me laisser porter dans mes pensées. Un sourire élargit alors mes lèvres et je pris soin d`appuyer sur le bouton qui menait à l`appartement terrasse ; numéro quatre cent treize.

« By a puzzled man who questioned what we were here for. »

    La clé tourna dans la serrure et gentleman, je lui laissais libre passage pour passer devant moi. Je la faisais entrer dans mon intimité comme elle m`avait offert la sienne.

_________________
FICHE • &&

Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 13 Sep 2009 - 16:24    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Eden Lillium
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 13 Sep 2009 - 22:10    Sujet du message: Appartement 413 Répondre en citant

La nuit c'était rapidement abattu sur la ville de Seattle, la lumière du soleil avait laissé place à l'obscurité de la nuit. La journée avait commencé le plus simplement possible, comme chaque jour Eden c'était rendu à la fac de médecine afin de suivre ses cours quotidiens et d'un ennuie mortel. Finalement rien de tout cela ne c'était produit, au lieu de cela elle avait fait la rencontre d'Alistair, et voila qu'elle allait maintenant découvrir l'endroit ou il vivait. La maison d'un vampire... Comment cela pouvait-il être ?

Il l'avait prit dans ses bras et avancé rapidement avec une facilité déconcertante, elle n'avait pas tenté de l'empecher de la soulever lorsqu'il l'avait fait, elle n'avait eut aucuns arguments de taille à imposer de plus elle était dans l'incapacité la plus totale de marcher. L'idée d'être un fardeau ne l'enchanter guerre mais vu sa condition physique actuelle elle n'avait pas vraiment le choix. Elle sentait le vent glacé lui fouetter le visage malgré tout elle n'avait pas froid Alistair avait prit soin de l'envelopper dans son manteau.

La ville était d'allure triomphale. Ces immenses buildings cachant la vue, ces lumières illuminant les yeux. C'était dûr de s'y retrouver ici, enfin Eden n'avait jamais eu un sens de l'orientation très developpé... L'essenciel était qu'Alistair savait où il allait.
Il arrivèrent devant un immeuble luxueux se trouvant dans un des riches quartiers de la ville des portiers les accueillirent poliment, l'accoutrement d'Eden était pitoyable, elle leur addressa un bref sourire et détourna rapidement le regard. Le hall d'entrée de l'immeuble était plongé dans un calme olympieux.

Lorsqu'il pénétrèrent dans l'ascenceur Alistair pressa le bouton 413, le numéro de son appartement, il déposa Eden au sol pendant qu'il en dévérouillé la porte, il l'a laissa entré devant avec toute la galanterie dont il était capable. Au grand ettonement d'Eden elle avait retrouvé de l'énergie et sentait de nouveau ses jambes... Alistair alluma la lumière, ils étaient dans le salon, la pièce était vaste et ordonné. Rien à voir avec se que l'on pouvait lire sur les demeures des vampires, ici il n'y avait pas de squelettes, de poussières ni de toiles d'araignés dans tout les coins, bien au contraire la pièce était richement meublé. Ses vêtements trempés dégoulinés sur le sol étincelant de l'appartement, ce qui la rendait mal à l'aise. Elle avait bien besoin de prendre une douche chaude et de changer de vêtement.

"Je suis vraiment désolé pour le sol... Pourriez-vous m'indiquer la direction de la salle de bain ? Et... Si se n'est pas trop vous demandez j'aurais également besoin de vêtements secs".

Elle demandait beaucoup de chose, beaucoup trop à son goût, de plus elle allait très certainement passer la nuit ici. Elle n'avait pas pour habitude de s'introduire ainsi chez les gens mais la situation était tout de même hors du communs.
Revenir en haut
Alistair Haarp
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 2 578
Localisation: Seattle

MessagePosté le: Lun 14 Sep 2009 - 20:39    Sujet du message: Appartement 413 Répondre en citant

    Je n`amenais jamais personne dans mon appartement, encore moins des personnes que je ne connaissais ni d`Adam ni d`Eve. C`était un lieu personnel - le seul endroit où je me sentais réellement bien. Ici, je jouais du piano à mes heures perdues - j`écrivais de mots incongrus à mes secondes parnassiennes. C`était un espace lumineux - spacieux. Rien à voir avec ce qui pouvait être lu dans les romans fantastiques. D`ailleurs, les châteaux ne m`attiraient pas du tout - les cercueils ... n`était-ce pas une chose morbide ? J`étouffais un rire amusé dans mon thorax, Eden aussi parut soulagée de ne pas y voir fantaisies horrifiantes. Je tournais mes yeux vers elle et lui sourit. Le sol, habituellement propre, était recouvert d`une légère couche d`eau. Cela ne m`importait pas vraiment et pourtant, elle s`excusa. J`étais aussi trempé qu`elle après tout. Des gouttes d`eau perlaient doucement son mon torse, j`acquiesçais à sa demande, m`exilant quelques secondes dans la pièce adjacente ; ma chambre. La seule chambre de l`appartement d`ailleurs. Elle pourrait se reposer ici, il était tout à fait hors de question qu`elle dorme sur le sofa qui se trouvait dans le salon. De toute manière, je ne dormais jamais alors elle pourrait être tranquille.

« Le sang colle autant de fois que tu y vas
Délivre-toi de ce poids avec tes doigts 
Tu ne t`arrêteras pas ...
»

    Je revins au bout de quelques secondes à peine, tenant quelques serviettes et une chemise. Aucune femme n`avait jamais résidé ici, je ne pouvais lui offrir quelque chose de plus décent. Je m`en excusais d`ailleurs. Je ne savais pas vraiment quel mot lui tenir, mes yeux se fixaient bien souvent sur les deux petites blessures qui résidaient dorénavant dans son cou. Avait-elle mal ? L`avais-je fait souffrir comme j`avais souffert ? Oui, tout cela me perturbait. Je m`en voulais de tout ce mal.

      – La salle de bain se trouve juste là, si vous avez besoin de quelque chose ... je suis votre hôte.

    Voilà qu`y mit un terme à notre échange, je tournais mes pas, passant dans mes cheveux la serviette que je ne lui avais pas allouée. Je pris place sur une chaise, analysant chaque bruit - celui de ses pas - de sa respiration - de son coeur qui battait à une vitesse supérieure à la normale. Sûrement à cause du froid. Je ne voulais pas jouer carte de désintérêt avec elle mais peut-être mon intérêt avait-il causé assez de catastrophe pour cette journée.

_________________
FICHE • &&

Revenir en haut
Eden Lillium
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 15 Sep 2009 - 21:16    Sujet du message: Appartement 413 Répondre en citant

Elle le remercia poliment pour la serviette et la chemise avant de se dirigeait vers la pièce qu'il venait de lui indiquer. La salle de bain était comme le reste de l'appartement ou du moins de ce qu'elle en avait vu. Luxueuse vaste et étincellante. Un immence miroir se trouvait au dessus du lavabo. Elle plongea  son regard dans le reflet de son visage que lui renvoyait le miroir. Elle ne pouvait le nier, la fatigue et l'habitude l'avait affaibli. Les cernes qui aparaissaient sous ses yeux semblaient interminables. Eden fut sortie de ses pensées à la vue de deux petites cicatrices se trouvant sur son cou, ce n'était plus douloureux, elle se sentait juste fatigué. Elle y porta la main et les éffleura du bout des doigts, elle allait maintenant vivre avec mais après tout c'était quelque chose de plutôt discret facile à camoufler. Sa tante ni ferait certainement pas attention de toute façon elle était quelqu'un de très occupé, rarement disponible et de plus elle n'était pas vraiment observatrice, alors le problème de trouver une explication qui tienne la route ne se présenteré surement jamais.

Quand à la baignoire, c'était une baignoire plus ou moins ronde situé dans l'angle de la pièce, Eden entreprit de se desabiller afin de pouvoir prendre une douche. Elle se glissa donc à l'intérieur et fit couller l'eau sur son visage. Cela lui procurré une sensation de bien-être intense, elle aurait pu rester des heures entières sous un pommeau de douche. L'eau chaude crée de la vapeur dans la salle de bain enduisant ainsi le miroir de buée. Ne pouvant pas rester indéfiniment sous l'eau elle sortit de la baignoire, se sécha avec la serviette d'Alistair et se vêtu de sa chemise. Elle se permit même d'utiliser une brosse se trouvant à côté du lavabo afin de demeller ses cheveux humides et emmêlés.

Elle essuya de sa main la buée se trouvant sur le miroir afin de voir le résultat, la chemise lui arrivé vers le haut des cuisses, se qui eu pour effet de lui faire pensée qu'elle était vraiment de petite taille. Ses yeux se reposèrent une fois de plus sur les cicatrices que lui avait fait les canines d'Alistair. D'une certaine façon elle avait l'impression d'être uni à lui par une sorte de contrat, enfin se n'était pas vraiment un contrat car ils pouvaient se rétracter à la moindre envie. Elle n'aurait jamais penser qu'elle ferait une telle chose mais ce n'était pas si terrible qu'on pouvait le penser. Alistair avait un bon fond elle le savait.
Elle ne pu tout de même s'enpêcher de se demander si il se servait toujours du cou pour se nourrir ou si son corps serait entièrement plein de petits trous. Mais se n'était pas vraiment un gros problème pour le moment.

Elle sortit de la salle de bain, Alistair était debout et regardé par une fenêtre, Eden ne voulait pas le déranger, c'est pourquoi elle ne parla pas, remarque il l'avait peu-être entendu arrivé, mais peu être pas, alors dans le bénéfice du doute elle decida d'attendre patiemment qu'il se retourne. Elle nu pas à attendre longtemps, deux secondes tout au plus avant que son ventre n'emette un affreux grognement ce qui eu pour effet de lui faire montée le rouge aux joues. Avec tout les évenements de la journée elle ne c'était même pas rendu compte qu'elle était affamé, de toute evidence aucune nourriture ne devait se trouver ici etant donné qu'elle était chez un vampire... Elle decida donc de parler afin qu'il ne remarque pas ce petit problème, il lui avait déjà assez donné pour aujourd'hui.

"Dites moi Alistair, combien de fois avez vous besoin de vous nourrire dans une journée"
Revenir en haut
Alistair Haarp
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 2 578
Localisation: Seattle

MessagePosté le: Mer 16 Sep 2009 - 16:07    Sujet du message: Appartement 413 Répondre en citant

    Elle me remercia poliment avant de quitter le salon. J`étais à la fois soulagé de son absence et intrigué de ne pas savoir le fond de ses pensées. J`étais ainsi assis sur une chaise, me demandant que faire en attendant qu`elle franchisse de nouveau cette porte. Je n`avais pas faim, je m`étais nourris de son sang il n`y a qu`une heure à peine. Pourtant, je me connaissais assez pour savoir que bientôt, il me serait nécessaire de boire - je me retiendrais. Elle ne pouvait souffrir deux fois dans la même journée, ni même dans la même semaine. Elle n`avait même pas le devoir de souffrir pour moi. Ce défi était bien impossible, je m`en rendais compte. Même si je n`avais aucun sentiment réel pour elle, j`éprouvais de l`attachement à son âme - comme si sa présence me soulageait, une présence amicale. Non, bien sûr que je ne croyais pas en l`amitié et tout le toutim inventé par les humains depuis des siècles et des siècles. Entre les hommes, existent seulement des pactes - des relations d`intérêt - des mensonges et des non-dits. Que l`on me prouve le contraire ! Seigneur Dieu ... J`aurais aimé garder un œil sur elle alors qu`elle se lavait mais ma bonne éducation m`avait poussé à ne pas la suivre dans cette pièce que j`appréciais particulièrement, j`avais confiance en elle, je savais qu`elle ne se tenterait à aucun acte téméraire malgré la stupidité dont était doté les humains. Je l`avais donc laissée seule, blessée, m`exilant dans la pièce adjacente. Je pris soin d`écouter par mon ouïe fine ce qu`elle faisait dans un premier temps mais je finis par revenir à moi, laissant mes songes de côté. Elle devait sûrement avoir faim, comme notre régime alimentaire n`était pas le même, il me fallait aviser. Je savais qu`elle prendrait un certain temps pour se laver, ainsi, après avoir revêtit un gilet, je sortis de mon appartement pour descendre à l`épicerie qui se trouvait à côté, y achetant quelques aliments qui me semblaient comestibles. Ne sachant ce qu`elle aimait, j`essayais de varier au maximum mais après tout, elle devait mourir de faim vu sa maigreur alors tout lui sera bon. Quand j`entrepris de remonter les escaliers - oubliant l`ascenseur - avec toute la grâce du monde, quelques personnes prirent un air étonné.

« D`oublier les raisons,
Nous ne sommes plus.
Je suis moi à présent.
»

    De retour dans mon logis, je me rendis compte qu`elle n`était pas sortie - tant mieux. Je déposais les quelques aliments sur une table basse et fis quelques pas pour me laisser charmer par la vue extraordinaire que m`offrait le panoramique. Seattle de nuit était une chose qu`il fallait voir, même de nos temps hostiles. Là, en bas, se trouvait toutes les victimes que je pourrais simplement tuer, ou que je pourrais transformer en oeuvre magnifique. Voilà à quoi j`avais dit au revoir en faisant avec Eden, ce stupide pari. Une raison qui me laissait croire que je ne tiendrais que quelques jours au mieux.

    Un bruit m`indiqua qu`elle était quasiment prête et je ne pris l`initiative de me retourner qu`une fois son odeur engouffrée dans mes poumons. Un sourire traversa mes lèvres. Elle avait faim. Je commençais à m`avancer vers elle quand elle me posa une question des plus déplacées. Combien de fois ? Combien de repas ? Je savais que les êtres humains se contentaient bien souvent de quatre repas. Parfois, il ne m`en fallait qu`un. Tout dépendant - se comptait en qualité, en quantité aussi. Ce soir, je n`aurais besoin de me nourrir si c`est ce qu`elle voulait savoir. Mes pas m`arrêtèrent, je la regardais un moment avant de daigner lui répondre.

      – Il me suffit d`une fois. Parfois deux. Uniquement dans les moments les plus rares ... trois.

_________________
FICHE • &&

Revenir en haut
Eden Lillium
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 16 Sep 2009 - 19:15    Sujet du message: Appartement 413 Répondre en citant

Un long silence suivit sa question, il l'a regarder sans lui répondre, elle n'aurait peu-être pas du lui demander finalement. Elle avait pourtant besoin de savoir afin de se preparer ne serait-ce que psychologiquement.Finalement il finit par lui répondre...
Un repas par jour était quelque chose de douloureux et fatiguant alors deux à trois repas dans une même journée lui semblait être un défi difficile à relever. Mais après tout elle c'était mise dans une telle situation seule, elle était consciente de ce qu'elle faisait au moment ou elle lui avait proposé elle avait également pensée à la douleur mais elle n'aurait jamais pu imaginer quelque chose d'aussi intense. Elle n'était pas sur que son corps pourrait supporter un déficit de sang trois fois dans la journée, s'il était capable de le renouveller suffisament vite. De toute façon elle le serait bien assez vite, alors elle n'avait aucune raison d'y réflechir maintenant. A vrai dire sa faim la préocupé bien trop pour qu'elle puisse réfléchir. Son estomac crié famine la mettant de plus en plus mal à l'aise.

Il avait l'air d'avoir remarqué qu'elle avait faim, ou peu-être lui avait elle dit sans le vouloir, en pensée. Fort heureusement pour elle Alistair avait prit l'initiative de lui acheter à manger, c'était une chance pour elle que se soit quelqu'un d'aussi prévenant, elle ne mourrait pas de faim se soir là. Il l'invita à aller s'assoir autour de la table basse ou se trouvé la nourriture, elle ne se fit pas préparé et quelques secondes plus tard se retrouva à vider les sachets plein de nourriture récemment acheté. Il y avait plusieurs choses, diverses et variées, du sucrés, du salé... Il avait acheter bien trop de choses pour elle. D'un côté tant mieux car elle était plutôt difficille niveau nourriture, elle n'aimait manger que très peu de choses, par chance il y avait des gateaux et elle adoré manger sucré. Eden le remercia avant de finalement s'attaquer à une boite de cookies, elle n'avait pas besoin de beaucoup manger pour être rassasié, elle avait toujours eu très peu d'appétit.

Après avoir mangé quelques gateaux elle n'avait absolument plus faim, son attention se reporta donc aussitôt sur Alistair, celui-ci n'avait pas prononcé le moindre mot pendant tout son repas il c'était contenté de la regarder. Cela faisait surement longtemps qu'il n'avait pas du manger de la nourriture humaine, elle se demandait quels effets cela aurait-il pu avoir sur lui. Puis le sang, après des siècles entiers à se nourrir de la même chose en connaître toutes les saveurs, cela devait être extremement lassant. Enfin après tout elle n'en savait rien mais de toute evidence la nourriture des humains devait être plus variée.

Eden était surement beaucoup trop curieuse mais il y a des choses qu'elle voulait savoir, puis elle n'avait rien à perdre si elle le questionné. Elle avait certes beaucoup trop de questions à lui poser mais elle n'avait cas commencer par le début. C'est d'un regard hésitant qu'elle lui demanda de lui raconter comment il avait était transformé. Elle aurait voulu savoir des choses sur sa vie, celle d'avant, mais vu les meurtres qu'il avait commis au sein de sa famille elle ne préféra pas le lui demander...
Revenir en haut
Alistair Haarp
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 2 578
Localisation: Seattle

MessagePosté le: Mer 16 Sep 2009 - 20:28    Sujet du message: Appartement 413 Répondre en citant

    Si Eden ne semblait s`en rendre compte, mes yeux ne la quittaient pas un instant, trouvant un certain charme à sa présence. Elle goûtait à mon silence - celui que j`aimais tenir. Il était clair que de dire de moi que j`étais un véritable moulin à paroles serait une chose fausse. Elle ne semblait apprécier en sa totalité la réponse que je lui avais fournis - la nouvelle sur la fréquence de mes repas. Elle ne devait pas s`inquiéter, il était fort probable que je ne la morde plus. Ainsi, le défi serait perdu mais que voulez-vous, il n`était pas dans mon éducation de me nourrir de mes relations ( proches, bien entendu ). J`insistais pour qu`elle aille manger - lui désignant la table basse où elle se rendit avec hâte. Je pris place près d`elle, ne portant aucun intérêt aux aliments humains qu`elle ingurgitait avec rapidité. Pour une fois, j`avais bien agis. Je savais qu`il y en avait bien de trop pour une seule personne et ceci avait pour moi un goût de poussières ( sûrement ). Mon attention était en fait portée sur elle - uniquement. Je m`intéressais de près à ses pensées, son odeur délicate et fruitée. Il était agréable d`en savoir les moindres particules odorantes. Jasmin, Vanille, et tant d`autre. Il était dommage qu`aucune discussion n`avait débuté, je voulais savoir ce qu`elle ne m`avait pas encore dit de sa vie, son enfance par exemple. Avait-elle été heureuse avant le jour où ses parents furent tués par un être de ma sorte ? Avait-elle été cette parfaite américaine comme on voit dans les films pitoyables de nos jours ? Me répondrait-elle au moins si je lui demandais ... Après avoir mangé à sa faim, elle s`intéressa à moi. Enfin ! La demoiselle qu`elle était ne semblait plus gêner - elle pensait à beaucoup de chose - en général, mon régime alimentaire revenait dans le débat. Elle pensait au fait que je pouvais me lasser ... Comment pouvait-elle penser ainsi ? Chaque goutte de sang de chaque corps était une saveur unique - parfois possédant un arôme délicat - parfois non.

« It was preordained that we should part.
We`re united by and by, united by and by. Goodbye.
»

    Sa curiosité se poussait loin, elle semblait porter un intérêt certain pour ma vie. Etais-je capable de lui raconter chaque horreur ? Sûrement pas. Mais ce n`était pas cela qu`elle souhaitait, elle voulait en savoir plus sur la nuit de ma transformation. Cette nuit, je m`en rappelais comme si c`était hier. La douleur, oh bien pire que la naissance. Je tressaillis.

      – Cela c`est passé il y a ... cent quatre-vingt douze ans si je ne me trompe pas.

    Mes yeux se détournèrent, ma gorge se racla.

      – Elle s`appelait Elizabeth VanDricht et elle était de loin la plus belle femme qui m`avait été donné d`admirer. J`étais marié à l`époque et mon fils allait naître dans les jours qui suivaient. Beth m`a attiré chez elle - il est vrai que j`étais encore à cette époque très influençable. J`aurais dû me douter de ce qu`elle voulait mais voyez-vous, j`étais hypnotisé ...

    Pause dans mon récit, un sourire étira mes lèvres. Il ne fallait que je parte dans mes songes alors je préférais ironiser la situation. Mes yeux se déposèrent dans ceux d`Eden et je désignais les traces qu`elle avait dans son cou du bout des mes doigts.

      – Après m`avoir vidé de mon sang, elle s`est entaillé le bras et m`a abreuvé. Une étape très douloureuse dans la vie d`un vampire, peu de personne survive d`ailleurs.

_________________
FICHE • &&

Revenir en haut
Eden Lillium
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 16 Sep 2009 - 21:34    Sujet du message: Appartement 413 Répondre en citant

Cent quatre-vingt douze ans ...  Il avait très certainement plus de 200 ans, il aurait pu être un de ses ancetres, il était incroyablement vieux, du haut de ses 19 ans Eden se sentait si petite. Elle n'avait  encore rien vue du monde alors que lui avait peu-être passé en revue chaques continents, chaques pays et chaques villes se trouvant sur la terre. Il avait même assisté à des évenements historiques qu'Eden étudié dans les livres d'école auparavant.D'un certains côté la vie de vampire doit être passionante mais peu-être ennuyeuse au bout de quelques siècles, lorsque l'on à tout vue de se que pouvait nous offrir le monde...Heureusement les choses évolue, la technologie se développe peu à peu et des nouvelles choses apparaissent... Enfin Eden avait du mal à se faire une idée de la situation d'Alistair, elle ne savait pas si il était satisfait de l'existance qu'il menait ou si il l'a trouvé d'un ennuie mortel.

De plus il avait un fils, elle ne savait pas si il l'avait également transformé en vampires ou si il l'avait lentement regarder vieillir et finalement mourir... Si Eden avait eu le choix, entre rendre son enfant immortel ou le voir partir, elle aurait très certainement voulu le garder egoïstement avec elle pour l'éternité, mais qu'avait bien pu faire Alistair face à une telle situation ? Et sa femme l'avait il vu mourir également ? S'il l'avait transformé deux siècles de vie commune avait peu-être eu raison de leur union...


L'existence d'un vampire, ou du moins le passage d'une vie humaine à une vie de vampire lorsqu'on ne s'y attend pas doit être une étape assez horrible. Effrayé par ce qu'il était devenu il avait peu être simplement disparu, il était peu-être partit loin de sa familles et de ses amis pour ne pas les entrainer dans sa nouvelle vie... Enfin c'était les seules hyphotèses que pouvait envisager Eden...
Lorsqu'on y pense la vie entière d'Alistair avait basculé à cause d'une seule et unique personne Elizabeth VanDricht, si il n'avait pas croisé sa route se jour-là il aurait vécue une vie totalement normale, il ne serait pas la à discuté ici dans son appartement avec Eden, il serait mort et leur route ne se serait jamais croisés... Et cette Elizabeth après l'avoir transformé l'avait-elle laissé seule livré à lui même ? En tout cas elle ne vivait très certainement avec lui, qu'était- elle devenu elle aussi ?


Il ne lui avait rien raconté, seulement le commencement de nouvelle vie, sa renaissance aussi douloureuse fut elle, qu'une multitude de questions vinrent s'ajouter à une liste déjà immense. Elle voulait savoir tant de chose tout d'abord sa famille qu'était elle devenu ? Elle ne savait pas si elle devait parlé de sa famille au présent ou bien au passé... Elle choisit tout de même le présent car elle trouvait plus probable qu'il l'ai est également transformé.


"Et votre famille où est-elle maintenant ? Comment s'appelle votre femme et votre fils ?"

Revenir en haut
Alistair Haarp
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 2 578
Localisation: Seattle

MessagePosté le: Ven 18 Sep 2009 - 19:44    Sujet du message: Appartement 413 Répondre en citant

    Il est vrai qu`à deux cent treize ans, je pouvais paraitre vieux, surtout quand on sait qu`Eden n`en avait pas dix-neuf. Mais en fait, pour un vampire, j`étais plutôt une jeune personne face à mes confrères de plus de cinq siècles. Elle paraissait cependant étonnée, sûrement pas la perspective que je lui offrais ; voir un jeune homme beau et parfaitement épargné de toutes traces vicieuses du temps, lui avouer être bicentenaire. Ce qui avait le don de me faire rire, c`était le fait de savoir qu`elle m`avait connu bien avant notre rencontre - j`étais certain qu`elle avait entendu parler au moins une fois de mon histoire. Qui ne me connaissait pas ? J`étais cependant réticent à l`idée de voir mon identité dévoilée, alors cette information, je ne lui transmettrais pas. Au long de ma vie de vagabond, j`avais visité beaucoup de pays, de villes, de cantons et appris sur des cultures extraordinaires - certaines même n`existaient plus de nos jours. Cela était quelque chose de vraiment passionnant mais depuis que notre race avait été révélée au grand jour, je ne me le permettais plus. Seattle m`avait ainsi charmé ; cette ville si belle la nuit et si ordinaire le jour ; je m`y sentais bien. Mon existence entière n`était qu`exaltation et plaisir, alors la qualifier d`ennuyeuse serait une exagération probante. Passer de femmes en femmes, de mondanités en mondanités. Voilà que je me lassais de tant de superficialité. Je voulais plus dorénavant. Pas que la luxure, les sentiments. Pas que les œuvres, la consécration. Je voulais cela mais l`envie et la raison ne marchaient pas de paire.

    Apprendre l`existence d`un fils ne parut la gêner. Après tout, contrairement à ce qu`elle pensait, il n`avait jamais eu la chance de connaitre l`éternité, et encore moins la vie. Cela aurait été égoïste de ma part, un enfant ne pouvait être transformé ; c`était la chose la plus immorale qu`il soit. Il aurait été mieux que je fuie car il aurait vécu, sans père mais dans la richesse et le bonheur. Il aurait été un parfait mari, un parfait géniteur - pas comme moi. Non, surtout pas comme moi.

    Si je regrette ? Oui, bien entendu.

    Les pensées d`Eden se tournèrent vers Beth, puis de nouveau sur ma famille. Elle était hésitante, ne sachant quel temps employer véritablement. Elle me questionna. Un rire succomba dans mon thorax et mes yeux tombèrent dans le vide ; ils étaient vidés de sentiments. En lui racontant ceci, je lui avouerais lui avoir menti et cela me déplaisait dans un sens. Ceci allait la dégoûter, l`effrayer mais c`était important pour moi.

      – Après ma transformation, Elizabeth m`a laissé en ville pour calmer mes ardeurs de nouveau-né. Vous savez, à cette époque, j`étais un garçon très naïf et un monstre incontrôlable. Cette nuit-là, je suis rentré chez moi et je suis entré dans les appartements de mon père. Ce fut au tour de ma fratrie ensuite.

    Mes yeux reprirent leur place dans ceux d`Eden, je savais que le pire était à venir, c`était pour cela qu`une pause se marquait. La tonalité de ma voix était douce, je semblais calme.

      – Mon mariage avec Abigaël n`était pas d`amour, seulement d`intérêt. Pourtant, l`arrivée de l`enfant nous avait rapproché - donner la vie est une chose fabuleuse. La prendre en est une autre. Il se serait appelé Lasco ...

_________________
FICHE • &&

Revenir en haut
Eden Lillium
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 21 Sep 2009 - 19:59    Sujet du message: Appartement 413 Répondre en citant

Les yeux d'Alistair étaient vides de toutes expressions lorsqu'il lui avoua une deuxième fois avoir tué son père et ses frères. Eden voulait croire qu'il y avait une raison valable à cet acte de cruauté hors du commun mais pour le moment elle ne voulait pas la connaitre. Elle n'avait jamais eu à faire face à se genre de situation et elle n'y était absolument pas prête.
Il cessa de parler quelques instants et plongea son regard dans celui d'Eden avant de lui avouer le pire... Il avait lui même tuer son propre fils, Eden tenta de contenir sa panique sans grand succés. Il lui avait menti, il avait tué un enfant, le sien, comment pouvait on en arriver la... Son fils n'était il pas sencé être la personne la plus importante à ses yeux, celui qu'il aurait du proteger au péril de sa vie ?

Certes, c'était un acte qu'il avait commis il y à presque deux siècle mais Eden ne pu s'empecher d'éprouver du dégoût pour la personne qu'il avait pu être. Elle avait besoin de trouver une explication logique à cela mais il n'y en avait aucune.
Elle sentait peu à peu l'hystérie la gagner,  elle sentait qu'elle aller craquer, cette journée avait déjà était assez éprouvante pour le moment elle n'avait pas besoin de ça. C'était trop pour la personne qu'elle était.

Elle ne prononça pas le moindre mot, il n'y avait rien à dire... Elle se leva et se dirigea vers la salle de bain après avoir bafouillé de brèves excuses. Elle avait besoin de s'isoler, de se retrouver seule avec elle-même pour réflechir sans que quelqu'un puisse entendre toutes ses pensées. Lorsqu'elle se retrouva seule dans la pièce, elle se laissa glisser contre un mur. Elle était chez un vampire, malgré les très nombreux préjuger qu'elle avait pour les personnes de son espèces elle avait su voir l'homme qu'il était.
Maitenant tout était remis en question, il lui était arrivé de tuer pour aucunes raisons, il avait tuer son fils, même si elle se posé de nombreuses questions elle ne voulait pas avoir de reponses pour le moment. Tout était encore trop ressent.

Elle avait reussis à retrouver un rythme cardiaque à peu près normal mais elle ne se sentait pas le courage de sortir de la salle de bain, elle avait l'impression d'y être en sécurité. Puis si elle se retrouvé face à face avec Alistair, maintenant, elle ne serait surement pas quoi dire et serait très certainement incapable de lui dissumulé ses pensées. C'est pourquoi Eden resta seule dans la salle de bain. La fuite n'était pas la meilleur des solutions mais elle y était tellement habituer, affronter ses problèmes de front était quelque chose qu'elle était tout simplement incapable d'accomplir.
Revenir en haut
Alistair Haarp
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 2 578
Localisation: Seattle

MessagePosté le: Ven 25 Sep 2009 - 21:41    Sujet du message: Appartement 413 Répondre en citant

    Elle avait silencieusement écouté ce que je lui disais – ces horribles révélations qui auraient effrayées n`importe quel humain ayant un temps soit peu de cœur. Il était assez difficile pour moi d`en parler. Un infanticide était la pire chose pour un père - la pire chose pour un homme qui à présent, malgré le fait qu`il sache s`entourer des plus belles personnes en ce monde, était inconditionnellement seul. Quel être digne de ce nom pourrait rester de glace devant un enfant si innocent et sans défense ? Nous, vampires, sommes sans-sentiment face à nos victimes comme les humains sont permissifs avec les génocides. Voyez-vous, nous n`étions pas plus horribles les uns et les autres. Nos races étaient synonymes de destruction d`une manière ou d`un autre. Je ne défendais en aucun cas ma cause, je savais que mon acte - cette nuit-là - était une chose impardonnable. Un ticket d`entrée vers les enfers - ou une chose du genre. Bien entendu, y penser me donnait cette sensation d`être un monstre de la pire espèce. Si je pouvais revenir en arrière, jamais rien de cela ne se serait passé. Mon fils serait à mes côtés, un fils que j`aimerais et que je chérirais. Je lui aurais appris les choses de la vie, il aurait reçu une éducation digne des plus grands. Oui, Seigneur, si je pouvais seulement revenir en arrière et être fidèle pour une fois - une seule - à mon épouse. Je serais mort - Abigaël serait morte. Lasco, lui aussi, serait décédé. De vieillesse - uniquement de vieillesse ... Peut-être aurais-je vu de Là-haut ma descendance traversant les siècles. Mais au lieu de cela, j`étais sur cette terre et ma famille n`avait plus d`existence à ma connaissance. Si vous saviez comme j`ai honte ... Ainsi, c`est dans le plus grand des silences que je lui avais conté une partie intégrante de mon histoire. Je savais bien qu`Eden ne comprendrait pas. Je savais même avant d`avoir ouvert la bouche que mes paroles ne seraient qu`horreur à son ouïe et à sa raison. Mais était-il vraiment raisonnable d`être avec moi ? Ses pensées m`étaient traduites - je la dégoûtais dorénavant. Elle essayait de trouver une explication à cette terrifiante nouvelle mais aucune n`était valable - elle se l`avoua. J`aurais voulu contrôler son hystérie mais je n`y pouvais rien ; j`étais à présent spectateur de sa réaction. Elle finit par se lever, s`excusant par une expression incompréhensible et se dirigea vers une pièce adjacente.

    Je regrettais d`ores et déjà. Pour qui me prendrait-elle ? Ou plutôt, pour quoi ? J`avais peur de la retrouver. Elle semblait s`être isolé par besoin, ainsi, je pris soin de rester là où je me trouvais. Ses songes ne m`étaient plus transmis, c`était en quelques sortes une véritable libération. Je ne voulais pas en entendre plus - je ne voulais pas être le monstre à qui on jetterait les pierres. Je n`étais pas comme ça - je ne l`étais plus ... Il me semble raisonnable de vous dire que je n`avais rien contre elle - je veux dire par là que je n`avais aucunement l`intention de lui faire du mal. Je ne croyais pas à l`hypothèse qui énonçait qu`elle partirait dès que j`aurais le dos tourné. Avait-elle peur de moi ? Non, juste de ce que j`avais été malgré moi. Il était pour moi difficile de savoir que j`étais éconduit d`une telle manière alors qu`il me serait simple de dire que tout cela appartenait au passé.

Laissons le passé être le passé.
~...~

    Un long moment passa avant que je me décide enfin d`aller la retrouver. Je m`inquiétais de ce qu`elle ferait, sûrement s`était elle droguée - dans ce cas de figure, dans quel état la retrouverais-je ? Sûrement dans celui qui avait suivi mon attaque - alors que je venais de la mordre telle une véritable sangsue. Son corps serait étendu sur le sol et la culpabilité que je ressentirais alors m`obligerait à regretter. Ainsi, je pris soin de me lever, me dirigeant par une démarche longue et élégante vers la salle de bains. Au fur et à mesure que je me rapprochais, ses pensées me revenaient. Je me forçais de ne pas les écouter, je ne voulais plus savoir ce qu`elle pensait dorénavant - je ne souhaitais pas entendre toutes les horreurs qu`elle gambergeait à mon sujet. Il n`y eut aucune hésitation dans mon geste. Non, pas la moindre. Ma main se posa sur la poignée, mes longs doigts l`entourèrent et je pris soin de la tourner avec une lenteur surhumaine. Aucun sourire ne se trouvait sur mon parfait visage, au contraire. Je paraissais plutôt gêné quand ma tête passa le seuil de cette pièce ; mes yeux verts se fixaient sur elle et j`entrais. Eden était là - aucun signe d`aucune drogue, cela me rassurait même si je ne pouvais être certain de mon observation précipitée. Je ne mis pas longtemps à m`approcher d`elle - m`asseyant tranquillement à ses côtés. J`évitais le contact, je savais que ma présence lui ferait froid dans le dos - au sens propre comme au figuré.

      – Je n`oserais vous poser cette question en temps normal mais ... ça va aller ?

    Mes sourcils se froncèrent légèrement ; j`avais un mal fou à ne pas écouter ce qu`elle me disait sans même prononcer un mot.

_________________
FICHE • &&

Revenir en haut
Eden Lillium
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 1 Oct 2009 - 18:44    Sujet du message: Appartement 413 Répondre en citant

Physiquement Eden allait plutôt bien c'était une évidence même si elle avait était affaibli un peu plus tôt dans la soirée. A l'heure actuelle tout allé pour le mieux. Elle se sentait en forme est pensé avoir retrouvé tout sa mobilité.
Mais mentalement tout était tellement différent, elle avait du mal à remettre ses idées en place et à réflechir de manière cohérente et sensée.
D'un côté elle trouvait que tout les choses qu'il avait pu commetre n'était qu'horreur. Mais dans un sens, ce qu'il avait pu être dans le passer, il y a des années de cela ne la regardé absolument pas et elle n'avait pas à porter de jugement sur ses actes.
Tuer était certes une choses qui l'effrayé mais les meurtres atroces qu'il avait commis c'étaient produit bien avant sa naissance ou encore celle de ses parents, ces choses la appartenaient maintenant à une époque révolue. Il avait au moins eu le courage de lui avouer ses crimes avec franchise elle ne pouvait donc d'un côté ne pas lui en vouloir. C'était un homme honnête. Elle répondit donc par la positive, car après tout elle allait bien. Elle avait simplement était surprise et légérement effrayé par les avoeux d'Alistair.

La situation était plutôt étrange, ils étaient tout les deux assis sur le carrelage de la salle de bain éteincelante d'Alistair, d'ailleurs celui-ci ne prononcé pas le moindre mot et avait l'air extremement concentré, le silence était au goût d'Eden bien trop long, d'ailleurs si l'atmosphère était si tendu c'était par sa faute, si elle avait pu garder son calme et rester maitre d'elle même cela ne serait jamais arrivé. Elle esperait ne pas l'avoir blessé et chercher une solution pour se rattraper. Une parole réconfortante, des excuses ou encore un sourire elle ne savait pas vraiment ce qu'elle devait faire dans se genre de situation. De toute façon il ne la regardé pas, il avait l'air perturbé.

Eden le regarda, elle voulut parler mais lorsqu'elle ouvrit la bouche aucun son n'en sortit, elle lui avait surement fait de la peine en pensant à toutes ces choses atroces... Elle lui saisit donc la main, ce qui eu pour effet de le faire réagir il tourna lentement la tête vers elle, Eden ne décela aucunes émotions particulière sur son visage angélique. Mais elle avait besoin de s'excuser même si les expressions d'Alistair ne lui indiquer nullement son état d'esprit actuel.

" Je suis désolé, ma réaction a était déplacé, je ne voulais pas être impoli"



Revenir en haut
Alistair Haarp
Vampire

Hors ligne

Inscrit le: 28 Aoû 2009
Messages: 2 578
Localisation: Seattle

MessagePosté le: Sam 3 Oct 2009 - 13:52    Sujet du message: Appartement 413 Répondre en citant

    Je ne m`attendais pas à ce qu`elle prononce le moindre mot - à ce quel bouge d`au moins un centimètre. Si tout cela me gênait quelque peu, je ne pouvais m`empêcher de comprendre ce qu`elle ressentait. Je me mettais à sa place - rencontrer un vampire qui vous révèle avoir tué sa famille et des personnes de jours en jours depuis bientôt deux cent ans. Cela faisait véritablement froid dans le dos ( si j`ose dire ). Je ne pouvais plus passer pour l`homme de bon sens, le parfait gentleman - le gentil garçon qu`elle avait cru commencer à connaitre. Non, je m`étais plongé dans son intimité la plus dissimulée. Comment la voyais-je ? Je ne savais pas. Je tenais à elle dans un certain sens sans vraiment y voir un attachement. Elle serait ce que certain ose appeler une amie. Je ne croyais pas en l`amitié comme l`amour d`ailleurs. Ces mots me donnaient une vision utopiste de ce monde dirigé par la violence et l`argent. Un dégoût pour ces humains qui ne savaient faire rien d`autre que de consommer. Oui, mon époque était bien lointaine. Celle où les enfants s`amusaient avec les plaisirs simple de la vie. Où la nature entourait nos têtes et où nous respections nos terres. J`étais moi-même bien loin du jeune homme que j`avais été - un petit garçon simple et discret. Un adulte timide et en marge de la société. J`étais ce parfait dandy - ce penseur que les femmes appréciaient. Mon innocence, on me la vola en m`envoyant à la guerre. Là-bas, les illusions s`étaient envolées. Je n`étais plus capable de ressentir ce que tout être devrait ressentir un jour où l`autre. Non, je vous assure - cela ne me faisait ni chaud ni froid. Je la comprenais parfaitement ... j`étais au fond ce qu`elle s`empêchait alors de penser.

    Fleurs du mal.

    Ainsi, je n`attendais rien de sa part. Je la voyais hésiter à me parler mais une chose beaucoup plus surprenante se produit. Un geste plutôt incongru si vous voulez mon avis ... Sa main se saisit de la mienne tout simplement. Je n`étais pas habitué à cela - j`eus donc un geste presque naturel de recule. Cependant, je finis par me rapprocher d`elle, glissant ses doigts le long des miens - attentif à chaque mouvement. Ils se croisèrent et un sourire apparut alors sur mes lèvres. Ma tête se posa contre le mur, je continuais de la fixer - fondant mes yeux dans les siens. Je me questionnais beaucoup - notamment sur ce qu`elle pouvait penser à cet instant même.

« Je suis désolée, ma réaction a était déplacé, je ne voulais pas être impolie. »

    Je ne voyais pas pourquoi elle s`excusait. Rester dans la même pièce qu`un meurtrier aurait été une réaction étrange - pas celle qu`elle avait eu. Depuis notre rencontre, je ne faisais que lui causer des tords et j`en étais plutôt conscient. Le tueur que j`étais s`était étrangement adouci en sa présence. J`aimais la regarder comme la regarderait une personne qui veillerait sur elle. Je ne méritais pas ce titre mais voyez-vous, je la regardais simplement de cette façon - sans même vraiment le faire exprès. Elle n`était pas une de mes futures victimes - juste une femme avec qui je partageais quelques heures de ma sombre et triste vie.

      – Je n`aurais pas dû. J`espère que mon passé n`altérera pas votre vision de moi, auquel cas, vous me verriez pour ce que je ne suis plus.

    Un sourire apparut sur mes lèvres, je ne la regardais pas.

_________________
FICHE • &&

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:49    Sujet du message: Appartement 413

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Blackout Index du Forum -> HORS-JEU -> Archives -> Archives RP Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com