Blackout Index du Forum
 
 
 
Blackout Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Abbie Leigh [Fini]

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Blackout Index du Forum -> PRESENTATIONS -> Présentations -> Fiches validées -> Humains
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Abbie Leigh
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 24 Juin 2009 - 23:34    Sujet du message: Abbie Leigh [Fini] Répondre en citant

*Nom : LEIGH

*Prénom : Abbie

*Âge : 21 ans

*Caractère :
   

Petite Abbie était une fillette, douce, gentille, qui aimait rigoler et pleine d'entrain. Enfin ça c'était avant, maintenant elle est plutôt du genre solitaire n'aiment pas se mêler aux autres plus que ça. Et puis de toute façon ne la trouve-t-on pas singulière? Bien sur si on part du principe que la communication se fait rare ou voir même inexistant ou bien si l'on s'aperçoit qu'à la fin de l'année scolaire on ne connait même pas son nom ou alors qu'on ne se rappelle même pas si oui ou non elle était dans sa classe.... Alors oui, Abbie est du genre effacer et oui elle n'aime pas parler pour ne rien dire. Préférant utiliser sa voix pour dire quelque chose d'utile.


Plutôt introvertie, il est vrai donc qu'elle s'exprime mieux avec les notes produisent par son violon que par les mots. Il n'a jamais été facile de toute façon de s'exprimer parce qu'on l'a souvent traité de menteuse voir même de folle. Mais les cauchemars qui hantaient son esprit étaient bien réel alors autant garder tout à l'intérieur. D'ailleurs c'est pour cela qu'elle est plutôt intelligente et érudite, vu qu'elle n'avait pas grand chose, la jeune femme c'est complètement enfouie dans les études et pour réussir ce qu'elle avait décidé de l'entreprendre.


Son manque de confiance en elle est surtout au regard que les autres lui portaient lorsqu'elle était plus jeune, lorsqu'on la prenait pour quelqu'un de dérangé. Pour se protéger elle s'est instinctivement renfermer sur elle-même, ne laissant rien apparaître ce qu'elle est que très rarement. Peu de gens savent combien elle aime rêver et combien elle est créative. Peu de gens connaissent son sens de l'humour bien particulier et tout un peu à côté de la plaque. Elle ne parait pas vraiment sympathique mais, peu importe de toute façon... Elle ne vit pas pour les autres, mais pour elle-même.
Sensible? Peut être même trop pour son propre bien, elle a toujours l'impression d'être à fleur de peau. Et elle pense tout le temps, son cerveau ne semble jamais se reposer et si elle ne dit pas grand -chose ses colères sont plutôt redoutables....mais ses silences le sont tout autant... Il faut se méfier ce n'est pas parce qu'on ne la voit pas qu'elle n'est pas là et qu'on peut dire n'importe quoi en sa présence sous peine d'explosion intempestive d'ailleurs son meilleur ami à parfois peur d'elle.... ce qui ne manque pas de la faire sourire...
 
*Physique :         

Abbie est plutôt du genre frêle et fragile. Elle n'est pas spécialement petite non plus, mais sa minceur contraste un peu avec sa taille, elle n'en est pas pour autant anorexique même si on pourrait le croire. La jeune femme fait environ 1m70 ce qui est honorable, mais ne pèse à vue de nez que 50 kg. Ses doigts sont longs et fins, mais surtout très agile c'est pour cela que ce qu'elle joue est si parfait et voluptueux. Elle a toujours le regard dans le vague comme si elle était systématiquement déconnectée du monde.

Ses cheveux sont blonds vénitiens, ils sont longs, mais pas facile à disciplinés surtout après la douche, car après le séchage elle a toujours l'impression de ressembler à un lion, mais chut faut pas le dire. En la voyant ainsi on a toujours le réflexe de se dire qu'elle sort à peine du lit, mais en fait comme elle prête guère attention à son physique et comme elle communique peut avec le monde qui l'entour on peut dire sans hésiter qu'elle s'en contre fiche et que si elle pouvait elle ne ferait pas l'effort de s'habiller un peu correctement pour aller en cours. Mais il n'est pas très correcte de jouer nu devant un public non.

Son visage comme le reste de son corps est fin, les lignes sont douces et harmonieuses si bien que lorsqu'elle est plongée dans ses pensées, on a bien l'impression que c'est un ange...mais attention à ne pas approcher de trop près tout de même. Le peu de sourire qu'elle donne éblouit son être et son coeur même si elle refuse de le dire. Ses yeux sont bruns et profonds elle a une lueur bleue au fond de ceux-ci lorsqu'on regarde bien attentivement. Tout passe à travers son regard et son violon.


*Métier : Étudiante au conservatoire de musique section violon et une spécialité en histoire de la musique

*Histoire :


Abbie Maria Leigh est née il y a maintenant vingt et un an de Adam et Suzann Leigt. Le 13 juin 1999 exactement un vendredi, bénédiction? Malédiction? Elle vous répondra volontiers que pour elle c'est une malédiction. Adam son père était banquier et sa mère femme au foyer. Leur bonheur ne s'était pas construit sans mal. En effet la mère de Suzann n'avait pas vu son mariage avec Adam d'un bon œil, sans parler de la mère d'Adam qui prenait presque sa belle fille pour une bohémienne. Ce n'était pas de bon goût, les deux grands-mères avaient alors décidé de s'allier pour les faire rompre peine perdue ... et puis après plusieurs plans infructueux les deux femmes avaient fini par devenir amies limites inséparables.

Bref la n'est pas la question, ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants.... Et bien non ils mirent plus de six ans avant de concevoir Abbie au plus grand drame de sa mère, mais aussi son plus grand bonheur. Suzann se croyait stérile et on ne sait par quel miracle un beau jour elle tomba enceinte c'était un signe des Dieux n'est-ce pas? Ou alors l'annonciation d'un destin funèbre...En y repensant maintenant. Mais à l'époque ils étaient la famille la plus heureuse du monde et la naissance de Abbie n'avait pas de prix à leurs yeux. C'est là que Suzann décida de prendre soin de sa fille et la petite s'épanouit lentement heureuse auprès de son père et sa mère. Chacun lui donnait l'amour dont elle avait besoin sans se poser de questions. Les années passèrent lentement avec leur lot de bonheur et de peine, mais la petite était la joie de vivre, rigolait pour un rien faisant la joie de ses parents et de ses camarades d'école. Un jour à la sortie de l'école sa mère l'attendant, elle avait l'air bizarre la petite fille n'avait pas fait très attention même si elle sentait le malaise de sa mère c'était étrange, mais elle lui avait amené son croissant pour son gouter alors peu importait du moment qu'elle mangeait son gouter....Aaah on ne peut rien faire contre l'appel du ventre surtout à cet âge la ><

Elles passèrent au parc pour faire un petit tour de toboggan l'air était doux pour ce début de printemps et c'était tout à fait agréable... sa mère la pressa au bout d'un moment et elle lui fit la moue, elle boudait, mais Suzann ne cessait, de répéter que son père rentrerait tôt et qu'il fallait qu'elle se dépêche. La petite fille sembla réfléchir longtemps avant de se décider, à suivre sa mère... Elles rentrèrent à la maison rapidement et effectivement son père était déjà là.

« Papaaaaaaaaaaaaaa » la petite lui courra après et lui sauta au cou. L'homme la rattrapa comme il le put, car Abbie était une vraie tornade. Il lui sourit tendrement et lui caressa les cheveux alors qu'elle lui déposait un bisous bien baveux sur la joue.

« Alors, princesse, c'était bien l'école »


La petite fille agita sa tête pour lui dire que oui c'était bien et partie dans le récit de son coloriage de coccinelle qu'elle n'avait pas fait rouge mais verte ... elle ne remarqua pas que l'homme était distrait de toute façon à cinq ans on ne remarque pas grand-chose de ses choses là. La seule chose qu'elle sentait c'était l'ambiance un peu lourd comme avec sa maman un peu plutôt. Abbie haussa les épaules histoire de lui que oui ce n'était pas si mal. Suzann l'envoya jouer dans sa chambre pendant qu'elle et papa préparaient le diner. Ils chuchotaient dans la cuisine et la petite fille curieuse qu'elle était, essaya de comprendre ce qu'il se disait mais rien n'était distinct...Alors, elle remonta jouer avec sa poupée. Elle chantait une chanson à sa poupée Cindy lorsqu'elle entendit un cri étouffé, Abbie tendit l'oreille...Rien...puis d'un seul coup une assiette qui tombe et se brise à terre et le cri de sa mère qui lui hurlait de s'enfuir. Mais la petite fille ne bougea pas de la maison descendant les escaliers qui menaient dans le hall lentement... des respirations laborieuses se faisaient entendre. Elle avait peur et tremblait de tout son corps et c'est avançant vers la cuisine qu'elle le vit. Il devait faire au moins trois mètres, grand, sale, un sourire qui lui fit peur... les lèvres comme retroussées avec du rouge dessus... la petite fille qu'elle était ne comprenait pas et hurla lorsqu'il s'approcha puis se précipita là où devait se trouver ses parents, mais ce qu'elle vit à la place lui fit perd reconnaissance.

Abbie se réveilla deux jours plus tard, son pauvre petit corps d'enfant n'avait pas su supporter la réalité. La chambre était blanche et tout était silencieux. Elle pleurait en silence lorsque l'infirmière arriva dans sa chambre. Celle-ci lui expliqua où elle était et pourquoi... les pleurs de la petite fille redoublèrent. Abbie n'avait plus personne. Et était complètement désemparée. Sous le choc elle ne parla plus pendant des mois, incapable de donner des explications. La petite fille faisait d'horrible cauchemars .... et à l'orphelinat où elle avait été conduite l'ambiance n'était pas vraiment apaisante. Dans son esprit les images de l'homme la hantait c'était horrible, elle avait continuellement la peur au ventre... elle finit tout de même par parler de l'homme mangeur de sang comme elle l'appelait à cet âge. Mais personne ne la crut mettant tout ce la sur le dos du choc post-traumatique, elle savait qu'elle avait raison.

C'est comme ça que la petite fille grandit lentement, la peur au ventre, un manque de confiance envers le genre humain ne sachant jamais à qui elle avait réellement à faire. Tout était enfouit au fond d'elle, n'avait même pas parlé à Samuel son meilleur et seul ami. Se demandant sans cesse, s'il ne la rejetterait pas, s'il savait. Mais un jour, ils sortirent de l'ombre revendiquant les mêmes droits que les humains...elles, ces créatures aussi dangereuses que fascinantes, aussi mauvaises que belles....Abbie avait fait des millions de recherche sur elle entre deux cours de violon et l'école. Les vampires la répugnaient...c'était presque physique, mais en même temps elle ne pouvait s'empêcher de vouloir les voir, retrouver l'homme mangeur de sang. De savoir vraiment ce qu'elles étaient. De toute façon, que pouvait faire une gamine contre elles, devant les politiques ou même devant ces gens...plus on leur donnait des droits et plus elle était mal alaise. Ne sachant plus distinguer sa raison, de sa fascination. Pourquoi était elle comme ça? Ces gens avaient pourtant tué ses parents la laissant seule, en sueur avec ses cauchemars alors pourquoi avait-elle envie de savoir plus? Pourquoi leur monde était si attirant et répugnant en même temps? Impossible de trouver une réponse, de toute façon il n'y en avait pas de toute faite. Samuel ne l'aidait pas vraiment il était encore plus fascinée par ces créatures parlaient d'elles le plus souvent possible laissant Abbie perplexe et surtout la faisant rugir de colère. Comment pouvait-il dire des choses pareilles? Elle savait qu'elle se mentait à elle-même qu'elle était comme lui. Elle voulait toucher l'interdit, mais ne l'admettrait jamais.

C'est par hasard qu'elle entendit parler un jour Samuel, des bars aux dons du sang. Visiblement le jeune homme y était déjà allé plusieurs fois. La jeune fille qu'elle était se montra curieuse tout en essayant d'être détachée pour connaître le lieu et ce qui s'y passait réellement. Il n'était pas difficile de délier la langue de son ami. Le bar était en plein milieux de Seattle, dans une petite rue pas vraiment fréquenter ou fréquentable enfin au vu de la population aussi...:

Elle arriva dans la rue, le froid était saisissant et remontait le long de l'échine dorsale, à moins que cela ne soit à cause de la peur qui la tenaillait. Elle ne renoncerait pas de toute façon, vouloir savoir était plus fort que sa raison. D'un geste lent, elle serra les pans de son manteau autour d'elle en soufflant, la différence de chaleur entre son souffle et le dehors faisait comme de la fumer. Son pas était maintenant rapide autant que son coeur à vrai dire. L'homme à l'entrée la regarda et lui sourit avait-il entendu son coeur battre à tout rompre? C'était sur au vu de sa langue qui passa sus ses lèvres, Abbie eu un haut le coeur et hésita à rentrer. En un pas elle était dans le hall tout avait l'air d'un bar classique... La chaleur se renvoya à elle comme un boomerang. Ses joues glacées la brulait maintenant et un frisson la parcouru. Son regard se posa partout cherchant elle ne savait quoi puisque visiblement elle ne connaissait rien. Machinalement elle s'avança vers le bar central évitant de regarder autour d'elle ce que les gens faisant. Elle était mal alaise et si dit qu'elle ferait mieux de faire rapidement demi tour. Mais tout était tellement fascinant, elle repéra dans un coin un couple c'est presque sensuel mais c'était aussi tellement personnel, comme pouvait-on faire le don de soi comme cela, devant tout le monde, car en donnant son sang ne donnait-on pas une partie de son âme? La musique l'envoûtait autant que l'éclairage tamiser des lieux. Cela donne une impression d'intimité encore plus grande. Un nouveau frisson la parcouru alors qu'on lui servait sa commande. Sa robe remontait légèrement sur ses cuisses elle tira dessus. Elle n'aurait pas du la mettre, elle ne se sentait pas bien avec elle. Une voix la fit sursauter, elle était voluptueuse:

« c'est la première fois n'est-ce-pas? » lui dit-il en souriant.

Elle ne put que hocher la tête comme une imbécile et un nouveau frisson lui traversa le corps, mais il n'était pas du même type. Elle le regardait enfin elle regardait ses lèvres ne sachant pas vraiment ce qu'il lui racontait tout ce qu'elle voyait c'est qu'il se rapprochait mais qu'elle ne bougeait pas. Dans un réflexe, elle se mordit la lèvre inférieure comme elle le faisait souvent. C'est la qu'il posa une main sur sa joue et c'est la qu'elle revient à la réalité en sursautant... elle s'enfuit laissant son manteau, mais eu la présence d'esprit tout de même à prendre son sac.... elle s'enferma chez elle de longs jours...Qu'avait-elle presque fait?

Faillit c'était bien le mot, elle n'était pas aller jusqu'au bout la peur l'ayant saisit avec force, elle avait fuit...encore comme le soir ou ses parents sont morts. Pourtant elle voulait savoir, connaître peut être qu'avec un peu de chance, cela soulagerait la peine de son cœur ou du moins rachèterait son âme. C'est dans cet état d'esprit qu'elle de se réveilla de son autarcie. Abbie se leva de son lit lentement, sentant ses muscles se détendre avec douleur...combien de temps était-elle restée dans cette position? Des heures? Des jours? Surement des jours vue le bruit que faisait son estomac. Elle se précipita dans le cuisine pour manque quelque chose et bu un verre d'eau comme si celui ci pouvait la purifier de quoique se soit. Puis elle prit la direction de la salle de bain histoire de voir les dégâts, elle n'était pas très jolie à voir c'est en voyant ses rouges qu'elle eu un flash, la nausée lui monta... elle avait aimé et même anticipé ce que le vampire préparait. Oh oui elle en mourait d'envie le sentir prés d'elle, s'abandonner... écœurant!! elle vomit dans les toilettes comment pouvait elle avoir de telle penser après tout ce qui était arriver? Comment pouvait-elle frissonner de plaisir en se rappelant sa main sur sa joue. La jeune femme prit un douche et répétant que jamais plus cela ne se reproduirait qu'il en était hors de question....elle ne pouvait pas faire ça... oui mais elle en mourait d'envie, c'était presque viscéral alors que sa tête lui disait qu'elle était répugnante.
Elle sortit, s'habilla et vit un paquet de cigarette surement laisser par Samuel qui avait du veiller sur elle. Il avait la clé de l'appartement. Elle prit machinalement le paquet et porta la cigarette à sa bouche mais s'arrêta net dans son geste. Qu'est ce qu'il lui prenait, elle n'avait jamais fumer de sa vie pourquoi maintenant en même temps elle n'avait jamais eu envie d'un vampire comme maintenant. La jeune femme s'écroula dans le fauteuil. Ferma les yeux un long moment laissant sa conscience se battre avec son désir irrationnel. De longues minutes passa avant qu'elle ne se décide. Il fallait qu'elle sache...elle devait y retourner et avant même de s'en rendre compte elle était devant le bar. Toujours le même homme à l'entrée qui lui sourit d'un air gourmand, toujours le même dégoût que cela lui procurait. La chaleur l'étouffait comme la première fois et le vampire de la dernière fois s'avança vers elle.

« Je savais que tu reviendrais » murmura-t-il.

Elle ne lui répondit rien à quoi bon, il avait raison et elle avait perdu. D'ailleurs il ne perdit pas de temps non plus, surement la peur de perdre son diner. Comme la dernière fois il passa une main sur sa joue et elle ferma les yeux. Ressentant les frissons d'appréhensions, la morsure fut plus douce qu'elle ne le pensait. Est ce que c'est parents avaient éprouvé le même plaisir surement pas en se rappelant de leur cris d'agonies....des larmes coulaient le long de ses joues...elle avait perdu, elle était perdue. Abbie gémit alors qu'il la serra contre lui. Tout ce passait toujours pareil, a chaque fois qu'elle venait, il était la...elle était son met préféré avait-il rit une fois lui arrachant un sentiment de dégoût encore plus prononcer...



Informations importantes :

Lien éventuel avec un autre personnage déjà présent : Abel

Désirez-vous un binôme ? Oui

Nom de votre avatar : Léa Seydoux

Avez-vous envoyé les mots de passe à Mnesis ? Oui ^^

Comment avez-vous connu le forum ? Par un top site            
            

            
            
[Désolée je suis un peu lente à faire ma présentation ><]            


            

            


Dernière édition par Abbie Leigh le Sam 27 Juin 2009 - 17:31; édité 4 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 24 Juin 2009 - 23:34    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mnesis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2009
Messages: 762
Localisation: Dans les limbes

MessagePosté le: Ven 26 Juin 2009 - 11:39    Sujet du message: Abbie Leigh [Fini] Répondre en citant

Bonjour Abbie,

Voilà une jolie fiche mais il serait possible de la rendre plus belle encore en corrigeant les fautes d'orthographe, vous pouvez utiliser un correcteur pour vous aider.
En dehors de cela, je ne vois rien à redire.

Toutefois, c'est Abel qui décidera si oui ou non, il accepte que vous endossiez ce rôle, nous attendons donc sa réponse Wink
_________________
[Postes vacants] - [Listes] - [Groupes]
Revenir en haut
Abbie Leigh
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 26 Juin 2009 - 14:57    Sujet du message: Abbie Leigh [Fini] Répondre en citant

Merci de ton accueil^^

J'ai corrigé mon texte avec Bon Patron j'espère que ça ira mais je ne suis pas sur qu'il soit vierge de toutes fautes malheureusement ><

Edit: Voila j'ai posté ce que j'avais rajouté et ce que j'avais vu avec Abel^^
Revenir en haut
Abel Lyrae
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 27 Juin 2009 - 17:37    Sujet du message: Abbie Leigh [Fini] Répondre en citant

Je viens ici confirmer la validation avec grand plaisir!
L'erreur est humaine Mnesis et elle l'est divinement bien, humaine. Rolling Eyes
Je te l'ai déjà dit j'aime beaucoup ce que tu as fait de ce prédéfini!

Abbie, à très bientôt...
Revenir en haut
Mnesis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2009
Messages: 762
Localisation: Dans les limbes

MessagePosté le: Jeu 2 Juil 2009 - 16:29    Sujet du message: Abbie Leigh [Fini] Répondre en citant

Merci Abel! Je peux désormais vous ouvrir les portes, Abbie et vous souhaiter un bon jeu parmi nous!
_________________
[Postes vacants] - [Listes] - [Groupes]
Revenir en haut
Jibril de Nepheim
Djinn

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2009
Messages: 2 128
Localisation: Hôpital Grace CHU

MessagePosté le: Ven 3 Juil 2009 - 11:56    Sujet du message: Abbie Leigh [Fini] Répondre en citant

Bienvenue, Abbie! Amuse toi bien! Wink
_________________
~Gardien des Portes~


~Nemaïdès de Nepheim~
Revenir en haut
Abbie Leigh
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 12 Juil 2009 - 18:15    Sujet du message: Abbie Leigh [Fini] Répondre en citant

Merci de ton accueil ^^
Revenir en haut
Miki Kay
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 12 Juil 2009 - 19:49    Sujet du message: Abbie Leigh [Fini] Répondre en citant

Welcome Very Happy (même si je suis nouvelle aussi XD)
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:14    Sujet du message: Abbie Leigh [Fini]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Blackout Index du Forum -> PRESENTATIONS -> Présentations -> Fiches validées -> Humains Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com