Blackout Index du Forum
 
 
 
Blackout Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Maeve Pearson

 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Blackout Index du Forum -> HORS-JEU -> Archives -> Archives RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Maeve Pearson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 6 Mai 2009 - 15:20    Sujet du message: Maeve Pearson Répondre en citant

 
                           
Nom :                       
Profitez de votre ignorance étranger ! Car d’ici peu, vous ne serez pas prêt de l’oublier. Son nom, est synonyme de morts et de brutalités. Mais ne vous fiez pas aux apparences, elle n’est pas celle qui lui vaut une telle réputation… Elle est seulement le raz de marrée qui a déclenché tout ça… Son nom est Pearson, et c’est le dernier vestige de sa vie passée…      

Prénom :                        
Son prénom, d’origine Celte était celui porté par l’une des déesses de la guerre. Il se raconte que la simple vision de Maeve, pouvait aveugler ses ennemis et priver les hommes de leur courage. Bien des siècles plus tard, la jeune femme fit honneur à ce magnifique prénom en devenant vampire, et en charmant ses victimes…         

Âge réel :                        
Si seulement vous saviez ! Elle n'est peut-être pas la plus âgée des vampires, loin de là certainement. Mais elle a tout de même 142 ans                        

Âge physique :                        
Hum quel manque de tact, quelle indiscrétion de votre part !!! Sachez qu’elle était dans sa 26ème année lorsque Evan est devenu son sire…                        

           
 
                             
    Caractère : (5 lignes minimum)                       
Maeve n’est pas de celles que l’on pourrait qualifier de vampires sanguinaires. Elle ne recherche pas la violence, ni le sang. Néanmoins, ne vous fiez pas à la douceur de ses traits. La belle tue depuis bien longtemps pour survivre. Et elle n’en éprouve aujourd’hui plus aucun remord. C’est la vie, sa vie et la nature est ainsi faite. La loi du plus fort règne toujours, et les hommes comme les djinns ne pourront rien y faire! Pourtant, Maeve est une chasseuse de nature, elle a apprit à le devenir aux côtés de son mari, combien de « repas » avaient-ils partagé ? Combien de traques avaient-ils mené ? Elle avait même appris à y prendre un certain plaisir, à trouver un côté ludique dans cette joute vitale qu’elle menait contre sa proie.              
Quelque part c’était bon n’est ce pas ? Un cœur qui lentement cesse de battre, une vie qui s’échappe. La vie est un combat, jusque dans ses derniers instants, et c’est bien l’un des apprentissages que son existence de vampire lui avait appris.              
Aussi n’oubliez pas étranger, Maeve est une chasseuse dans l’âme, et si elle ne tue pas pour le plaisir, elle n’éprouve cependant aucun remord à le faire.                     
Déteste-t-elle ou se cache-t-elle des humains pour autant ? Non pas du tout, au contraire, elle évolue même librement auprès d’eux. Il y a bien longtemps maintenant, qu’elle a appris à prendre du recul sur sa faim. Et si elle n’est encore qu’une novice dans le monde qui est à présent le sien, elle garde cette curiosité enfantine qu’elle possédait de son vivant. Les humains, tels des fourmis l’amusent. Elle aime les voir évoluer, les voir trembler pour leur sort ou se réjouir de petite avancée dans leur vie de mortel. Mais si par le passé elle s’était amusée à se lier à eux. Si par le passé elle avait fait l’erreur de sous-estimer les hommes, les conséquences de ses actes n’étaient à présent que bien trop présentes et douloureuses pour elle. Elle avait tout perdu dans son aveuglement… Et sans son âme, sans son amour, sa curiosité et le goût de l’éternité, n’avaient plus aucune saveur…                         
Mais qu’en est-il de la femme me direz-vous ? Et bien Maeve n’a pas beaucoup changé depuis sa transformation. Le temps ne l’a pas façonné, ou plutôt ne l’avait pas fait avant ses trente dernières années. Souriante, joviale, fragile, rougissante, tendre, travailleuse, Maeve était une jeune femme comme une autre. Ou plutôt une jeune servante comme une autre. Elle avait appris à vivre, à survivre avec son époque et à se fondre dans la masse. Mais la jeune orpheline avait la chance d’avoir une maîtresse attentionnée, une femme de cœur, qui ne pouvant avoir d’enfant, s’était liée d’affections pour les bambins qui vivaient auprès d’elle. Aussi et si elle n’apprit à lire que bien plus tard, elle put entendre nombres de récits de voyages, d’aventures et de romances. Nombres d’histoires qui parcourent aujourd’hui encore notre monde. C’est d’ailleurs ce qui lui permit de développer sa vivacité d’esprit et cette douce intelligence.                        
N’est-elle pour autant faite que de qualités ?  Ho non ! Bien sûr que non… Chacun à ses forces et ses faiblesses. Et si Maeve est une femme douce et fragile, elle n’en est pas moins un prédateur et une femme de tête. Caractérielle, la jeune femme n’aime pas qu’il y ait deux poids deux mesures. Parfois intransigeante, souvent méticuleuse, elle n’aurait aucun mal à se confronter à ces requins de la haute société. Ses goûts éclectiques, ne laissant que bien peu de parades, à ces Hommes qui se sentent tellement supérieurs…                        
Maeve est une amoureuse, dans tous les sens du terme, bons comme mauvais. Elle est la femme d’un seul homme, une amoureuse généreuse, tendre, passionnée, tour à tour et selon les moments. Mais c’est également une femme possessive, une femme qui a besoin de se sentir aimée, et qui ne supporte pas de pas voir cette étincelle qui brille continuellement dans son propre regard, s’affaiblir dans celui de l’être aimé.              
Jalouse, elle l’est sans aucun doute… Mais finalement, n’était-ce pas légitime ? Quelle femme digne de ce nom ne voudrait pas se sentir désirée ? Qu’elle femme digne de ce nom, n’a jamais voulu être la seule, l’élue, l’aimée…                        
Mais la jeune domestique a déjà connu cette sensation, mais c’est une autre histoire, ou son histoire, tout simplement…    

         
 
                               
Physique : (5 lignes minimum)                       
Comment décrire une fragile beauté aussi dangereuse que Maeve ? Rien que ses yeux à la couleur si envoûtante, un mélange de jade et de topaze maronné, coulés dans un écrin d’argent, sont d'une teinte si indescriptible qu'il est impossible de réellement vous en parler. Comment vous exprimer l’intensité de ce regard de glace, si vous ne l’avez pas encore croisé ? Ses yeux qu’elle a appris à ne pas laisser parler. Ces deux puits sans fond, qui savent pourtant si bien se réchauffer et s’exprimer dans les bras de ses partenaires, qui savent pourtant dans certaines circonstances dirent beaucoup plus de chose, que ne serait capable de formuler sa douce voix. Et ses longs cils qui relèvent ses yeux légèrement en amande, qui viennent caresser la peau de son amant lorsqu’elle embrasse son corps voluptueusement.             
Cette bouche pleine et subtile à la fois, qui semble appeler les baisers, et qui paraît si parfaite pour les donner.             
L'ovale de son visage et sa peau dorée ne peuvent que mettre en valeur sa magnifique crinière couleur de miel. Ses longs cheveux qui tombent en cascade le long de son dos, en des boucles souples et naturelles, s'accompagnant parfois de légères anglaises, qui viennent donner du volume à toute cette masse au touché si soyeux. Une légère bourrasque de vent vient chasser une mèche sombre de ses épaules, caressant ses frêles épaules et faisant légèrement frissonner sa peau. Sa main remonte lentement pour faire passer une mèche derrière son oreille.             
Son regard ne se détourne pour autant pas de son interlocuteur.             
C'est une main aux doigts longs, fins et soignés, pas besoin de la toucher pour imaginer sa douceur. Ses gestes sont lents et gracieux, il s’agit plus d’une danse que d’une véritable gestuelle. D’ailleurs la musculature de ses bras semble bien légère, mais ne vous y fiez pas, la force ne fait pas tout, et elle en a bien conscience. Elle préfère amplement user de son intelligence et de son charme que de sa force brute.             
En retombant le long de son corps, sa main et le geste fourni, mirent en valeur le décolleté de sa tenue. Des seins ronds et fermes apparurent alors, au regard appréciateur de cette relation d’affaire.             
Soudain une contrariété ferme son visage, ses iris semblent se rétrécir, difficile de lire dans un regard de glace!             
Ses mains remontent et se posent sur ses hanches, mettant ainsi en valeur sa silhouette si divinement dessinée. Ses jambes s’écartent légèrement comme si elles recherchaient un quelconque équilibre...             
Le bruit des talons aiguilles tapant légèrement sur le sol, font ainsi s’abaisser vers eux, le regard de son interlocuteur. Ses prunelles remontent lentement le long de ses longues jambes. Commençant doucement par ses fines chevilles, remontant un peu plus haut, sur ses mollets si bien dessinés. Finalement son regard reprend son exploration au-dessus des genoux, pour se poser sur ses cuisses musclées, des cuisses fines et puissantes. L'interlocuteur arrive à la même conclusion que vous étranger, ses longues jambes sont faites pour aimer et être aimées. Pour enserrer les hanches de son amant, tandis que ses longues mains se chargeront de parcourir voluptueusement le corps de celui-ci.             
Cette créature envoûtante à conscience des atouts de sa physionomie, de ses formes voluptueuses, faites pour donner et recevoir le plaisir. La déesse est une beauté, mais une beauté qui s’entretient, une beauté qui se surveille et qui aime se mettre en valeur, pour plaire au public qu’elle se choisit. Rares sont les tenues qu’elle porte, qui ne sont pas susceptible de mettre une quelconque partie de son anatomie en valeur. Elle a prit l’habitude de les choisir avec soin, ne prenant que des tissus riches et soyeux qui ne risqueraient pas d’abîmer cette peau, si soigneusement entretenue. Cette peau qu’elle prenait tant soin à préserver pour son aimé…             
Et que dire de sa fragrance, pas besoin de parfum avec la belle. Ce genre d’artifices, elle le réserve uniquement pour les grands évènements. Au fil du temps, elle a pris conscience que l’odeur brute de la peau est bien plus envoûtante, que l’ensemble de ces effluves chimiques qui rendent les femmes si superficielles.             
Pas besoin non plus d’un maquillage trop présent, juste une touche calculée de couleur, pour rehausser son teint, ses yeux ou mettre en valeur sa bouche. Tant d’artifices qui lui servent à capturer ses proies, dans un filet qui se révélera mortel…
 
           
 
                               
    Histoire : (15 lignes minimum)                      
 
MA VIE D'AVANT:
Née durant la Révolution Industrielle, je n’ai malheureusement pas connu mes parents. Ma tante, une femme d’âge mûr pour l’époque, travaillait pour une noble femme. Une femme généreuse pour son temps qui accepta de voir la petite que j’étais, être élevée auprès de sa gouvernante et femme de chambre.           
Je me fis donc discrète les premières années de ma vie et c’est certainement ce qui détermina mon caractère par la suite. Mais des maladies -- qui aujourd’hui vous paraissent bénignes -- sévissaient déjà à l’époque. Si bien qu’une simple toux l'affaiblit de jour en jour avant d'avoir, finalement, raison d'elle. J’étais une jeune fille à peine pubère à l’époque. Je ne savais ni lire ni écrire. J’aidais aux cuisines, à l’entretien de la demeure et des chevaux, que j’affectionnais tout particulièrement, … Je faisais les tâches qui incombaient aux domestiques.           
Douce de nature, je n’attirais pas querelles, mais à ce moment-là, ma vie prit un léger détour. Ma tante ne pouvant s’occuper de sa maîtresse comme elle le devait, je pris peu à peu sa place. Si bien que le jour de la mort -- de cette seule mère que j’avais connu --, je devins la nouvelle femme de chambre de cette noble jeune dame.
Le temps aidant, je devins presque son ombre. Discrète, disponible, j’étais ce que l’on pourrait qualifier aujourd’hui de jeune femme rêveuse. Je passais plus de temps dans mon univers, à m’imaginer monts et merveilles qu’à discuter, chercher à connaître, ou plus simplement à vivre une vie de jeune fille de l’époque. Ho bien sûr, j’eus ce que l’on qualifierait de prétendants, mais aussi étonnant que cela puisse paraître. J’avais l’impression que quelque chose de plus m’attendait. Que je n’étais pas destinée à être simplement une femme, une épouse, une mère. Je priais le ciel chaque soir à l’époque, de me pardonner. Je me savais coupable du pêché de convoitise. Pourtant, je peux vous assurer que comme toutes mes contemporaines, j’avais envers notre seigneur un respect sans limite. Mais c’était quelque chose qui me dépassait, mais que je gardais pourtant pour moi…                    
Les années finirent par passer, et bientôt d’enfant pré-pubère, de jeune fille je devins une célibataire… Mon apparence physique actuelle fait de moi -- à notre époque -- une jeune femme. Mais en ce temps-là, j’étais une vieille fille, une de ces femmes que les enfants contournent, en espérant ne pas être touchés par la malédiction.           
Et au fil du temps, je perdis petit à petit le peu d’amis que je m’étais fais. Mariés, en quête d’aventures ou morts, le temps nous avait séparé et comme j'étais d’un naturel timide, je ne cherchais pas les nouvelles rencontres.               
Je ne dirais pas que mon travail de l’époque me fascinait, mais encore une fois il ne faut pas comparer les modes de vies d’aujourd’hui et ceux d’hier. Je n’avais pas le choix, et ce que je faisais me permettait de me nourrir, me vêtir et d’avoir un toit au-dessus de la tête. Qu’aurais-je pu demander de plus ? Surtout que ma maîtresse était certes très exigeante, mais elle n’était pas désagréable…              

 
MON GRAND TOURNANT:
La vie se déroulait dans la monotonie, je suivais chacun des pas de ma maîtresse, taisais ses amants à son mari. Mari qui plus âgé finit par trépasser en laissant sa fortune à sa jeune femme. Plusieurs mois passèrent ensuite, sans que des changements notables n’apparaissent.                
Puis un jour, cet « homme » arriva au château et ma châtelaine n’eut alors d’yeux que pour lui. Il n’était pas seulement beau, il avait du charisme et un charme bien particulier. Discrètement je me permettais de le regarder, de simples œillades anodines. Et sa voix, une voix envoûtante, roque, grave, suave… Je prenais plaisir à l’écouter, bien plus encore que les mélodies jouées au piano par ma Lady! Mais si il me fascinait, je tâchais de ne pas le montrer et d’être celle que j’étais avant son arrivé.                 
Les jours devinrent des semaines qui se transformèrent en mois et Evan -- de son nom -- passait de plus en plus de temps auprès de ma maîtresse. Petit à petit, il m’adressa la parole, me complimentant sur des futilités qui me mettaient mal à l’aise et bientôt je m’habituais à sa présence, appréciais ses boutades, son humour. Mais ce que j’aimais le plus c’était son sourire, ainsi que sa voix lorsqu’il me parlait du monde.                 
Je vis bien le regard de ma maîtresse changer à mon égard, elle désapprouvait mon rapprochement avec son « invité ». Je n’ignorais rien de leur relation. Comment l’aurais-je pus d’ailleurs?! J’étais la femme de chambre, soit l’oreille de la demeure.                 
Mais pour la première fois de ma vie, je me sentais vivre... Je découvrais auprès de lui, le son de mon rire. Aussi, comment aurais-je pu mettre un terme à nos petites discussions, nos petites promenades alors que plus le temps passait, et plus je les attendais avec impatience. Je ne faisais rien de mal! N’est-ce-pas ?        
Mais les choses changèrent lorsque nous échangeâmes notre premier baiser. Je vis un tout autre avenir se dessiner devant moi, un avenir pas si différent de celui que je vivrais par la suite, finalement.                 
Pourtant, si j’avais conscience de déplaire souverainement à ma Lady, si j’avais conscience de risquer bien plus en la présence de cet homme que d’avoir le cœur brisé. J’étais bien loin d’imaginer qui il était était vraiment, tout du moins, ce qu’il était vraiment. Certains détails chez lui m’inquiétaient mais je mettais cela sur le compte de sa masculinité.                 
Mais lorsque finalement la passion nous gagna, lorsque contre les principes de l’époque, je me donnais à lui, je ne pus que me rendre compte que je me trompais. Que mon trouble en sa présence ne tenait pas de sa virilité, ou des sentiments que j’éprouvais envers lui, mais d'une partie de lui que je n’arrivais pas à saisir.                 
Ainsi, la réponse à mes interrogations arriva finalement une nuit, en sa présence, il me raconta tout, ne me cacha rien de son existence et des implications de sa vie de vampire. Il me proposa de l’accompagner dans l’éternité, mais ne me forçait pas la main. Seulement ma maîtresse n’était plus, et je savais pertinemment qu’il me serait difficile, voir impossible de retrouver du travail maintenant.          
Et puis… Ma vie sans lui aurait été sans saveur,c’est ainsi que finalement je lui confiais mon existence…                
MA VIE DE VAMPIRE :              
Ma transformation ne fut pas facile, je ne mentirais pas. Evan avait beau être attentif, ce n’est jamais un moment agréable. La douleur était lancinante, brûlante et les conséquences déroutantes. Je mis du temps à me faire à ma nouvelle vie, mais à l’inverse, je mis peu de temps à apprécier le rapprochement qui s’opérait entre Evan et moi. La vie était tellement plus simple, sans tabou, sans mensonge. Je n’aurais échangé ma nouvelle existence pour rien au monde, j’avais un homme aimant, tendre, passionné, un sire attentif, pédagogue et patient. L’éternité pour profiter de la vie et de notre amour, pour  peu bien sûr, que je n’oublie pas les règles fondamentales. Ce qui me fut plus pénible en revanche, ce fut les meurtres, ma vie qui dépendait de celles des autres…         
Avec le temps on se fait à notre dépendance et à ses conséquences, les visages s’estompent, les gestes deviennent plus sûrs. Mais la mort fait partit intégrante de notre existence et le fera à jamais…        
Evan et moi finîmes par nous marier.         
Mais depuis ma transformation, nous ne restions que très peu de temps dans les mêmes localités, cherchant avant tout à éviter de nous faire remarquer.         
Il nous arrivait parfois de rencontrer des compères, ce qui, et il fallait bien l’avouer n’était pas toujours facile.         
Durant près d'un siècle, notre vie se déroula ainsi, entre anicroches, passion, amour, sang et morts. Nombres de personnes traversèrent notre route, mais je n’avais d’yeux que pour mon mari. Peu m’importait ce qu’il se passait autour de nous, tant qu’il était là, lui, je n’avais pas à m’inquiéter de quoique ce soit.         
Mais ne dit-on pas qu’avec le temps les sentiments s’émoussent ? Ce fut apparemment son cas. Peut-être ne s’en rendit-il pas compte, mais peu à peu il s’éloignait de moi, ses gestes tendres se faisaient moins présent, nos moments de passions également. J’étais comme un petit animal que l'on privait d'air, il m’avait donné l’habitude de me sentir aimée et désirée, si bien que je fis l’erreur de me laisser séduire...         
Les mains de mon amant se firent entreprenantes, mais je ne ressentis pas dans ses bras la volupté que j’étais venu y chercher. Mais le mal était fait, et la suite des évènements fut la pire des punitions que j’aurais pu imaginer. Evan devint violent, il commença par tuer mon amant, avant de m'exclure de sa vie en menaçant mon existence.         
Notre séparation me stupéfia et me brisa littéralement, mais j’étais la responsable et j’en avais conscience…         
C’est ainsi que je vécus ces trente dernières années, toute seule, naviguant de ville en ville comme nous en avions pris l’habitude ensemble.         
Il m'arrivait d'entendre des histoires plus aberrante les unes que les autres, sur l’homme que je continuais à aimer.  
Et c’est ainsi que j’ai atterris, il y a cinq ans, à Seattle; où j’ai créé ma propre agence d’organisation de cérémonies. Ce n’est évidemment pas un métier facile pour une vampire, et il est difficile de toujours faire attention au soleil ou à l’or. Tout du moins, était-ce le cas les premiers temps, car à présent, je travail avec quelques humains ce qui me facilite grandement le travail, tout du moins, tant que la soif ne me tenaille pas trop…
 
                        
     
Métier :                        
Hahaha c’est très drôle vous allez voir ! Maeve est organisatrice de manifestations. Que ce soit pour un mariage, des œuvres de charité ou même des fêtes privées la vampire est polyvalente et très quottée dans la profession… Alors, verdict, vous ne trouvez pas ça amusant ? Non ?! Pourtant c’est ainsi qu’elle sélectionne avec attention ses proies puisque sa clientèle est composée à 99% d’humains. Mais… c’est ainsi qu’elle a aussi gâché sa vie… Car c’est en exerçant sa profession qu’elle a rencontré Kyle, son erreur, son regret, sa déchéance…

Informations importantes :                        
Méfiez-vous de l’eau qui dort et des paroles que vous prononcez devant elle. Elle a beau être relativement docile pour une vampire. Il y a certaines choses de son passé qu’il vaut mieux pour vous ignorez ou, tout du moins, ne pas faire remonter à la surface… Maeve, est d’une grande souplesse et d’une grande agilité. Si elle n’a pas la force brute dans un combat, elle comble facilement le vide par sa dextérité et son sang-froid… Ho et n’oubliez pas, elle tue rarement pour le plaisir ! Néanmoins, ne jouez pas avec le feu… Un retour de flamme est si vite arrivé…


Lien éventuel avec un autre personnage déjà présent :                        
Présent ?! Non point encore mais cela ne devrait tarder, et puisque vous apprendrez très vite à le connaître, autant vous le préciser… Evan Pearson, son sire, son mari, celui qu’elle ne cesse d’aimer, encore aujourd’hui…        
 
                      
                             
Désirez-vous un binôme ? Merci Mnesis ^^ Et pourquoi pas alors ^^       Nom de votre avatar : Jessica BielAvez-vous envoyé les mots de passe à Mnesis ? Vi ^^
Comment avez-vous connu le forum ? En faisant une demande de partenariat pour le mien ^^


Dernière édition par Maeve Pearson le Ven 19 Juin 2009 - 16:44; édité 19 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 6 Mai 2009 - 15:20    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Maeve Pearson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 12 Mai 2009 - 10:32    Sujet du message: Maeve Pearson Répondre en citant

Bonjour juste pour prévenir que j'ai bel et bien l'intention de terminer ma fiche mais que des partiels de dernières minutes m'en empêche pour le moment. J'essaie de la finir dans les plus brefs délais. Désolée...
Revenir en haut
Mnesis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2009
Messages: 762
Localisation: Dans les limbes

MessagePosté le: Mar 12 Mai 2009 - 21:26    Sujet du message: Maeve Pearson Répondre en citant

C'est noté! Bon courage pour tes partiels!

Et en ce qui concerne les binômes, il s'agit de toute relation (ami, frère, amant, sire, infant, ennemi... que sais-je encore...) qui pourrait exister entre ton personnage et un autre.

Citation:
Afin d'aider les nouveaux personnages à s'intégrer plus facilement sur notre forum et à développer leur histoire, nous vous offrons la possibilité de créer une relation privilégiée avec un autre personnage. Cette association n'est pas obligatoire, si vous souhaitez trouver un binôme, indiquez-le dans votre fiche puis faites votre demande dans le topic prévu à cet effet -

_________________
[Postes vacants] - [Listes] - [Groupes]
Revenir en haut
Maeve Pearson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 18 Juin 2009 - 15:08    Sujet du message: Maeve Pearson Répondre en citant

Je suis vraiment désolée d'avoir mis autant de temps à terminer cette fiche, mais normalement c'est chose faite. Embarassed
Revenir en haut
Mnesis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2009
Messages: 762
Localisation: Dans les limbes

MessagePosté le: Jeu 18 Juin 2009 - 19:36    Sujet du message: Maeve Pearson Répondre en citant

Bonsoir Maeve,
Voilà une bien jolie fiche! Je dois cependant vous demander de modifier votre âge. En effet, Evan votre sire, n'a que 238 ans et de ce fait, il est logique que vous soyiez plus jeune que lui.
D'autre part, relisez votre texte afin de corriger les quelques fautes d'orthographe ainsi que votre ponctuation, il manque des morceaux à certaines de vos phrases.
Je vous remercie et vous souhaite déjà la bienvenue!
_________________
[Postes vacants] - [Listes] - [Groupes]
Revenir en haut
Maeve Pearson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 19 Juin 2009 - 16:46    Sujet du message: Maeve Pearson Répondre en citant

Voila voila corrigé
J'espère que ça ira, j'avoue que l'orthographe n'est pas mon fort Embarassed
Revenir en haut
Leen Alba
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Ven 19 Juin 2009 - 20:22    Sujet du message: Maeve Pearson Répondre en citant

Bienvenue, Madame Pearson.
Vampire, que tes nuits parmi nous soient belles.
Okay
Veille juste à ce que tes crocs ne choisissent pas ma gorge.
Revenir en haut
Mnesis
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 22 Jan 2009
Messages: 762
Localisation: Dans les limbes

MessagePosté le: Ven 19 Juin 2009 - 23:47    Sujet du message: Maeve Pearson Répondre en citant

C'est très bien, je ne vois plus d'obstacle à votre validation, je vous ouvre les portes de ce pas!
Je vous souhaite un bon jeu!
_________________
[Postes vacants] - [Listes] - [Groupes]
Revenir en haut
Jibril de Nepheim
Djinn

Hors ligne

Inscrit le: 24 Jan 2009
Messages: 2 128
Localisation: Hôpital Grace CHU

MessagePosté le: Ven 19 Juin 2009 - 23:57    Sujet du message: Maeve Pearson Répondre en citant

Bienvenue Maeve! Je crois que les retrouvailles des époux Pearson ne sera pas de tout repos... Bon courage! Mr. Green
_________________
~Gardien des Portes~


~Nemaïdès de Nepheim~
Revenir en haut
Maeve Pearson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 20 Juin 2009 - 06:21    Sujet du message: Maeve Pearson Répondre en citant

Merci Leen ^^ Mais n'est crainte, seul Evan pourrait me pousser à une telle extrémité. Wink

Merci Mnesis ^^

Merci Jibril, et effectivement lol. Et pour le coup Maeve n'a pas beaucoup d'arguments  en sa faveur pour s'en sortir indemne :s
Revenir en haut
Mo Meridew
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 21 Juin 2009 - 16:30    Sujet du message: Maeve Pearson Répondre en citant

Mouais... bbb... 'vnue...

Sangsue = sangsue, toutes les sangsues doivent mourir. C'est tout.


Moff

J'adore! Belle bio et bon choix d'ava pour ce perso! Ça change des habituelles bombas sans cervelle qu'on a l'habitude de voir avec elle.. Mr. Green
Revenir en haut
Maeve Pearson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 21 Juin 2009 - 18:52    Sujet du message: Maeve Pearson Répondre en citant


Allons allons, on va apprendre à se connaître toi et moi, et je suis persuadée, humaine, que tu finiras par m'adorer... *mouarf pas sûr* :p

Merci pour ton accueil. Very Happy

Et pour ce qui est de l'avatar, c'est bien la première fois que je vais jouer avec elle. Mais c'est vrai que certaines actrices, ou acteurs d'ailleurs, sont souvent cantonnés à ce de rôles...

Arf me reste plus qu'à faire en sorte de ne pas tomber dans ce cliché maintenant  Rolling Eyes
Revenir en haut
Evan Pearson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 21 Juin 2009 - 19:05    Sujet du message: Maeve Pearson Répondre en citant

Bienvenue Maeve...

J'ai connu une femme qui s'appelait comme ça... je l'aimais... mais bon, ce temps est révolu.


PS : Si tu vires cruche, je te tue moi même.
Revenir en haut
Maeve Pearson
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 21 Juin 2009 - 19:12    Sujet du message: Maeve Pearson Répondre en citant


Que d'amour mon chéri!
Par pitié arrêtes ça tu me mets mal à l'aise! Sad

Et mdr.

Mais chéri c'est déjà fais ?!

Ok je sors...
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:13    Sujet du message: Maeve Pearson

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Blackout Index du Forum -> HORS-JEU -> Archives -> Archives RP Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com