Blackout Index du Forum
 
 
 
Blackout Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Une autre journée de fini ...[PV Liyah]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Blackout Index du Forum -> HORS-JEU -> Archives -> Archives RP
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Morgan Enigan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 11 Avr 2009 - 15:30    Sujet du message: Une autre journée de fini ...[PV Liyah] Répondre en citant

C'est bientot l'heure. Ouf enfin, je ne pouvais plus supporter. Déjà moi qui a du mal a parler, a communiqué je suis mal placé. Je suis barman dans ses bars parfois assez ...chaud. Non je ne suis pas coincé pour se genre de chose, enfin je dirais plutot que j'ai de l'expérience, je sais comment faire mais je ne m'ouvre pas  n'importe qui.Je termine de servir les gens au bars puis , Je quitte mon poste pour  laisser la place à mon collègue qui vient d'arriver. Je récupère mes affaires et je dis à demain à ceux que je fréquente quand meme un peu plus. Eux ils me laissent le temps pour que j'essaye de leurs parler, si je prononce un mot ils ne me sautent pas dessus. Ils ne font pas tout pour que je parle bref, c'est rare des gens comme ca.

Je sors du bar et je me mis à marcher en direction de chez moi. Je marche assez lentement, j'ai le temps pas besoin de me presser. Je regarde entre temps autour de moi. J'ai peur quand meme, j'ai croisé deux mecs vraiment très ...bizarre voilà le mot bien approprié. A croire que des etres inhumains aiment les etres comme moi, faible et craintif des gens. Il fait encore jour, j'espère que je tomberais pas sur quelqun de louche cette fois. Mais bon je pense qu'ils n'attaquent pas le jour, il y aurait trop de témoin. Je continue de marcher puis je m'arrete. Je m'arrete et je m'asseois sur le trottoir et je profite de cette dernière heure ou le soleil brille encore, mais moins que toute là journée. Je lève ma tete vers le ciel et je vois le ciel qui commence à devenir orangé/rose. J'eu un petit sourire puis, d'un coup je ressens un manque.

 J'ai envie de pleurer maintenant, pourtant tout aller bien. Ca m'arrive parfois, mais je ne sais pas d'ou il vient. Je ramène mes jambes vers mon torse et mes mains sur le sol. Je regarde devant moi et je pousse un long et profond soupire. Meme si je demande à ma mère, elle ne me répond pas et change directement de sujet. C'est assez étrange ...m'enfin bon, je continuerais de chercher moi meme. Je regarde les gens passer , le regard vide, comme si mon corps était là mais pas mon esprit. Je colle ma tete contre le mur puis j'entendis des petits sanglots. Je tourne ma tete et je cherche d'ou ils peuvent provenir. Je me lève et je me remis à marcher. Je vis une petite fille, entrain de sangloter. Je devrais lui dire quoi ? J'aime pas les enfants tristes ...

-Pourquoi ...tu pleures ?

Dis-je avec mon petit accent allemand. J'ai eu du mal à pleurer parce que, je réfléchissai a ce que je pouvais lui dire. Je n'ai pas l'habitude de parler, comme ca à un ou une inconnu(e). Je sais bien, je n'ai pas d'espoir, on lui a peut etre appri à ne pas parler à des ...étrangers.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 11 Avr 2009 - 15:30    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Liyah Volüspa
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 11 Avr 2009 - 16:21    Sujet du message: Une autre journée de fini ...[PV Liyah] Répondre en citant

Aujourd’hui je suis triste, très triste, trop triste. Ma maman me manque et même si j’aime beaucoup Raphaëlle je dois bien avouer qu’elle ne pourra pas remplacer Ariel. Et puis il y a autre chose qui me chagrine… Dans ma classe il y a un garçon qui me plait beaucoup, son prénom c’est Antoine. J’ai voulu l’approcher aujourd’hui, tenter de lui dire qu’il me plaisait et il s’est moqué de moi en disant que je n’étais qu’une gamine. Oui, juste une gamine. J’aurai pu m’en moquer mais cela m’a profondément blessé, si bien qu’à la récréation je suis allée m’enfermer dans les toilettes des filles pour pleurer. Victor a essayé de me parler de me faire entendre raison en me disant que de toute façon ce garçon était bête comme ses pieds mais moi je n’ai rien dis. Non je n’ai rien dis parce que j’ai compris quelque chose qui me fait encore plus mal que son simple refus et sa simple phrase. Personne ne voudra jamais de moi.

Je vais rester seule toute ma vie, j’aurai jamais de chéri, je connaitrais jamais tout ça parce que moi je suis toute petite, que j’ai l’apparence d’une enfant de six ans et que je ne grandirai jamais. Tous les garçons diront que je suis un bébé, une gamine alors qu’en fait je suis bien plus âgée qu’eux et ils n le savent même pas parce qu’ils s’arrêtent à mon apparence physique. Je trouve cela terriblement injuste d’être ainsi bloqué éternellement dans un corps d’enfant alors que je grandis… J’ai hâte qu’Ariel revienne pour que je puisse lui en parler, peut-être qu’il existe quelque chose à faire pour que je grandisse, comme une plante qu’on arrose tous les jours, faut juste qu’on me trouve de l’eau…

Du coup dès que la cloche a sonné la fin des cours je suis partie en courant en laissant Victor derrière moi qui n’a as cherché à me rattraper. Il sait très bien que quand je ne vais pas bien il vaut mieux me laisser tranquille et puis je préfère comme ça je ne peux pas m’attaquer à lui et lui faire du mal parce que ça, je ne me le pardonnerai jamais je crois.
Alors je suis allée jusqu’à Capitol Hill, c’est une des rues les plus animés de Seattle. Les gens y sont bien souvent pressés surtout à cette heure là. LE soir c’est plus calme, les gens prennent le temps d’aller dans un bar ou dans un restaurant. Les amis se retrouvent et éclatent de rires mais moi dans dix ans est-ce que j’aurai toujours Victor comme ami ou est-ce que lui aussi finira par m’abandonner en me traitant de gamine ou de naine ? Pffff c’est trop pas juste !

Je m’assois le long d’un mur et je commence à sangloter doucement jusqu’à ce qu’un flot incontrôlable finisse par se déverser de mes yeux en dévalant mes joues. Maman dit que j finirai par ne plus ressentir toutes ces choses, ces sentiments et j’aimerai tellement qu’elle ait raison, la vie me paraitrait alors bien plus facile. Il y a des jours où je me sens si seule, si insignifiante alors que je suis différente des autres et que j’ai bien plus de force qu’eux tous. Mais cela ne suffit pas toujours à me réconforter, il y en a qui disent qu’être vampire ça doit être super cool comme ils en parlent au journal télévisé. Moi je me retiens de leur dire que non, ce n’est vraiment pas cool. Qu’une fois qu’on l’est on peut plus faire marche arrière en disant : Oh bah non finalement ça ne me plait pas. Bah non ça fonctionne pas comme ça, ils sont trop bêtes les gens parfois !

Alors je pleure encore et encore, je libère mes émotions avant de rentrer à la maison et me confronter à Raphaëlle qui comprendra facilement mon chagrin, je n’en doute pas. Un garçon s’approche de moi tandis que j’ai la tête entre mes genoux, je le sens. Pourtant je ne bouge pas et le laisse s’approcher de moi et lorsqu’il me parle je relève mon visage plein de larmes et je le regarde. Son look est très particulier et instantanément je pense déjà qu’il devrait mieux démêler ses cheveux s’il ne veut pas un jour être obligé de les couper comme tous les autres garçons.


« Je… J’ai… On… M’a volé mon petit… Sac en forme de chat.. .Et dedans… J’avais plein … De choses… »

Je sanglotais si fort que parler était devenu très difficile. Je me relève en essuyant mes petits yeux à l’aide de mes poings et j’avance tout doucement vers lui pour passer mes bras autour de lui.

« Tu peux.. M’aider.. ? Je suis perdue... »

Allez dis oui, s’il tep lait, dis oui, dis oui. Même si mon petit sac n’existe pas je suis certaine qu’on pourra jouer tous les deux, promis je te ferais pas de mal.
Revenir en haut
Morgan Enigan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 11 Avr 2009 - 17:27    Sujet du message: Une autre journée de fini ...[PV Liyah] Répondre en citant

Je regarde la petite fille devant moi. Elle me fait de la peine ,non bien sur pas de la pitié loin de là. Moi, on ne m'a jamais aidé quand j'en avais besoin. Je n'ai su trouver aucune confiance en personne c'est pourquoi, je suis autant renfermer. Elle relève la tete vers moi ,j'espère juste qu'elle n'aie pas peur de moi...C'est pas tout les jours que l'on peut croisé un androgyne. Elle me dit qu'elle a perdu son sac, un sac en forme de chat et qu'il y avait plein de choses dedans. Elle se relève et s'essuie les larmes. J'eu une faible grimace. Ca me fait mal au coeur ...Elle vient doucement vers moi et passe ses bras autour de moi. Elle me demande de l'aide, j'hoche la tete en la regardant. Je m'accroupi et j'essuis doucement le reste de ses larmes.

-Je...vais t'aider ...C...c'est pas bien ...pour une petite fille de ton age d...de rester toute seule ici...

Je bégaye parce que je n'ai pas l'habitude de faire de longue phrase. Faut que je mette une croix dans le calendrier, la première fois que je parle autant bon, c'est une petite fille, une petite fille ne peut me faire de mal. Si ce serait un adulte alors là, je n'aurais meme rien dis, je pense. Je me relève et je lui tend doucement ma main. Je n'ai pas une tete à faire du mal aux enfants, ceux là , si je pouvais, je les enfermerais jusqu'a la fin de leurs vie en prison. Je regarde toujours autour de moi pour voir si il n'y a aucun vampire, mais pour l'instant il n'y en a pas et je pense qu'ils ne me feront pas de mal comme ca ...On doit etre blessé ? Bon bien sur, je ne veux pas retenté j'ai eu déjà assez peur comme ça. Ca doit pas etre super cool d'etre vampire tout de meme ...bon d'un coté on est immortel, on ne meurt pas aussi facilement, on a peur de personne enfin bref, non. Je ne veux pas faire peur aux autres, si je devais en etre un je serais un gentil. Je me mis a marcher avec la petite fille en marchant vers le lieu de mon travail.

-T...tu veux boire quelque chose ...??

Bah oui, on ne sait jamais si la petite fille a soif. Je ne sais pas trop comment lui montrer que avec moi, elle peut avoir tout à fait confiance. Mais ...si elle était un vampire ? Elle peut le ressentir ? Je n'en sais rien ...tant de questions se posent dans ma tete, mais jamais je ne les lui poseraient ...tout du moins pas maintenant. Je la regarde et j'eu un tout petit sourire. Je ne souris pas énormément ...cette petite fille m'en aura fait des choses. Mais, qui peux résister a un enfant ? Pas moi en tout cas, ils sont si adorables. Mince ,je ne me suis pas présenté ...mais tant qu'elle ne le demande pas, je ne le fais pas. C'est rare que je dis mon prénom, ca fait bien longtemps qu'il n'a plus franchi mes lèvres, meme au travail, les nouveaux le savent par mes collègues, sinon je ne leurs dis rien.

-Elle ...est où ta maman ?
Revenir en haut
Liyah Volüspa
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Sam 11 Avr 2009 - 18:42    Sujet du message: Une autre journée de fini ...[PV Liyah] Répondre en citant

Je me pose tellement de questions dans ma petite tête que j’ai l’impression que personne ne pourra jamais y répondre, pas même Guimauve mon petit lapin malin. D’ailleurs c’est simple lui à part bouger les oreilles, les moustaches et croquer mes livres il ne fait pas grand-chose. Bien que parfois j’ai l’impression qu’il tente de me parler avec ses yeux globuleux. Bah oui ce n’est pas un lapin commun, il a des gros yeux un peu comme quand le chat de Shrek il fait sa petite tête de malheureux. Bah mon Guimauve c’est tout pareil sauf que lui bah c’est tout le temps. Rahh que je regrette que vous ne puissiez pas le voir je suis certainement que vous l’adoreriez, si si je vous jure il est trop beau mon lapinou !

Maman elle dit que si j’ai des personnages imaginaires comme ça c’est parce que j’ai un besoin de m’entourer constamment. Je ne sais pas trop comment je dois le prendre mais apparemment j’aurai vécu un craumatisme, euh traumatisme avant que je ne devienne celle que je suis à présent. Et donc tout ça pour dire que, comme j’ai du me sentir très seule à un moment donné de ma courte vie, mon imagination elle a fait en sorte que j’ai des copains. C’est un peu tiré par les cheveux n’empêche, les adultes ils aiment trop se compliqué la vie, pour moi Guimauve existe vraiment, c’est comme un hum… c’est comme un troll ou une fée, il n’y a que les enfants qui peuvent le voir, une question d’innofence ou d’innocence je crois.

En tout cas le garçon est très gentil et il ne me repousse même pas lorsque je m’en vais me blottir contre lui pour tenter d’avoir un peu e réconfort. J’ai toujours adoré les humains et les Djinns pour ça, la chaleur de leur peau est si agréable que cela me berce et me calme tout doucement. Je sais que je ne devrais pas aimer les Djinns parce qu’eux ils ne m’aiment pas du tout mais quand même, ils sont tous chaud ! Et lui aussi, il est tiède et agréable. Il s’agenouille devant moi pour se mettre à ma hauteur, je n’aime pas quand les gens font ça, je me sens encore plus petite et ridicule… Mais je ne dis rien et le laisse faire, il a l’air d’avoir des problèmes le pauvre et il m’attendrit. Ce qui est bien en devenant comme moi c’est que je peux entendre partiellement des bouts d’idées, maman dit qu’avec le temps je pourrais entendre tout ce que pensent les gens si je me concentre bien. Mais je ne sais pas si c’est vraiment bien de faire ça. Maman elle dit que parfois c’est mieux, que les humains sont tellement faux que ce n’est pas du luxe de connaître ce qu’ils pensent vraiment…

Sa peau est douce quand il vient pour essuyer mes petites larmes, je lui offre un sourire timide et je ne dis rien lorsque j’entends qu’il a du mal à parler, parce que je sais qu’il a du mal à parler, il le pense si fort dans sa tête que ça vient se figer dans la mienne. On commence à marcher et je mets ma petite main dans la sienne tout en le regardant du bas de ma petite taille. Il a l’air aussi terrorisé que moi sauf que nos vilains démons ne sont pas les mêmes. Lui aussi aimerait être comme moi, il pense que ça ferait partir toutes ces peurs mais ils se trompent. Les peurs elles restent là à moins de devenir un gros vilain méchant comme certains. J’aimerai bien lui dire mais il risquerait de me fuir alors je fais comme si j’étais humaine.


« Non merci… C’est gentil. Moi je m’appelle Liyah, et toi comment tu t’appelles ? »

Je me retenais de me lancer dans un flot de paroles comme j’en avais l’habitude. Dès qu’on se montrait gentil avec moi, il fallait que je pose des millions de questions toutes aussi chiantes les unes que les autres. Et lui je voudrais bien qu’il devienne mon ami, alors je vais rester sage.

« Ma maman elle m’a abandonné, elle est partit et y a une nounou qui me garde mais elle n’est pas trop zentille, elle dit que la discipline c’est la discipline et moi j’aime pas ça » dis-je en faisant la moue.

J’essayais de l’apitoyer un peu sur mon sort pour qu’il ne m’abandonne pas. Puis me vint une idée.


« Oh si j’ai soif en fait. »

Je n’étais jamais allée dans un bar !!!!
Revenir en haut
Morgan Enigan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 13 Avr 2009 - 16:25    Sujet du message: Une autre journée de fini ...[PV Liyah] Répondre en citant

Moi aussi, quand j'étais petit j'avais des amis imaginaire. J'étais souvent seul, donc pour éviter de m'ennuier et de trop me renfermer , je m'en inventé. Parfois les gens dans la rue me regardait bizarrement, meme ma mère et mon beau père. Ils me disaient que j'étais fou ...Que je parlai tout seul ou que , quand je jouais , je tendais mes jouets à quelqun qui n'existé pas. Je me sentais seul, je me mettais à pleurer alors que tout aller bien ...Ce manque, c'est horrible, meme encore aujourd'hui parfois me fait froid dans le dos et mal au coeur. Quand on regarde, j'ai toujours été seul, à cause de mon physique. Je n'avais pas le choix alors de me faire des amis, qui n'existaient meme pas ...sinon, je passerais mes journées à ne rien faire.

Pourquoi je la rejeterais ? Je ne suis pas du genre, déjà que l'on me rejete moi meme ...Alors que j'essaye de m'attacher à quelqun pour m'aider moi meme ou pour que je me sente aimer quelque part bah ...en général c'est raté. Je sais, que les vampires on le corps froid ...Je me suis toujours posé la question d'ailleurs. Pourquoi ? Ca, peut etre que je dois le leurs demander. Non, certains humains pensent des choses assez horribles donc, il ne vaut mieux pas savoir ce qu'ils pensent. Heureusement que ...Je ne suis pas un etre comme les vampires ou autres, je suis très bien en humain ...Au moins je ne mord personne , je n'ai pas envie de sang ou je n'effraye personne. Je lui essuis ses larmes doucement, je n'aime pas voir les enfants triste...Cela me fait mal au coeur. Ma peau est douce comme une peau d'un bébé, elle est chaude. Personne n'a encore réussi à le savoir, il faut déjà me touché et moi je ne supporte pas le contact donc, ca va etre très dur.

Je la regarde puis j'eu un hochement de tete. Elle se présente puis me demande comment je m'appelle. Je lui dirais quand ...Elle aura terminé parce que là, je pense qu'elle n'a pas terminé de parler. Je lui demande ou est sa maman, je ne veux pas etre indiscret mais, on ne laisse pas ses enfants seuls à une heure pareil. Elle me dit qu'elle l'a abandonné mais, qu'une nounou la garde. J'eu une petite grimace pour moi meme, c'est vrai que ca doit vraiment pas etre ...super cool. La discipline ? Oh ...Moi je devais tout respecter ! J'ai écouté comme on le voulait et ...me voilà bien discipliné.Moi non plus je n'aimais pas ca, mais c'était sa ou je me mangeais des claques et des coups de batons sur le dos. Elle me dit qu'elle a quand meme soif. Je me dirige donc vers là ou je travail toujours en lui tenant la main.

-Je...je suis d...désolé ...Je...m'apelle M...Morgan. Je t'emmène là ...Ou je travail d'accord ? ...Je connais presque tout le monde ...alors tu ne devrais ...pas risquer grand chose.

Je m'arrete devant le bar. Je pousse la porte et je la tiens pour qu'elle rentre. Elle se referme derrière elle . Je vais vers une chaise et je m'installe et je lui lache la main.

-T...tu veux quoi ?
Revenir en haut
Liyah Volüspa
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 13 Avr 2009 - 19:51    Sujet du message: Une autre journée de fini ...[PV Liyah] Répondre en citant

Je suis une vraie petite fille qui part à l’aventure. Les gens savent que moi et les autres comme moi on existe pourtant ils pensant toujours que c’est comme dans les livres. Ils ont une vision très primitive de nous alors qu’en fait à tout bien y regarder on est tout pareil qu’eux à la différence que notre alimentation principale est le sang. Bon oui et après ? Ce n’est pas si grave que ça après tout moi je trouve. On est comme on est hein on ne peut pas nous changer maintenant. Je sais qu’il y a des gens qui ont peur de nous, d’ailleurs y a même des gens comme moi qui ne m’aiment pas alors que je suis une très gentille petite fille qui ne fait de mal à personne. Oui je suis un peu capricieuse et j’adore jouer à la poupée et chasser mais à part ça je suis très respectueuse des petits humains. La preuve quand même, mon meilleur ami Victor est humain et même si parfois je rêve de le croquer je sais m’arrêter à temps.

Maman dit que j’ai appris très vite à me contrôler alors que parfois pour certains adultes il faut énormément de temps et beaucoup n’arrivent pas à côtoyer les humains sans leur faire de mal. Mais oui mais moi je leur fais aucun mal, je joue avec eux sans utiliser ma force même si parfois j’aurai bien envie de mettre à terre les quelques vilains qui font du mal à mon Victor ! J’ai déjà entendu maman se disputer avec des gens comme nous, ils disaient que j’étais une honte, que jamais je ne devrais exister. Je me souviens que ce soir là j’ai beaucoup, beaucoup pleuré parce que moi je ne comprenais pas pourquoi ils étaient aussi méchant. Après Ariel m’a expliqué et elle m’a dit que normalement elle n’aurait pas du faire de moi ce que je suis aujourd’hui. Ca aussi j’ai du mal à comprendre parce que moi je suis comme ça et je ne me souviens pas avoir été autrement un jour…

Parfois je me demande si je ne suis pas seulement un petit monstre aux yeux de tous, c’est vrai quoi, y en a qui me regarde bizarrement, d’autres qui prennent même pas la peine de voir que j’existe. C’est terriblement frustrant pour moi, moi tout ce que je demande c’est de pouvoir exister en toute tranquillité. Je veux pouvoir aller à l’école, jouer avec mes amis humains, lire mes petits bouquins et dessiner à la craie grasse sur mon petit cahier. Mais j’suis une enfant alors moi tous les trucs super chiant des adultes, pouf ça n’existe pas. J’ai aucune responsabilité sur le dos, j’ai juste à être gentille et à pas bouffer tout le monde, c’est plutôt facile.

Et lui il me fait penser à moi parfois, il a peur, il est seul, je veux bien être sa copine moi si il le veut. Je serais gentille, je jouerai avec lui je l’écouterai même et peut-être qu’il finira par parler correctement sans bégayer comme il le fait maintenant. Mais il finira par aller mieux je le sais, parce que je suis plus petite, je lui fais moins peur qu’un adulte. Si j’ai décidé que j’avais soif c’est parce que je voulais aller dans un bar, c’est la toute première fois que j’y vais quand même ! Si Raphaëlle savait ça je crois que je passerais un sale quart d’heure car même si je suis une vampirette j’ai des droits et des devoirs comme tous les enfants de ce monde. En gros je ne dois pas aller dans un bar sans un adulte comme moi…

Je le trouve très gentil Morgan, quand il me parle je lui souris et je le regarde comme s’il était devenu mon nouveau Dieu à moi toute seule. D’ailleurs j’aime bien être exclusive, ça me donne tellement d’importance, j’aime ça.
Il me tient la porte et je m’empresse de pénétrer à l’intérieur. Mes yeux se faisaient tout rond et je regardais partout comme fasciné par ce que je découvrais. Il y avait plein de gens partout, ils parlaient, riaient, se disputaient même et tout cela formait un brouhaha que j’aimais déjà !
Je m’assois directement sur ses genoux et je reste collée à lui. Bah oui c’est nouveau et moi j’ai peur des trucs tout nouveau comme ça on sait jamais. Je fais une petite moue triste et je le regarde.


« Une grenadine s’il te plait »

Ou un peu de sang mais je crois que tu n’apprécierais pas cette réponse je me trompe ? Je suis apeurée même si j’essaye de faire ma grande, je sursaute lorsqu’un gros monsieur éclate de rires juste à côté de nous. Ils font peur…
Revenir en haut
Morgan Enigan
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 19 Avr 2009 - 15:43    Sujet du message: Une autre journée de fini ...[PV Liyah] Répondre en citant



Je pense bien que vous etes pareils que nous sauf, qu'il y en a certains qui sont assez déranger. Ils t'attaquent parce qu'ils doivent boire du sang alors qu'il n'y a pas longtemps ils en avaient déjà bu. Ils me font peur ces méchants vampires ...Je suis terrorisé, je ne dors presque pas la nuit parce que j'ai peur qu'il y en ai un qui vienne me trouvé dans mon lit pour me tuer. Je vois bien, que toi tu es différente mais, est-ce parce que tu es une enfant  que tu ne m'attaques pas ? Ou est-ce parce que tu es une gentille petite vampirette ? Je n'en sais rien mais, tu es très gentille et je t'aime bien. C'est si rare que j'aime bien quelqun, je suis assez renfermé sur moi meme, j'ai peur de tout ...Je ne vais pas dans les foires, dans les magazins tout du moins, c'est rare tellement que j'ai peur des gens. Je travail au bar, je le fais pour moi, sinon je serais entrain de faire les trottoirs et ca, non je ne veux pas. J'aurais encore plus peur.


Je ne sais pas ce que tu as vécu, tu ne sais pas ce que j'ai vécu et d'ailleurs, je ne te le souhaites jamais. Je ressens toujours comme un grand vide, une sensation bizarre comme si j'avais quelqun mais que j'eu perdu ...J'ai regardé beaucoup d'émission à la télé et ...on ne devait pas séparés des jumeaux sinon, ils se sentiraient mal, ils ressentiraient une sensation étrange. Est-ce que je suis dans ce cas là ? Non ...impossible, ma mère me l'aurait dis ...du moins je pense mais, quand j'essayai d'en parlé, elle évité le sujet et ca , je me suis posé assez de question auxquelles je n'ai jamais eu de réponse ...Il faut que je cherche par moi meme, chose que je fais mais j'ai du mal à m'en sortir ...Je ne trouve pas, je n'ai aucune piste et j'ai envie de laisser tomber mais ...je continue de chercher.


Je vois bien que la petite fille me regarde , je ne sais pas ce qu'elle pense de moi apart que oui je ressemble à une fille mais, tout ce que je suis maintenant , ca c'est construit quand tout allait mal. Je me sens bien , je suis bien dans ma peau et dans ma tete, pourquoi je devrais changé ? Je ne changerais pour personne ...J'ai mis du temps a me chercher une identité, maintenant je n'en ai aucunement envie pour encore changé. Je fini par rentré dans le bar en te tenant quand meme près de moi. Parfois il est mal fréquenté , cela dépend bien évidemment des heures. Je regarde l'heure sur mon portable, boh ...dans quelques heures il y aura des gens louches, mais pas maintenant. Je m'asseois puis elle vient s'asseoir sur mes genoux et elle vient se collé a moi. Ca doit etre la première fois qu'elle doit venir dans ce genre d'endroit...et puis c'est rare que les enfants viennent aussi. Je lui demande ce qu'elle veut et elle dit qu'elle veut une grenadine. J'interpelle l'un de mes collègues et ..il me demande si c'est ma fille. Je secoue ma tete et je lui demande une grenadine et un coca puis il va me chercher ca. Je vis Liyah sursauté quand un homme éclate de rire. Je la prend doucement contre moi comme pour la rassurer puis , mon collègue nous ammènes les boissons. Je le remercie et il repart travaillé.


-Tu as ...Q...quel age Liyah ?
Revenir en haut
Liyah Volüspa
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 26 Avr 2009 - 20:43    Sujet du message: Une autre journée de fini ...[PV Liyah] Répondre en citant

Ici tout est grand et joliment décoré. Il y a des enseignes lumineuses un peu partout je trouve ça très bizarre mais joli. Je ne suis jamais venu ici dans ce genre d’endroit auparavant et je crois que si maman le savait elle me gronderait bien fort pour avoir suivi un inconnu jusqu’ici. Mais maman ce n’est pas un inconnu, c’est un gentil garçon qui s’appelle Morgan. Regarde comme il est gentil, il reste gentiment près de moi alors qu’il doit savoir celle que je suis non ? Bah si, il a touché ma main il doit savoir ? Ou peut-être pas, je ne sais pas, de toute façon moi je ne dis rien, j’ai bien appris la leçon. Il ne fait pas parler de notre existence, c’est mal elle a dit maman et c’est dans notre règlement intérieur de petit vampire.

J’ai beau faire la grande petite fille sûre d’elle il n’en demeure pas moi que j’ai peur et que je sursaute pour un oui ou pour un non. Je suis d’ailleurs bien contente qu’il me laisse rester sur ses genoux parce que franchement les messieurs là-bas ils me font trop peur avec leur gros bras, leur tatouage tout pas beau et leur longue chevelure.

Guimauveeeee ? T’es où ? Pourquoi tu t’en va quand j’ai peur hein ? Normalement ton rôle c’est de me protéger je te ferais remarquer hein ! Pfff spèce de lapinou en bois va ! T’es pas un vrai copain en fait ! T’es qu’une poule mouillée, ouais c’est ça une grosse poule mouillée ! Je vais le dire à maman !

Morgan appelle un copain à lui pour qu’il vienne nous servir, il lui demande si je suis sa petite fille. Lui tout de suite il dit non avant de passer commande et moi je souris. J’aimerai bien avoir un papa, tu veux pas être mon papa Morgan ? Un homme dans le fond explose d’un rire gras et je sursaute en faisant une moue boudeuse, il m’a fait vraiment très peur le vilain monsieur. Morgan me prend dans ses bras et je cache ma petite tête dans son cou chouinant à moitié. Bouhouhou. Puis une fois que ma grenadine arrive je me redresse, j’agrippe la paille et me mets à boire gentiment tout en regardant partout autour de moi.

Il finit par me demander mon âge. Oh, une question que je n’aimais pas parce que j’étais toujours obligée de mentir, c’était pas rigolo !


« J’ai six ans »

Je lui souriais tendrement en caressant ses cheveux avant de reprendre on ne peut plus sérieuse.

« Dis Morgan, tu voudrais pas être mon papa comme il a dit le monsieur ? Tu sais j’ai pas de papa et pis c’est quoi un papa ? »

Je le regardais avec mes petits yeux innocents attendant des réponses à mes questions toute simples. Des questions d’enfants que je n’avais jamais pu poser parce que j’étais spéciale et que maman l’était aussi. Mais lui il était normal, il n’était pas comme nous alors peut-être qu’il avait des réponses.

Nan Guimauve tu vas te coucher ! T’as pas voulu me sauver contre les gros vilains alors tu me laisses tranquilles avec mon copain na !
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 01:21    Sujet du message: Une autre journée de fini ...[PV Liyah]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Blackout Index du Forum -> HORS-JEU -> Archives -> Archives RP Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com